Deutéronome 25:5-10

Le cas du frère décédé sans laisser d’enfants

Si deux frères demeurent ensemble et que l’un d’eux vienne à mourir sans avoir d’enfant[a], sa veuve ne se remariera pas en dehors de la famille ; son beau-frère l’épousera pour accomplir son devoir de beau-frère envers elle. Le premier fils qu’elle mettra au monde perpétuera le nom du frère défunt pour que ce nom ne s’éteigne pas en Israël[b]. Si cet homme n’a pas envie d’épouser sa belle-sœur, elle se rendra à la porte de la ville vers les responsables et leur dira : « Mon beau-frère refuse de perpétuer le nom de son frère en Israël, il ne veut pas remplir son devoir de beau-frère. » Alors les responsables de la ville le convoqueront et lui parleront. S’il persiste dans son refus d’épouser sa belle-sœur, celle-ci s’approchera de lui en présence des responsables, elle lui ôtera sa sandale[c] et lui crachera au visage ; puis elle déclarera à haute voix : « Voilà comment doit être traité l’homme qui ne veut pas constituer une famille pour son frère ! » Dès lors, on surnommera la famille de cet homme en Israël « la famille du Déchaussé ».


Footnotes
  1. 25.5 Fils ou fille (voir Nb 36). Selon d’autres : de fils.
  2. 25.6 Cité en Mt 22.24 ; Mc 12.19 ; Lc 20.28.
  3. 25.9 Voir Rt 4.7.

Read More of Deutéronome 25