Ézéchiel 13

Contre les faux prophètes, marchands de paix illusoire

L’Eternel m’adressa la parole et me dit:

Fils d’homme, prophétise sur les prophètes d’Israël qui prétendent prophétiser, mais qui n’apportent que des prophéties de leur propre cru. Dis-leur: «Ecoutez donc la parole de l’Eternel: Voici ce que vous dit le Seigneur, l’Eternel: Malheur à vous, prophètes insensés, car vous suivez votre propre inspiration et vous n’avez reçu aucune révélation. O peuple d’Israël, tes prophètes ressemblent aux chacals dans les ruines. Vous, prophètes, vous n’êtes pas montés sur les brèches pour les colmater et entourer la communauté d’Israël d’un rempart pour qu’elle puisse résister dans la bataille au jour de l’Eternel[a]. Ils ont des visions fausses, des prédictions trompeuses, eux qui disent: “L’Eternel le déclare”, alors que l’Eternel ne les a pas envoyés, et ils espèrent voir leur parole confirmée. Elles sont fausses, les révélations que vous avez! Elles sont trompeuses, les prédictions que vous proférez lorsque vous prétendez: “L’Eternel le déclare”, quand je n’ai pas parlé! C’est pourquoi le Seigneur, l’Eternel, parle ainsi: Parce que vous proclamez des faussetés et que vous avez des visions mensongères, je m’en prendrai à vous. Voilà ce que déclare le Seigneur, l’Eternel! Je vais faire peser ma main sur les prophètes qui ont des révélations fausses et qui prononcent des prédictions trompeuses. Ils ne siégeront pas au conseil de mon peuple, ni ne seront inscrits sur la liste des membres de la communauté israélite, ils ne rentreront pas au pays d’Israël. Et vous reconnaîtrez que je suis, moi, le Seigneur, l’Eternel. Car ils égarent mon peuple en annonçant la paix quand il n’y a pas la paix. Ils se contentent de crépir le mur que mon peuple a bâti[b]. Dis à ces gens qui mettent du crépi, que le mur tombera. Une pluie torrentielle s’abattra soudain, les grêlons tomberont, un vent d’ouragan éclatera, et le mur tombera. Ne vous dira-t-on pas alors: “A quoi servait l’enduit dont vous l’avez crépi?” C’est pourquoi le Seigneur, l’Eternel, parle ainsi: Dans mon indignation, je ferai déchaîner le vent de l’ouragan, une pluie torrentielle éclatera par ma colère. J’enverrai contre vous, dans mon irritation, des grêlons destructeurs. Et j’abattrai le mur enduit par vous de crépi; oui, je le raserai jusqu’en ses fondements qui seront mis à nu. Il tombera, vous périrez au milieu des décombres, et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel. J’assouvirai ainsi la fureur qui m’anime contre ce mur et contre ceux qui l’ont crépi. Je vous dirai alors: Où est-il donc le mur et où sont tous ces gens qui l’enduisaient pour le crépir? Où sont-ils maintenant, tous ces prophètes d’Israël qui ont prophétisé au sujet de Jérusalem, et qui ont eu pour elles des visions annonçant la paix quand il n’y avait pas de paix? C’est là ce que déclare le Seigneur, l’Eternel.»

