Ésaïe 10:20-34

Conversion du faible reste d’Israël

En ce jour-là,
le reste des Israélites
et les rescapés de Jacob
ne prendront plus appui sur celui qui les frappe[a],
alors ils s’appuieront vraiment
sur l’Eternel, sur le Saint d’Israël.
Un reste des descendants de Jacob[b]
un reste reviendra
vers le Dieu fort.
Car même si ton peuple, ô Israël,
était aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer,
ce n’est qu’un reste qui reviendra;
car Dieu a décidé la destruction du peuple:
il fera venir la justice comme une inondation[c].
Et l’Eternel, le Seigneur des armées célestes,
accomplira dans le pays entier
cette destruction qui est décrétée.

Le joug assyrien sera brisé

Par conséquent, voici ce que dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes:
O toi mon peuple, habitant de Sion, ne crains pas l’Assyrie
quand, avec le bâton, il viendra te frapper
et lorsqu’il brandira son gourdin contre toi,
comme l’Egypte l’a fait autrefois[d].
Car, dans un peu, très peu de temps,
ma fureur prendra fin
et mon courroux se tournera contre eux pour les détruire.

Le Seigneur des armées célestes brandira son fouet pour frapper l’Assyrie
comme il frappa Madian près du rocher d’Oreb[e].
Il lèvera encore son bâton sur la mer
comme il l’a fait jadis contre les Egyptiens[f].
En ce jour-là,
il ôtera de ton épaule le fardeau qu’il va t’imposer
et il enlèvera le joug qu’il aura placé sur ta nuque.
Ce joug sera brisé pour laisser place à la prospérité[g].

Invasion contre Juda

Les voilà qui arrivent, ils marchent contre Ayath[h], ils passent dans Migrôn
et ils ont déposé à Mikmas leurs bagages.
Voici, ils ont déjà franchi le défilé,
et les voilà qui disent: «Campons pour la nuit à Guéba.»
Rama est terrifiée;
à Guibea, la ville de Saül, les habitants prennent la fuite.
Pousse des cris, ô Bath-Gallim,
fais attention, Laïs!
Malheureuse Anatoth,
Madména est en fuite,
le peuple de Guébim cherche un refuge.
Oui, aujourd’hui déjà, il fera halte à Nob
et menacera de son poing
le mont du peuple de Sion,
oui, la colline de Jérusalem.

Mais voici: l’Eternel, le Seigneur des armées célestes,
abat avec violence toutes ces belles branches.
Les plus hauts arbres sont coupés,
les plus élevés sont à terre.
Il tranche avec la hache les taillis des forêts
et le Liban s’effondre sous les coups du Puissant.


Footnotes
  1. 10.20 C’est-à-dire les Assyriens.
  2. 10.21 Un reste reviendra : en hébreu Shear-Yashoub, nom d’un fils d’Esaïe (voir 7.3).
  3. 10.22 Les v. 22-23 sont cités en Rm 9.27-28.
  4. 10.24 Allusion aux conditions de vie des Israélites en Egypte (voir Ex 1).
  5. 10.26 Oreb : chef madianite tué par Gédéon (Jg 7.23-25).
  6. 10.26 Voir Ex 14.15-27.
  7. 10.27 Hébreu obscur et traduction incertaine. L’ancienne version grecque a: de sur tes épaules.
  8. 10.28 Ces versets décrivent l’avance des armées assyriennes qui se rapprochent de Jérusalem. Ayath est à 16 kilomètres au nord de la ville, les autres localités mentionnées dans les v. 28-32 sont de plus en plus proches.

Read More of Ésaïe 10

Ésaïe 11

Le Roi et le règne à venir

Un rameau poussera sur le tronc d’Isaï[a],

un rejeton naîtra de ses racines, et portera du fruit[b].
L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui,
et cet Esprit lui donnera le discernement, la sagesse,
le conseil et la force;
il lui fera connaître et craindre l’Eternel.
Il sera tout empreint de la crainte de l’Eternel.

Il ne jugera pas d’après les apparences,
et n’arbitrera pas d’après des ouï-dire.
Il jugera les pauvres avec justice,
et il arbitrera selon le droit
en faveur des malheureux du pays.
Il frappera la terre de sa parole comme avec un bâton;
le souffle de sa bouche abattra le méchant[c].
Il aura la justice pour ceinture à ses reins
et la fidélité pour ceinture à ses hanches.

