2 Chroniques 2

Salomon enrôle des ouvriers et commande les matériaux pour la construction du Temple

Salomon enrôla 70 000 hommes pour le transport des matériaux, 80 000 hommes pour extraire et tailler les pierres dans la montagne et 3 600 contremaîtres pour surveiller les travaux.

Salomon envoya des messagers à Hiram[a], le roi de Tyr, pour lui dire: Veuille faire pour moi ce que tu as fait pour mon père David, à qui tu as fourni des cèdres pour qu’il puisse se construire un palais afin d’y habiter. A présent, je vais bâtir un temple en l’honneur de l’Eternel, mon Dieu, et qui lui sera consacré. Nous y brûlerons devant lui des parfums aromatiques, nous y disposerons en permanence les rangées de pain qui doivent être exposés devant lui[b], et nous lui offrirons des holocaustes matin et soir. Nous y célébrerons les jours de repos, les nouvelles lunes et les fêtes cultuelles de l’Eternel notre Dieu. Ceci sera accompli à perpétuité en Israël. Le temple que je vais bâtir sera grand, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux. Mais qui donc serait capable de bâtir un temple à sa mesure, alors que le ciel dans toute son immensité ne peut le contenir? Et moi-même, qui suis-je pour ériger un temple pour l’Eternel? Je peux tout au plus construire un lieu où l’on brûlera des sacrifices devant lui. Maintenant, veuille donc m’envoyer un homme expert dans le travail de l’or, de l’argent, du bronze et du fer, dans la teinture des étoffes en pourpre, en carmin et en violet, et qui s’y connaisse dans l’art de la sculpture. Il collaborera avec mes propres spécialistes en Juda et à Jérusalem, ceux que mon père David a préparés. Veuille aussi m’expédier du Liban des bois de cèdre, de cyprès et de santal, car je sais que tes bûcherons savent s’y prendre pour couper le bois. Mes ouvriers travailleront avec les tiens. Que l’on me prépare une grande quantité de bois, car le temple que je vais construire sera très grand et magnifique. Je donnerai à tes bûcherons 6 000 tonnes de blé, 4 000 tonnes d’orge, 900 000 litres de vin et 900 000 litres d’huile.

Hiram, le roi de Tyr, envoya une lettre à Salomon dans laquelle il disait: «C’est parce que l’Eternel aime son peuple qu’il t’a établi roi sur lui.»

Par ailleurs, il dit: «Béni soit l’Eternel, le Dieu d’Israël, qui a fait le ciel et la terre, de ce qu’il a donné au roi David un fils plein de sagesse, de bon sens et d’intelligence, qui bâtira un temple à l’Eternel et un palais royal pour lui-même! Je t’envoie donc aussitôt un spécialiste particulièrement habile, il s’appelle Houram-Abi, et il est fils d’une femme de la tribu de Dan et d’un père tyrien. Il sait travailler l’or, l’argent, le bronze et le fer, la pierre et le bois; il sait teindre les étoffes en pourpre et en violet, travailler les tissus de fin lin et de carmin. Il connaît tout l’art de la sculpture. Il saura réaliser tout projet qui lui sera confié. Il travaillera avec tes propres artisans et avec ceux de mon seigneur David, ton père. Maintenant, que mon seigneur fasse parvenir à ses serviteurs le blé, l’orge, l’huile et le vin dont il a parlé. Quant à nous, nous abattrons au Liban tous les arbres dont tu auras besoin, nous te les amènerons en radeaux par mer jusqu’à Jaffa[c] d’où tu les feras transporter à Jérusalem.»

Salomon fit le compte de tous les étrangers qui vivaient dans le pays d’Israël, après le recensement fait par son père David. Il y en avait 153 600[d]. Il en affecta 70 000 aux transports, 80 000 comme tailleurs de pierres dans la montagne et 3 600 à la surveillance des travaux de tous ces ouvriers.


Footnotes
  1. 2.2 Voir 1 Ch 14.1. Hébreu: Houram, une variante du nom Hiram. De même au v. 10 et en 8.2, 18; 9.10, 21.
  2. 2.3 Voir Lv 24.5-9.
  3. 2.15 Le port d’Israël (Jon 1.3), mentionné depuis le partage du pays (Jos 19.46), qui reste le plus grand port du pays d’Israël.
  4. 2.16 Voir 1 Ch 22.2.

