Deutéronome 19:4-13

Voici dans quel cas le meurtrier pourra se réfugier dans l’une de ces villes et y avoir la vie sauve: s’il a tué son prochain involontairement sans avoir jamais eu de haine contre lui auparavant. Ce sera le cas, par exemple, s’il s’est rendu avec son camarade en forêt pour y couper du bois, et si pendant que sa main brandissait la hache pour abattre un arbre, le fer s’est détaché du manche et a touché son compagnon qui en est mort. Cet homme-là pourra s’enfuir dans l’une de ces villes et avoir la vie sauve. Il ne faudrait pas que l’homme chargé de punir le crime le poursuive avec colère et, la distance jusqu’à la ville étant trop longue, le rattrape et le mette à mort alors que cet homme n’a pas mérité d’être mis à mort. En effet, il n’a jamais eu de haine contre celui qu’il a tué. C’est pourquoi je vous ordonne de mettre à part trois villes.

Et si l’Eternel votre Dieu agrandit votre territoire, comme il l’a promis à vos ancêtres, et qu’il vous donne tout le pays qu’il a promis de leur donner, c’est-à-dire si vous obéissez fidèlement à tous ces commandements que je vous prescris aujourd’hui, en aimant l’Eternel votre Dieu et en suivant toujours ses voies, vous ajouterez encore trois villes aux premières. De cette manière, on évitera de mettre à mort des innocents dans le pays que l’Eternel votre Dieu vous donne en possession, car vous porteriez alors la responsabilité d’une telle mort.

Mais si un homme est animé de haine contre son prochain, s’il lui dresse des embûches, l’attaque et le frappe mortellement, puis va se réfugier dans l’une de ces villes, les responsables de sa ville enverront quelqu’un le chercher et ils le livreront à celui qui est chargé de punir le crime, et il sera mis à mort. Vous ne vous apitoierez pas sur lui, mais vous purifierez Israël du sang d’un innocent qui a été versé, et vous vous en trouverez bien.

Read More of Deutéronome 19