Le loup vivra avec l’agneau,
la panthère reposera aux côtés du chevreau.
Le veau et le lionceau et le bœuf à l’engrais seront[d] ensemble,
et un petit enfant les conduira[e].
Les vaches et les ourses brouteront côte à côte,
et leurs petits auront un même gîte.
Le lion et le bœuf se nourriront de paille.
Le nourrisson s’ébattra sans danger près du nid du cobra,
et le tout jeune enfant pourra mettre la main dans l’antre du serpent.
On ne commettra plus ni mal ni destruction
sur toute l’étendue de ma montagne sainte.
Car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel
comme les eaux recouvrent le fond des mers[f].

Il adviendra en ce jour-là que le descendant d’Isaï[g]
se dressera comme un étendard pour les peuples,
et tous les peuples étrangers se tourneront vers lui.
Et son lieu de repos resplendira de gloire[h].
En ce jour-là, le Seigneur étendra sa main une seconde fois[i]
pour libérer le reste de son peuple
qui aura subsisté en Assyrie et en Egypte,
à Patros et en Ethiopie,
à Elam, en Babylonie, et à Hamath[j],
ainsi que dans les îles et les régions côtières.

Il dressera son étendard en direction des peuples étrangers;
quant aux exilés d’Israël, il les rassemblera,
et les dispersés de Juda, il les regroupera
des quatre coins du monde.

Ce jour-là cessera la rivalité d’Ephraïm,
et les ennemis de Juda disparaîtront.
D’une part, Ephraïm n’enviera plus Juda,
et d’autre part, Juda ne sera plus l’ennemi d’Ephraïm.
De concert, ils fondront sur les collines des Philistins à l’ouest,
et pilleront les peuples de l’Orient[k].
Ils s’en prendront à Edom et Moab,
et domineront sur les Ammonites[l].
Et l’Eternel asséchera
le golfe de la mer d’Egypte[m],
il lèvera sa main pour menacer l’Euphrate,
et, par son souffle impétueux,
il brisera ce fleuve en sept rivières
que l’on pourra passer sans ôter ses sandales.
Et il y aura une route pour ceux de son peuple qui resteront,
et qui demeureront encore en Assyrie,
comme il y eut jadis une route pour Israël
quand il sortit d’Egypte.


Footnotes
  1. 11.1 Isaï (ou Jessé): père de David (1 S 16.18-19).
  2. 11.1 Autre traduction supposant une légère modification d’une lettre de l’hébreu: un rejeton germera de ses racines.
  3. 11.4 Allusion en 2 Th 2.8.
  4. 11.6 à l’engrais seront : selon le texte hébreu traditionnel. L’ancienne version grecque a: se nourriront.
  5. 11.6 Les v. 6-9 ont leur parallèle en 65.25.
  6. 11.9 Voir Ha 2.14.
  7. 11.10 L’hébreu a: la racine d’Isaï.
  8. 11.10 Cité en Rm 15.12, selon l’ancienne version grecque.
  9. 11.11 une seconde fois : la première étant la sortie d’Egypte (v. 16).
  10. 11.11 Patros : la Haute-Egypte; Elam : la Perse; Hamath : ville de Syrie.
  11. 11.14 Peut-être les Madianites.
  12. 11.14 Allusion à 2 S 8.12.
  13. 11.15 Allusion à l’assèchement de la mer des Roseaux au cours de l’Exode (Ex 14.21-22, 29; 15.8).

Read More of Ésaïe 11

Ésaïe 12

Le cantique du nouvel exode

Et tu diras en ce jour-là:

Je te loue, Eternel,
car même si tu as été irrité contre moi,
ta colère s’apaise,
tu me consoles.
Oui, Dieu est mon Sauveur,
je me confie en lui et je n’ai plus de crainte,
car l’Eternel, l’Eternel est ma force, il est le sujet de mes chants,
il m’a sauvé[a].
C’est pourquoi, avec joie, vous puiserez de l’eau
aux sources du salut,
et vous direz en ce jour-là:
Célébrez l’Eternel, invoquez-le,
annoncez aux nations ses œuvres
et proclamez qu’il est sublime.
Chantez pour l’Eternel,
car il a accompli des œuvres magnifiques;
que, dans le monde entier, on les connaisse!
Poussez des cris de joie, exultez d’allégresse, habitants de Sion!
Car, au milieu de vous, il est très grand, lui, le Saint d’Israël.


