Exode 18:13-27

Le conseil de Jéthro

Le lendemain, Moïse siégea pour rendre justice au peuple. Du matin au soir, les gens se tinrent devant lui. Lorsque le beau-père de Moïse vit toute la peine que celui-ci se donnait pour le peuple, il lui dit: Pourquoi agis-tu de cette façon pour traiter les affaires du peuple? Pourquoi sièges-tu seul et pourquoi tout ce monde attend-il debout du matin au soir pour se présenter devant toi?

Moïse lui répondit: C’est que les gens viennent me trouver pour consulter Dieu. Lorsqu’ils ont un différend, ils viennent à moi, et je sers d’arbitre entre les parties; je leur fais connaître les ordonnances et les lois de Dieu.

Le beau-père de Moïse lui dit: Ta façon de faire n’est pas bonne. Tu finiras, à coup sûr, par t’épuiser – toi et le peuple qui est avec toi – car la tâche dépasse tes forces. Tu ne peux pas l’accomplir seul. Maintenant écoute le conseil que je vais te donner, et que Dieu te vienne en aide. Ton rôle est de représenter le peuple auprès de Dieu et de porter les litiges devant lui. Tu dois aussi leur communiquer ses ordonnances et ses lois, leur enseigner la voie à suivre et la conduite à tenir. Pour le reste, choisis parmi le peuple des hommes de valeur, qui craignent Dieu, respectueux de la vérité, incorruptibles; tu les placeras à la tête du peuple comme chefs de «milliers», chefs de «centaines», chefs de «cinquantaines» et chefs de «dizaines». Ils seront en tout temps à la disposition du peuple pour juger les affaires ordinaires et ils ne porteront devant toi que les affaires importantes, mais ils jugeront eux-mêmes les cas faciles à régler. Allège ainsi ta charge! Qu’ils la portent avec toi! Si tu agis comme je te le conseille et que Dieu te dirige, tu pourras tenir bon et tous ces gens arriveront chez eux dans de bonnes conditions.

Moïse suivit le conseil de son beau-père et fit tout ce que celui-ci lui avait suggéré. Il choisit dans tout Israël des hommes capables et les plaça à la tête du peuple comme chefs de «milliers», de «centaines», de «cinquantaines» et de «dizaines». Ils étaient constamment à la disposition du peuple pour rendre la justice, réglant eux-mêmes les cas faciles et portant devant Moïse les affaires difficiles. Moïse prit congé de son beau-père qui reprit le chemin de son pays.

Read More of Exode 18