1 Rois 3:16-28

Salomon rend la justice avec sagesse

Un jour, deux femmes prostituées vinrent chez le roi et se présentèrent devant lui. L’une d’elles lui dit: S’il te plaît, mon seigneur, écoute-moi: cette femme et moi nous habitons dans la même maison et j’ai donné naissance à un fils près d’elle. Trois jours après, elle a aussi mis un enfant au monde. Nous vivons seules ensemble dans cette maison, il n’y a personne d’autre avec nous et nous n’étions que toutes les deux. Or, pendant la nuit, elle s’est couchée sur son fils et l’a étouffé. Alors elle s’est levée au milieu de la nuit, elle a enlevé mon fils à mes côtés pendant que moi, je dormais, et l’a couché contre elle, puis elle a déposé son bébé mort près de moi. Le matin, je me suis levée pour allaiter mon enfant et j’ai trouvé l’enfant mort. Le jour venu, je l’ai examiné attentivement et j’ai reconnu que ce n’était pas mon fils que j’avais mis au monde.

– C’est faux! interrompit l’autre femme. C’est mon fils qui est vivant et le tien est mort!

– Pas du tout, riposta la première, c’est ton fils qui est mort et le mien qui est vivant!

Et elles continuèrent à se disputer ainsi devant le roi.

Celui-ci déclara finalement: L’une dit: «C’est ici mon fils qui est vivant; et c’est le tien qui est mort.» Mais l’autre dit: «Pas du tout, c’est ton fils qui est mort et le mien qui est vivant.» Eh bien, ajouta le roi, qu’on m’apporte une épée.

On lui apporta une épée. Alors il dit: Coupez l’enfant vivant en deux et donnez-en une moitié à chacune.

Alors la mère de l’enfant vivant, poussée par son amour pour son fils, s’écria: De grâce, mon seigneur, qu’on lui donne le bébé vivant, qu’on ne le fasse pas mourir!

Mais l’autre dit: Non, coupez-le en deux. Ainsi il ne sera ni à moi ni à elle.

Alors le roi prononça son jugement et dit: Ne tuez pas l’enfant! Donnez-le à la première des deux femmes. C’est elle sa vraie mère.

Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé et tous furent remplis de crainte à son égard, car ils comprirent qu’il avait reçu la sagesse de Dieu pour rendre la justice.

Read More of 1 Rois 3

1 Rois 4

Les ministres de Salomon

Le roi Salomon régnait sur tout Israël[a]. Voici les ministres qui l’assistaient: Azaria, petit-fils du prêtre Tsadoq[b], Elihoreph et Ahiya, fils de Shisha, étaient ses secrétaires; Josaphat, fils d’Ahiloud, était archiviste[c]. Benaya, fils de Yehoyada, était le général en chef de l’armée, Tsadoq et Abiatar étaient prêtres; Azaria, fils de Nathan, était chef des gouverneurs; Zaboud, fils de Nathan, était prêtre et conseiller personnel du roi; Ahishar était l’intendant du palais royal et Adoniram, fils d’Abda, était préposé à la surveillance des corvées.

Les douze provinces et leurs gouverneurs

Salomon nomma douze gouverneurs sur tout Israël. Ils étaient chargés de pourvoir à l’entretien du roi et de tout le personnel de son palais. Chacun d’eux assurait le ravitaillement un mois par an. Voici leurs noms: Ben-Hour exerçait sa fonction dans la région montagneuse d’Ephraïm[d].

Ben-Déqer dans la région de Maqats, à Shaalbim, à Beth-Shémesh, à Elôn et à Beth-Hanân.

Ben-Hésed à Aroubboth dont relevaient aussi Soko et tout le pays de Hépher.

Ben-Abinadab dans toute la contrée de Dor. Il avait épousé Taphath, une fille de Salomon.

Baana, fils d’Ahiloud, gouvernait Taanak et Meguiddo[e] et toute la région de Beth-Sheân qui est près de Tsartân au-dessous de Jizréel, depuis Beth-Sheân jusqu’à Abel-Mehola et jusqu’au-delà de Yoqmeam.

Ben-Guéber résidait à Ramoth en Galaad; il était responsable de la région des villages de Yaïr, fils de Manassé, en Galaad, et de la contrée d’Argob en Basan qui comprenait soixante grandes villes fortifiées, munies de remparts et fermées par des barres de bronze.

Ahinadab, fils d’Iddo, supervisait la région de Mahanaïm.

Ahimaats, celle de Nephtali. Lui aussi avait épousé une fille de Salomon nommée Basmath.

Baana, fils de Houshaï, était responsable en Aser et à Bealoth; Josaphat, fils de Parouah, en Issacar; Shimeï, fils d’Ela, en Benjamin; Guéber, fils d’Ouri, dans la province de Galaad; il gouvernait la contrée qui avait appartenu à Sihôn, roi des Amoréens, et à Og, roi du Basan[f]. Il y avait, de plus, un gouverneur qui supervisait tout le pays[g].