Read More of 2 Chroniques 2

2 Chroniques 3

La construction du bâtiment à l’emplacement prévu par David

Salomon commença à bâtir le temple de l’Eternel à Jérusalem, sur la colline de Moriya[a] où l’Eternel était apparu à son père David, et à l’emplacement que celui-ci avait prévu sur l’aire d’Ornân, le Yebousien[b]. Salomon commença à bâtir le deuxième jour du deuxième mois[c] de la quatrième année de son règne. Les fondations du Temple avaient, selon l’ancienne unité de mesure, trente mètres de long et dix mètres de large. Le portique d’entrée avait dix mètres de large, comme le Temple, et dix mètres de haut[d]. Salomon le fit recouvrir intérieurement d’or pur. La grande salle[e] fut lambrissée de bois de cyprès et plaquée d’or pur, et on y cisela des feuilles de palmier et des guirlandes. Pour décorer le Temple, on incrusta des pierres précieuses; l’or était de l’or de Parvaïm. Tout le Temple fut plaqué d’or: la salle, les poutres, les seuils, les parois, et les battants des portes, puis Salomon fit sculpter des chérubins sur les parois.

Le lieu très saint

A l’intérieur, il fit construire la salle du lieu très saint[f]; elle avait dix mètres de long, sur la largeur du Temple, et dix mètres de large. Il utilisa vingt tonnes du meilleur or pour la recouvrir. Les clous, en or, pesaient six cents grammes. Il fit aussi couvrir d’or les plafonds.

Pour la salle du lieu très saint, on sculpta deux chérubins et on les recouvrit d’or[g]. L’envergure totale de leurs ailes était de dix mètres. L’aile de l’un, longue de deux mètres cinquante, touchait le mur de la salle, l’autre aile de deux mètres cinquante touchait celle du second chérubin. Celui-ci étendait une aile de deux mètres cinquante jusqu’à l’autre paroi de la salle, et son autre aile de deux mètres cinquante touchait l’aile du premier chérubin. Ainsi, les ailes déployées de ces chérubins avaient bien une envergure totale de dix mètres. Les deux chérubins étaient debout sur leurs pieds et regardaient vers la salle.

Salomon fit tisser le voile de fils violets, pourpres et carmins, et de lin, et il y fit broder des chérubins[h].

Les colonnes de bronze

(1 R 7.15-22)

Devant le Temple, il fit édifier deux colonnes hautes de dix-sept mètres surmontées d’un chapiteau de deux mètres cinquante de haut. Le sommet de ces colonnes était décoré de guirlandes comme celles du sanctuaire. Cent grenades étaient suspendues à ces guirlandes. Il fit ériger les colonnes sur la façade du Temple de part et d’autre de l’entrée. Salomon appela celle de droite Yakîn (Il affermit) et celle de gauche Boaz (La force est en Lui).


Footnotes
  1. 3.1 Seul passage de l’Ancien Testament qui identifie la colline de Sion avec le mont Morija où Abraham s’est rendu pour sacrifier Isaac (Gn 22.2). Pour l’apparition de l’Eternel à David, voir 2 S 24.16-17; 1 Ch 21.15-16.
  2. 3.1 Voir 1 Ch 21.15 à 22.1.
  3. 3.2 L’année israélite commence en mars-avril. Le deuxième mois tombe donc en avril-mai.
  4. 3.4 Le texte hébreu indique 120 coudées (60 mètres de haut). Certains manuscrits des anciennes versions grecque et syriaque ont 20 coudées (10 mètres), rétablissant sans doute le chiffre primitif.
  5. 3.5 C’est-à-dire le lieu saint.
  6. 3.8 Voir Ex 26.33-34.
  7. 3.10 Pour les v. 10-13, voir Ex 25.18-20.
  8. 3.14 Voir Ex 26.31. Le voile, dans le Temple, était doublé d’une porte (4.22; 1 R 6.31).

Read More of 2 Chroniques 3

2 Chroniques 4

L’autel et la grande cuve

Salomon fit fabriquer un autel de bronze de dix mètres sur dix et cinq mètres de haut[a].