Malheur aux voyantes aveugles

Et toi, fils d’homme, tourne-toi vers les filles de ton peuple qui font les prophétesses, proclamant des prophéties de leur propre cru; proclame une prophétie à leur sujet et dis: «Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel: Malheur à celles qui cousent des rubans pour les poignets et fabriquent des voiles de toutes tailles pour les têtes, pour capturer les vies. Vous capturez les vies des membres de mon peuple, et votre vie à vous, vous la préserveriez? Vous m’avez profané devant mon peuple pour quelques poignées d’orge et des morceaux de pain, en donnant la mort à des gens qui n’ont pas à mourir, et en laissant vivre d’autres qui ne devraient pas vivre, en mentant à mon peuple qui croit à ces mensonges. C’est pourquoi le Seigneur, l’Eternel, vous déclare: Voici, j’en veux à vos rubans avec lesquels vous capturez les vies humaines comme des oiseaux. Je les déchirerai en les arrachant de vos bras, et je relâcherai ces gens dont vous capturez les vies comme des oiseaux. Je déchire vos voiles et je vais délivrer mon peuple de vos griffes, oui, vous ne pourrez plus vous servir de vos voiles pour prendre les gens au piège, et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel. Parce que vous découragez les hommes justes par des mensonges quand je ne voulais pas qu’ils soient découragés, et qu’aussi vous encouragez les œuvres des méchants, les empêchant ainsi d’abandonner leur mauvaise conduite pour conserver la vie, à cause de cela, voici: vous n’aurez plus de visions mensongères et vous ne ferez plus de prédictions, car je vais délivrer mon peuple de vos griffes, et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel.»


Footnotes
  1. 13.5 Voir 7.7-14, 19; 22.21-22; Es 2.12; Jl 1.15; 2.1; 4.4; Am 5.18; Ab 15; So 1.7.
  2. 13.10 Pour les v. 10-16, voir22.28; Jr 6.12-15; 8.10-12.

Read More of Ézéchiel 13

Ézéchiel 14

Comment Dieu reçoit les idolâtres qui le consultent

Un jour, quelques responsables du peuple d’Israël vinrent me trouver et s’assirent devant moi. Alors l’Eternel m’adressa la parole et me dit:

Fils d’homme, ces gens-là portent leurs idoles dans leur cœur, et leurs yeux se tournent sans cesse vers ce qui les fait tomber dans le péché. Alors, vais-je me laisser consulter par eux? C’est pourquoi, parle-leur et dis-leur: «Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel: Tout homme de la communauté d’Israël qui porte ses idoles dans son cœur et tourne ses regards vers ce qui le fait tomber dans le péché, et qui consulter le prophète, c’est moi, l’Eternel, qui lui répondrai, et je lui donnerai la réponse que mérite la multitude de ses idoles[a]. Ainsi je regagnerai le cœur de la communauté d’Israël qui s’est tout entière détournée de moi pour se tourner vers ses idoles.»

C’est pourquoi, dis à la communauté d’Israël: «Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel: Convertissez-vous. Abandonnez vos idoles, détournez les regards de toutes vos abominations. Car moi, l’Eternel, je répondrai moi-même à tout homme qui vient trouver le prophète pour me consulter par lui alors qu’il s’est détourné de moi pour porter ses idoles dans son cœur et qu’il a tourné ses regards vers ce qui le fait tomber dans le péché; qu’il s’agisse d’un membre du peuple d’Israël ou d’un étranger établi au pays, peu importe. Je me retournerai contre cet homme-là. Je ferai de lui un exemple, on fera un proverbe à son sujet, je le retrancherai du milieu de mon peuple et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel.

Quant au prophète, s’il se laisse séduire et émet lui-même quelque déclaration, c’est que moi, l’Eternel, j’aurai séduit ce prophète. J’étendrai la main contre lui et je l’exterminerai du milieu de mon peuple Israël. Tous deux payeront pour leur faute, aussi bien le prophète que celui qui vient le consulter. J’agirai ainsi pour que la communauté d’Israël ne s’égare plus loin de moi et qu’elle ne se rende plus impure par tous ses péchés. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu. Le Seigneur, l’Eternel, le déclare.»

