2 Rois 18:1-20

Les derniers rois de Juda

Le règne d’Ezéchias sur Juda

La troisième année du règne d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, Ezéchias, fils d’Ahaz, roi de Juda, devint roi[a].

(2 Ch 29.1-2; 31.1)

Il était âgé de vingt-cinq ans à son avènement et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem[b]. Sa mère s’appelait Abi, elle était fille de Zacharie. Il fit ce que l’Eternel considère comme juste, en tout point comme l’avait fait son ancêtre David. Il fit disparaître les hauts lieux, briser les stèles des idoles, couper le pieu sacré de la déesse Ashéra. Il fit aussi mettre en pièces le serpent de bronze que Moïse avait fabriqué[c], car jusqu’à cette époque-là, les Israélites faisaient brûler des parfums pour lui et l’appelaient Nehoushtân.

(2 Ch 31.20-21)

Ezéchias mit sa confiance en l’Eternel, le Dieu d’Israël. Parmi tous les rois de Juda qui lui succédèrent ou qui l’avaient précédé, aucun ne l’égala. Il demeura attaché à l’Eternel, sans se détourner de lui; il obéit à tous les commandements que l’Eternel avait donnés à Moïse. Aussi l’Eternel fut-il avec lui. Il réussit dans toutes ses entreprises. Il se révolta contre le roi d’Assyrie et cessa de lui être assujetti.

Il battit les Philistins et les poursuivit jusqu’à Gaza[d], ravageant la ville et son territoire, et s’emparant des villes fortifiées aussi bien que des postes d’observation.

La prise de Samarie par les Assyriens

Ce fut pendant la quatrième année du règne d’Ezéchias[e], qui correspond à la septième année de celui d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, que Salmanasar, roi d’Assyrie, vint attaquer Samarie et l’assiégea. Il s’en empara au bout de trois ans, la sixième année du règne d’Ezéchias, c’est-à-dire la neuvième année du règne d’Osée, roi d’Israël; ainsi Samarie fut prise. Le roi d’Assyrie déporta les Israélites en Assyrie et les établit à Halah et sur les rives du Habor, dans la région de Gozân ainsi que dans les villes de la Médie. Ces malheurs leur arrivèrent parce qu’ils n’avaient pas obéi aux ordres de l’Eternel, leur Dieu, parce qu’ils avaient été infidèles à son alliance en désobéissant à tout ce que Moïse, le serviteur de l’Eternel, leur avait ordonné, au lieu de l’écouter et de l’appliquer.

L’invasion du royaume de Juda par les Assyriens

La quatorzième année du règne d’Ezéchias, Sennachérib, roi d’Assyrie[f], vint attaquer toutes les villes fortifiées de Juda et s’en empara. Alors Ezéchias, roi de Juda, fit transmettre au roi d’Assyrie à Lakish[g] le message suivant: J’ai commis une faute, cesse de m’attaquer. J’accepte de payer le tribut que tu m’imposeras.

Le roi d’Assyrie exigea d’Ezéchias dix tonnes d’argent et une tonne d’or. Ezéchias lui fit donc porter tout l’argent qui se trouvait dans le temple de l’Eternel et dans le trésor du palais royal. Il dut même arracher les plaques d’or dont il avait fait revêtir les portes et les linteaux du temple de l’Eternel pour les donner au roi d’Assyrie.

Le siège de Jérusalem

Le roi d’Assyrie envoya de Lakish à Jérusalem vers le roi Ezéchias son général en chef, son chef d’état-major et son aide de camp, accompagnés d’une puissante armée. Lorsque les trois officiers supérieurs furent arrivés en haut de la côte près de Jérusalem, ils prirent position près de l’aqueduc du réservoir supérieur qui est sur la route du champ du Teinturier[h]. Ils crièrent qu’ils voulaient parler au roi. Eliaqim, fils de Hilqiya, qui avait la charge du palais royal, Shebna, le secrétaire du roi et Yoah, fils d’Asaph, l’archiviste, sortirent de la ville à leur rencontre. L’aide de camp du roi d’Assyrie leur dit: Veuillez transmettre ce message à Ezéchias: «Voici ce que déclare le grand roi, le roi d’Assyrie: En quoi mets-tu ta confiance? T’imaginerais-tu que de simples paroles peuvent tenir lieu de stratégie et de puissance militaire? Sur qui comptes-tu donc pour t’être révolté contre moi?


Footnotes
  1. 18.1 C’est-à-dire vers 728 av. J.-C. A partir de cette date et jusqu’en 715 av. J.-C., Ezéchias fut corégent avec son père Ahaz.
  2. 18.2 Selon certains, de 715 à 686 av. J.-C., selon d’autres, en comptant les années de corégence, de 728 ou 727 à 698 av. J.-C.
  3. 18.4 Voir Nb 21.8-9.
  4. 18.8 L’une des cinq principales villes de la Philistie.
  5. 18.9 En 725 av. J.-C., la 4e année de sa corégence avec Ahaz.
  6. 18.13 En 701, la 14e année du règne personnel d’Ezéchias. Sennachérib, fils de Sargon II, régna de 704 à 681 av. J.-C. A partir de ce verset et jusqu’à 20.19, le récit est parallèle, à quelques variantes près, à Es 36 à 39.
  7. 18.14 Entre Jérusalem et Gaza, à quelque 35 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem.
  8. 18.17 L’aqueduc est sans doute le canal souterrain qu’Ezéchias a fait creuser (20.20) pour amener l’eau de la source de Guihôn (1 R 1.33) au réservoir de Siloé, au sud-est de la ville. Le champ du Teinturier devait se trouver près d’Eyn-Roguel, au sud de Jérusalem (cf. 2 S 17.17; 1 R 1.9; Es 7.3).

Read More of 2 Rois 18