La population de Juda et d’Israël était alors aussi nombreuse que les grains de sable au bord de la mer. Ils avaient à manger et à boire et ils étaient dans la joie.


Footnotes
  1. 4.1 C’est-à-dire sur l’ensemble des douze tribus qui se sépareront après sa mort.
  2. 4.2 Il était fils d’Ahimaats, un fils de Tsadoq (voir 2 S 15.27, 36 et 1 Ch 5.34). Sans doute Ahimaats était-il mort. Azaria restera grand-prêtre durant tout le règne de Salomon. Il présidera la dédicace du Temple.
  3. 4.3 La charge précise de cet archiviste ne nous est pas connue, mais elle dut être importante car on la retrouve durant toute l’histoire de la monarchie (2 R 18.18, 37; 2 Ch 34.8; Es 36.3, 11, 22). L’archiviste dut, entre autres, jouer le rôle d’historiographe, rédacteur des chroniques, chargé de consigner les événements importants du règne.
  4. 4.8 Partie centrale du pays, l’une des plus cultivées du pays d’Israël.
  5. 4.12 Taanak et Meguiddo se trouvaient près du mont Carmel. Le district englobait la riche plaine de Jizréel.
  6. 4.19 Voir Nb 21.21-35. Leur territoire à l’est du Jourdain fut partagé entre les tribus de Ruben, de Gad et la demi-tribu de Manassé (Jos 12.1-6; 13.15-29).
  7. 4.19 Autre traduction: il n’y avait qu’un gouverneur pour toute cette région.

Read More of 1 Rois 4

1 Rois 5

L’étendue de la domination de Salomon

Salomon dominait sur tous les petits royaumes qui s’étendaient de l’Euphrate jusqu’au pays des Philistins, et jusqu’à la frontière de l’Egypte[a]. Pendant toute sa vie, ces peuples lui apportèrent leur tribut et lui restèrent assujettis.

Chaque jour, Salomon recevait pour son entretien et celui de tout son personnel: neuf tonnes de farine fine et dix-huit tonnes de farine ordinaire, dix bœufs engraissés, vingt bœufs de pâturage et cent moutons – sans compter les cerfs, les gazelles, les chevreuils et les volailles engraissées.

Il exerçait sa domination sur tout le pays situé au sud-ouest de l’Euphrate depuis Tiphsah jusqu’à Gaza[b], sur tous les rois de ces contrées, et la paix régnait avec tous les pays alentour. Pendant toute sa vie, les habitants des territoires de Juda et d’Israël, de Dan à Beer-Sheva, vivaient en toute sécurité, chacun sous sa vigne et sous son figuier[c].

Salomon avait quatre mille[d] écuries pour les chevaux de ses chars, et douze mille[e] hommes d’équipage pour ses chars. Les gouverneurs pourvoyaient, chacun pendant son mois, au ravitaillement du roi Salomon et de tous ceux qui mangeaient à sa table; ils veillaient à ce qu’ils ne manquent de rien. Ils fournissaient aussi, chacun à son tour et suivant sa règle, de l’orge et de la paille pour les chevaux de trait et ceux des attelages de chars à l’endroit où se trouvait le roi.

La sagesse de Salomon

Dieu donna à Salomon une sagesse exceptionnelle, une très grande intelligence et une large ouverture d’esprit qui le fit s’intéresser à des questions aussi nombreuses que les grains de sable au bord de la mer. Sa sagesse dépassait celle de tous les sages de l’Orient[f] et de l’Egypte. Il surpassait tous les autres, même Etân l’Ezrahite[g], Hémân, Kalkol et Darda, les fils de Mahol. Aussi, sa renommée se répandit parmi tous les peuples voisins. Il fut l’auteur de trois mille proverbes et composa mille cinq chants[h]. Il a décrit les plantes, du cèdre du Liban jusqu’à la branche d’hysope qui pousse sur les murailles, il a aussi parlé des animaux, des oiseaux, des reptiles et des poissons. Tous les rois de la terre qui avaient entendu vanter sa sagesse, envoyaient des délégations de tous les pays du monde pour l’entendre.

L’alliance avec le roi de Tyr

Hiram, le roi de Tyr, qui avait toujours été un allié de David, envoya des ambassadeurs auprès de Salomon quand il apprit qu’on l’avait établi roi par l’onction pour succéder à son père.