Responsabilité personnelle

L’Eternel m’adressa la parole et me dit:

Fils d’homme, si la population d’un pays se met en tort contre moi en multipliant ses infidélités, je porterai la main contre eux en détruisant leurs réserves de pain, je leur enverrai la famine et je ferai périr hommes et bêtes. Alors, même s’il y avait, parmi les habitants de ce pays, ces trois hommes, Noé, Danel[b] et Job, eux seuls obtiendraient la vie sauve par leur droiture. Le Seigneur, l’Eternel, le déclare. Si je lâche des bêtes féroces à travers le pays pour dévorer ses habitants et le réduire à l’état de désert où personne ne passe plus par crainte de ces bêtes, même si ces trois hommes se trouvaient dans ce pays, aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l’Eternel, le déclare, ils ne sauveraient ni leurs fils ni leurs filles, eux seuls en réchapperaient, et le pays serait dévasté. Ou si j’envoie l’épée contre ce pays-là, en ordonnant qu’on lui fasse la guerre pour y exterminer les hommes et les bêtes, même si ces trois hommes se trouvaient là, aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l’Eternel, le déclare, ils ne sauveraient ni leurs fils ni leurs filles, eux seuls en réchapperaient. Ou si j’envoie la peste dans ce pays-là, si je déverse ma colère sur lui en y exterminant hommes et bêtes, si Noé, Danel[c] et Job se trouvaient là, aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l’Eternel, le déclare, ils ne sauveraient ni leurs fils ni leurs filles, eux seuls obtiendraient la vie sauve par leur droiture. Toutefois, voilà ce que dit le Seigneur, l’Eternel: Bien que j’envoie contre Jérusalem mes quatre châtiments sévères, l’épée, la famine, les bêtes sauvages et la peste pour y exterminer hommes et bêtes, il en réchappera un reste d’hommes et de femmes que l’on fera sortir de la ville. Ils viendront vers vous[d], vous verrez leur conduite et leurs agissements, et vous vous consolerez du malheur que j’aurai fait venir sur Jérusalem, et de tous les fléaux dont je l’aurai frappée.

Oui, ils vous en consoleront quand vous verrez leur conduite et leurs agissements. Et vous reconnaîtrez que ce n’est pas sans raison que j’aurai accompli tout ce que j’aurai fait contre cette ville. Le Seigneur, l’Eternel, le déclare.


Footnotes
  1. 14.4 Le châtiment de l’idolâtrie était la mort (Dt 13.6-18).
  2. 14.14 Danel : sage de l’Antiquité atteint par le malheur, connu pour sa justice, mentionné dans la littérature du Proche-Orient ancien (voir 28.3). Autre traduction: Daniel.
  3. 14.20 Voir v. 14 et note.
  4. 14.22 Un deuxième contingent d’exilés va rejoindre le premier, déporté en 597 av. J.-C.

Read More of Ézéchiel 14

Ézéchiel 15

Parabole du bois de vigne

L’Eternel m’adressa la parole et me dit:

Fils d’homme, en quoi le bois des ceps de vigne serait-il supérieur à tous les autres bois? Le sarment vaudrait-il mieux que les autres arbres poussant dans la forêt[a]? Prendra-t-on de ce bois pour en fabriquer un objet? En fera-t-on une cheville pour suspendre un objet? Non, il n’est bon qu’à être mis au feu pour être consumé. Quand le feu brûle les deux bouts, et que le milieu est en flammes, peut-il servir à quelque chose? Lorsqu’il était intact, on ne pouvait déjà en faire aucun ouvrage, combien moins maintenant qu’il est tout consumé et brûlé par le feu, en fabriquerait-on quelque chose! C’est pourquoi le Seigneur, l’Eternel, dit ceci: Comme je mets le feu aux sarments de la vigne afin qu’il les consume, de préférence au bois de tous les autres arbres, je vais livrer au feu ceux qui habitent la ville de Jérusalem. Je vais intervenir contre eux: ils sont sortis d’un feu pour entrer dans un autre qui les consumera, et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel lorsque je m’en prendrai à eux. De leur pays, je ferai un désert à cause de leurs rébellions. C’est là ce que déclare le Seigneur, l’Eternel.


Footnotes
  1. 15.2 Sur Israël comparé à une vigne, voir Es 5.1-7; 27.2-5; Os 10.1; Ez 17.6-8; 19.10-14; Mt 21.33-46.

Read More of Ézéchiel 15