Nova Versão Internacional

Salmos 87

Salmo 87

Dos coraítas. Um salmo. Um cântico.

O Senhor edificou sua cidade sobre o monte santo;
ele ama as portas de Sião
    mais do que qualquer outro lugar[a] de Jacó.
Coisas gloriosas são ditas de ti,
    ó cidade de Deus!Pausa
“Entre os que me reconhecem
    incluirei Raabe[b] e Babilônia,
além da Filístia, de Tiro,
    e também da Etiópia[c],
como se tivessem nascido em Sião[d].”

De fato, acerca de Sião se dirá:
    “Todos estes nasceram em Sião,
e o próprio Altíssimo a estabelecerá”.
O Senhor escreverá no registro dos povos:
    “Este nasceu ali”.Pausa
Com danças e cânticos, dirão:
    “Em Sião estão as nossas origens[e]!”

Notas al pie

  1. 87.2 Ou santuário
  2. 87.4 Isto é, o Egito.
  3. 87.4 Hebraico: Cuxe.
  4. 87.4 Hebraico: este nasceu ali.
  5. 87.7 Ou está a nossa fonte de felicidade

La Bible du Semeur

Psaumes 87

Tous les peuples sont nés à Sion

1Psaume des Qoréites[a]. Cantique[b].

Elle est fondée sur les montagnes saintes,
l’Eternel aime la ville[c] de Sion
plus que tout autre lieu du pays de Jacob.
O toi, cité de Dieu,
ce que l’on dit de toi est tout chargé de gloire:
            Pause
«Parmi tous ceux qui me connaissent,
je ferai mention de Rahav, l’Egypte[d] aussi bien que de Babylone,
j’inscris la Philistie, et Tyr, et l’Ethiopie,
comme étant nés ici[e]
De Sion, on dira: «Tout homme est né ici»,
et le Très-Haut lui-même la maintient fermement.
Dans le registre où l’Eternel inscrit les peuples, pour chacun d’eux il note:
«Un tel est né ici»,
            Pause
et ils diront dans leurs chants et leurs danses:
«Toutes mes sources sont en toi.»

Notas al pie

  1. 87.1 Voir note 42.1.
  2. 87.1 Signification incertaine.
  3. 87.2 En hébreu, il est question des portes de Sion, les portes représentant la ville tout entière.
  4. 87.4 Les peuples énumérés étaient les ennemis habituels d’Israël (Es 19.2); ils représentent l’ensemble des peuples païens. L’Egypte est ici appelée poétiquement Rahav, du nom d’un dragon des mers mythologique opposé au Créateur et associé à l’Egypte qui a opprimé les Israélites (cf. Es 30.7). D’autres textes présentent l’ouverture d’un passage dans la mer des Roseaux pour libérer les Israélites de l’esclavage en Egypte comme une victoire sur le dragon Rahav (Ps 89.11; Es 51.9).
  5. 87.4 C’est-à-dire à Sion. D’autres comprennent: comme étant nés là-bas (chez eux). Pourtant …