(1 R 7.23-26)

Puis il fit faire la grande cuve ronde en métal fondu. Elle mesurait cinq mètres de diamètre, deux mètres cinquante de hauteur, un cordeau de quinze mètres mesurait sa circonférence. Au-dessous d’elle, sur tout le pourtour, se trouvaient deux rangées de représentations de bœufs[b] coulés d’une seule pièce avec la cuve. Il y en avait dix par demi-mètre. La cuve elle-même reposait sur douze bœufs de bronze ayant leurs têtes tournées trois par trois vers le nord, l’ouest, le sud et l’est, alors que la partie postérieure de leur corps était tournée vers l’intérieur et portait la cuve. La paroi de la cuve avait huit centimètres d’épaisseur et son rebord était façonné comme celui d’une coupe en forme de pétale de lis. Elle pouvait contenir environ quarante mille litres d’eau.

Salomon fit encore fabriquer dix bassins[c]; il les fit disposer cinq à droite et cinq à gauche du Temple pour les lavages. Ils servaient à nettoyer les ustensiles destinés à offrir les holocaustes. La grande cuve servait aux purifications des prêtres.

Les accessoires du culte

Salomon fit fabriquer les dix chandeliers d’or selon le modèle prescrit, puis on les plaça dans la grande salle du Temple, cinq à droite et cinq à gauche[d]. Il fit faire dix tables que l’on disposa également dans la grande salle: cinq à droite et cinq à gauche. Il fit aussi façonner cent coupes d’aspersion en or[e]. Il fit aménager le parvis des prêtres et la grande cour, il fit fabriquer les portes de la cour et revêtir leurs battants de bronze.

(1 R 7.38-51)

La grande cuve fut placée du côté droit du Temple, vers l’angle sud-est. Houram fabriqua les chaudrons, les pelles et les coupes à aspersion.

Récapitulation des objets fabriqués pour le Temple

Houram termina ainsi le travail que le roi Salomon lui avait confié dans le temple de Dieu: les deux colonnes avec les chapiteaux évasés qui les surmontaient, les deux treillis pour recouvrir les évasements de ces chapiteaux, les quatre cents grenades accrochées aux treillis – deux rangées de grenades par treillis – les dix chariots et les dix bassins placés dessus, la grande cuve, unique en son genre, et les douze bœufs qui la supportaient, les chaudrons, les pelles et les crochets à viande. Houram-Abi avait fabriqué en bronze poli, pour Salomon, tous les objets destinés au temple de l’Eternel. Le roi les fit fondre dans la plaine du Jourdain, dans des couches d’argile, entre Soukkoth et Tserédata. Salomon fit fabriquer tous ces objets en si grande quantité qu’on ne pouvait évaluer le poids de bronze utilisé.

Il fit encore fabriquer tous les autres objets destinés au temple de Dieu: l’autel des parfums en or, les tables sur lesquelles on plaçait les pains exposés devant l’Eternel[f], les chandeliers d’or fin avec leurs lampes, que l’on devait allumer selon la règle devant la salle du fond, avec leurs fleurons, leurs lampes et les mouchettes en or, en or très pur, les couteaux, les calices, les coupes et les brasiers d’or fin, ainsi que les gonds en or pour les portes de l’intérieur du Temple, à l’entrée du lieu très saint, et pour les portes de la grande salle, à l’entrée du Temple.


Footnotes
  1. 4.1 Voir Ex 27.1-2. Cet autel était quatre fois plus long, quatre fois plus large et trois fois plus haut que celui du tabernacle de Moïse.
  2. 4.3 Dans 1 R 7.24, il s’agit de coloquintes. En hébreu, les deux mots se ressemblent, ce qui expliquerait une erreur de copiste dans l’un des deux textes.
  3. 4.6 Voir Ex 30.17-21.
  4. 4.7 Voir Ex 25.31-40.
  5. 4.8 Voir Ex 25.23-30.
  6. 4.19 Voir Lv 24.5-9.

Read More of 2 Chroniques 4

2 Chroniques 5:1

L’installation du coffre de l’alliance dans le Temple

Quand tous les travaux que le roi Salomon fit exécuter pour le temple de l’Eternel furent achevés, Salomon fit apporter les objets que son père David avait consacrés[a]: l’argent, l’or et tous les ustensiles, et il les déposa dans les trésors du temple de Dieu.


Footnotes
  1. 5.1 Voir 1 Ch 18.11.

Read More of 2 Chroniques 5