Salomon envoya des messagers à Hiram pour lui dire: Tu as toi-même connu David, mon père; il n’a pas pu construire un temple pour l’Eternel, son Dieu, parce qu’il a dû livrer des guerres aux peuples qui l’entouraient, jusqu’à ce que l’Eternel ait fini par les lui soumettre. Maintenant, l’Eternel, mon Dieu, m’a accordé de vivre sans être inquiété d’aucun côté, et sans plus avoir à redouter ni adversaire, ni menace de mauvais coup. A présent, j’ai décidé de bâtir un temple en l’honneur de l’Eternel, mon Dieu, conformément à ce que l’Eternel a déclaré à mon père David: «C’est ton fils que je te donnerai pour successeur au trône qui construira un temple en mon honneur[i] Maintenant donc, veuille donner des ordres pour qu’on coupe pour moi des cèdres du Liban[j]. Mes ouvriers aideront les tiens et je te paierai le salaire de ceux qui travaillent, selon ce que tu fixeras, car tu sais qu’il n’y a personne parmi nous qui sache couper les arbres comme vous, les Sidoniens[k].

Lorsque Hiram reçut le message de Salomon, il s’en réjouit fort et déclara: Béni soit aujourd’hui l’Eternel, qui a donné à David un fils plein de sagesse pour gouverner ce grand peuple!

Puis il envoya cette réponse à Salomon: J’ai bien reçu ton message. Je ferai tout ce que tu désires et je te fournirai le bois de cèdre et de cyprès nécessaire. Mes ouvriers transporteront les troncs d’arbre du Liban à la mer, ils les assembleront en radeaux que je ferai remorquer jusqu’à l’endroit que tu me désigneras. Là, je les ferai disjoindre et tes hommes les prendront en charge. Quant à toi, tu pourras répondre à mes désirs en fournissant des vivres pour le personnel de mon palais.

Ainsi Hiram procura à Salomon autant de bois de cèdre et de cyprès qu’il en désirait. De son côté, Salomon livrait chaque année à Hiram six mille tonnes de blé et neuf mille litres[l] d’huile d’olive de première qualité pour approvisionner son palais.

Selon sa promesse, l’Eternel avait donné de la sagesse à Salomon, de sorte qu’il sut vivre en bonne harmonie avec Hiram, et ils conclurent ensemble une alliance.

Les préparatifs pour la construction du Temple

Le roi Salomon recruta dans tout Israël trente mille hommes de corvée. Il les divisa en trois groupes de dix mille, chacun d’eux passait à tour de rôle un mois au Liban et deux mois à la maison. Adoniram était le responsable en chef de ces corvées. Salomon employait aussi 70 000 hommes pour les transports et 80 000 tailleurs pour extraire les pierres dans la montagne; 3 300[m] contremaîtres subordonnés aux préfets de Salomon surveillaient les travaux de tous ces ouvriers.

Le roi ordonna d’extraire de grands blocs de belle pierre qui devaient être taillés pour servir de fondements au Temple. Les ouvriers de Salomon et ceux de Hiram, aidés par des spécialistes de la ville de Byblos, se mirent à les tailler et à préparer les bois et les pierres pour la construction du Temple.


Footnotes
  1. 5.1 C’est-à-dire le torrent d’Egypte (voir Gn 15.18; Nb 34.5; Jos 15.4; 2 Ch 9.26). Les frontières du royaume de Salomon atteignaient les limites du pays promis à Abraham (Gn 15.18-21; Dt 1.7; 11.24; Jos 1.4).
  2. 5.4 Tiphsah était une ville importante sur la rive occidentale de l’Euphrate, elle constituait la limite nord-est du royaume. Gaza en Philistie, près de la Méditerranée, marquait la limite sud-ouest: environ 650 kilomètres.
  3. 5.5 Expression classique, image de paix et de sécurité.
  4. 5.6 D’après l’ancienne version grecque (voir 2 Ch 9.25). Le texte hébreu traditionnel a: quarante mille (voir 1 R 10.26; 2 Ch 1.14).
  5. 5.6 Voir note 1 S 8.12.
  6. 5.10 L’expression de l’Orient servait à désigner les membres des tribus arabes à l’est et au sud-est du pays d’Israël (voir Jr 49.28; Ez 25.4, 10).
  7. 5.11 Voir Ps 89.1.
  8. 5.12 Voir Pr 1.1; 10.1; 25.1. Les Ps 72 et 127 sont attribués à Salomon.
  9. 5.19 Voir 2 S 7.12-13; 1 Ch 17.11-12.
  10. 5.20 Pour plus de détails, voir 2 Ch 2.3-10.
  11. 5.20 Nom donné aux Phéniciens, Sidon étant la ville phénicienne la plus anciennement connue.
  12. 5.25 D’après l’ancienne version grecque (voir 2 Ch 2.9). Le texte hébreu traditionnel a: 900 litres.
  13. 5.30 Certains manuscrits de l’ancienne version grecque et 2 Ch 2.1, 17 ont: 3 600.

Read More of 1 Rois 5