Footnotes
  1. 12.2 Citation d’Ex 15.2.

Read More of Ésaïe 12

Ésaïe 13

Prophéties sur les peuples étrangers

Contre Babylone

Menace sur Babylone, révélée à Esaïe, fils d’Amots.

Sur un mont dénudé, dressez un étendard,
poussez des cris
et agitez la main!
Que l’on franchisse les portes des seigneurs!
Moi, j’ai donné mes ordres à des milices à qui j’ai fait appel,
j’ai convoqué mes braves, agents de ma colère,
qui se réjouissent de ma gloire.

C’est le bruit d’une foule sur les montagnes:
on dirait un grand peuple.
On entend le tumulte de royaumes, de nations rassemblées.
Le Seigneur des armées célestes passe en revue
ses troupes de combat.
Ils viennent de très loin,
du bout de l’horizon,
l’Eternel et les troupes dont il se servira dans son indignation
pour dévaster tout le pays.

Poussez donc des cris de détresse, car il se rapproche à grands pas, le jour de l’Eternel,
comme un fléau dévastateur déchaîné par le Tout-Puissant[a].
C’est pourquoi tous les bras s’affaibliront
et tout le monde perdra courage.
Ils seront frappés d’épouvante,
ils seront saisis de douleurs, accablés de souffrances comme une femme qui enfante.
Ils se regarderont avec stupeur les uns les autres,
le visage embrasé.

Voici venir le jour de l’Eternel,
ce jour impitoyable, jour de fureur et d’ardente colère
qui réduira la terre en un désert,
et en exterminera les pécheurs[b].
Alors les étoiles du ciel et toutes leurs constellations
cesseront de briller,
le soleil sera obscurci dès son lever,
il n’y aura plus de clarté répandue par la lune.
J’interviendrai contre le monde pour le punir de sa méchanceté
et contre ceux qui font le mal à cause de leurs fautes.
Je mettrai fin à l’arrogance des insolents,
je ferai tomber l’orgueil des tyrans.
Je rendrai les humains plus rares que de l’or fin,
plus rares que de l’or d’Ophir.
J’ébranlerai le ciel,
et cette terre sera secouée sur ses bases
par la fureur de l’Eternel, le Seigneur des armées célestes,
au jour où il déchaînera son ardente colère.

Les gens seront, en ce jour-là, pareils à des gazelles que l’on poursuit,
ou comme des brebis perdues.
Chacun s’en retournera chez les siens,
chacun fuira vers son pays.
Tous ceux que l’on rencontrera seront percés de flèches,
et tous ceux que l’on saisira tomberont par l’épée.
Leurs petits enfants seront écrasés sous leurs regards,
leurs maisons seront mises à sac
et leurs femmes violées.

Car je vais susciter contre eux les Mèdes[c]
qui ne font pas cas de l’argent
et qui font fi de l’or.
Avec leurs arcs, ils abattront les jeunes gens,
ils n’épargneront pas les nouveau-nés
et seront sans pitié pour les enfants.
Et Babylone, le joyau des royaumes,
cité splendide qui faisait la fierté des Chaldéens,
deviendra semblable à Sodome et à Gomorrhe[d] que Dieu a renversées.
Car Babylone ne sera plus jamais habitée
et plus jamais peuplée
dans toutes les générations.
Et même les nomades n’y dresseront jamais leur tente,
et nul berger n’y fera reposer ses bêtes.
Les chats sauvages chercheront abri dans ses ruines;
ses maisons seront hantées par les hiboux,
les autruches y établiront leur demeure
et les boucs viendront y prendre leurs ébats[e],
les chats sauvages s’appelleront dans ses châteaux,
et les chacals viendront hurler dans ses palais.
Son heure approche,
et ses jours ne seront pas prolongés.


Footnotes
  1. 13.6 Voir Jl 1.15.
  2. 13.9 Pour les v. 9-10,13, voir Jl 2.10-11; 3.4-5; 4.14-16.
  3. 13.17 Peuple voisin des Perses qui, au temps d’Esaïe, commençait à harasser les Assyriens. Il participa à la prise de Ninive en 612 av. J.-C.
  4. 13.19 Voir Gn 18.20; 19.
  5. 13.21 Voir Es 34.14; So 2.14; Ap 18.2.

Read More of Ésaïe 13