Ésaïe 7:1-17

L’appel à la foi

Sous le règne d’Ahaz, fils de Yotam et petit-fils d’Ozias, roi de Juda, Retsîn, roi de Syrie, se mit en campagne avec Péqah, fils de Remalia, roi d’Israël, pour faire la guerre à Jérusalem[a]. Mais ils ne purent finalement pas l’attaquer.

Quand on apprit, à la cour du royaume de David, que les Syriens avaient pris position en territoire éphraïmite, le roi et tous ses sujets en furent secoués comme le feuillage des arbres de la forêt quand ils sont agités par le vent.

Alors l’Eternel dit à Esaïe: Va à la rencontre d’Ahaz, toi et Shear-Yashoub[b], ton fils. Tu le trouveras vers l’extrémité de l’aqueduc du réservoir supérieur, sur la route du champ du Teinturier[c]. Tu lui diras: Garde ton calme. N’aie donc pas peur et ne perds pas courage devant ces deux bouts de tisons fumants, devant la fureur de Retsîn et de son pays, la Syrie, et du fils de Remalia. La Syrie, il est vrai, projette un malheur contre toi de concert avec Ephraïm[d] et le fils de Remalia, et ils ont dit: Marchons contre Juda, jetons-y l’épouvante, conquérons-le, établissons-y comme roi le fils de Tabéel[e]. Mais ainsi parle le Seigneur, l’Eternel:

Cela ne tiendra pas,
cela ne sera pas,
car c’est Damas la capitale de la Syrie,
et c’est Retsîn qui est chef de Damas.
Dans soixante-cinq ans,
Ephraïm sera écrasé et n’existera plus en tant que peuple.
La capitale d’Ephraïm c’est Samarie,
le chef de Samarie c’est le fils de Remalia.
Si vous, vous n’avez pas confiance,
vous ne tiendrez pas.

Le signe d’Emmanuel

L’Eternel parla de nouveau à Ahaz et lui dit: Demande pour toi un signe extraordinaire à l’Eternel, ton Dieu, soit dans les régions d’en bas, soit dans les lieux élevés.

Mais Ahaz dit: Je n’en demanderai pas. Je ne veux pas forcer la main à l’Eternel.

Esaïe dit alors: Ecoutez donc, dynastie de David. Ne vous suffit-il pas de mettre à dure épreuve la patience des hommes pour qu’il vous faille encore lasser celle de mon Dieu? C’est pourquoi le Seigneur vous donnera lui-même un signe: Voici, la jeune fille sera enceinte et elle enfantera un fils, elle lui donnera pour nom[f]: Emmanuel (Dieu avec nous)[g]. Il mangera du lait caillé et du miel[h], jusqu’à ce qu’il apprenne à rejeter le mal et à choisir le bien. Mais avant que l’enfant apprenne à rejeter le mal et à choisir le bien, les pays des deux rois que tu crains aujourd’hui seront abandonnés. L’Eternel fera survenir contre toi et ton peuple, contre ta dynastie, des jours comme jamais il n’y en a eu de tels depuis l’époque où Ephraïm s’est coupé de Juda: ce sera l’effet du roi d’Assyrie.


Footnotes
  1. 7.1 Vers 735/734 av. J.-C. Voir 2 R 16.5-9; 2 Ch 28.5-8. La Syrie et Israël (ou Ephraïm, c’est-à-dire le royaume du Nord) s’étaient alliés contre l’Assyrie et voulaient remplacer Ahaz par un homme à eux (v. 6) qui joindrait Juda à leur coalition.
  2. 7.3 Nom qui signifie: un reste reviendra, expression qui se retrouve en 10.21 comme promesse pour le peuple.
  3. 7.3 Voir 2 R 18.17.
  4. 7.5 Voir note v. 1.
  5. 7.6 Nom araméen. Probablement un haut fonctionnaire de la cour de Damas que les Syriens voulaient imposer comme roi à Juda pour qu’il entraîne son pays dans la coalition qu’ils formaient avec le royaume d’Israël du Nord.
  6. 7.14 Le texte hébreu de Qumrân a: il lui donnera ou ils lui donneront.
  7. 7.14 Voir 8.8, 10. Ce verset est cité en Mt 1.23.
  8. 7.15 Voir v. 21-22.

Read More of Ésaïe 7