Nova Versão Internacional

Salmos 58

Salmo 58

Para o mestre de música. De acordo com a melodia Não Destruas. Davídico. Poema epigráfico.

Será que vocês, poderosos[a],
    falam de fato com justiça?
Será que vocês, homens, julgam retamente?
Não! No coração vocês tramam a injustiça,
e na terra as suas mãos espalham a violência.

Os ímpios erram o caminho desde o ventre;
desviam-se os mentirosos desde que nascem.
Seu veneno é como veneno de serpente;
tapam os ouvidos,
    como a cobra que se faz de surda
para não ouvir a música dos encantadores,
que fazem encantamentos com tanta habilidade.
Quebra os dentes deles, ó Deus;
arranca, Senhor, as presas desses leões!
Desapareçam como a água que escorre!
Quando empunharem o arco,
    caiam sem força as suas flechas![b]
Sejam como a lesma
    que se derrete pelo caminho;
como feto abortado, não vejam eles o sol!

Os ímpios serão varridos
    antes que as suas panelas
    sintam o calor da lenha[c],
    esteja ela verde ou seca.
10 Os justos se alegrarão quando forem vingados,
quando banharem seus pés
    no sangue dos ímpios.
11 Então os homens comentarão:
    “De fato os justos
    têm a sua recompensa;
com certeza há um Deus
    que faz justiça na terra”.

Notas al pie

  1. 58.1 Ou deuses
  2. 58.7 Ou murchem como a erva que é pisada!
  3. 58.9 Hebraico: dos espinhos.

La Bible du Semeur

Psaumes 58

Dieu est le juste juge des dirigeants coupables

1Au maître de chant. Sur la mélodie de « Ne détruis pas ! ». Cantique[a] composé par David.

Vraiment, est-ce en vous taisant |que vous rendez la justice[b] ?
Jugez-vous les hommes |en toute droiture ?
Non, vous commettez |sciemment l’injustice !
Vous propagez sur la terre |la violence de vos mains.
Dès le ventre maternel, |les méchants s’écartent du chemin,
depuis leur naissance, |les menteurs s’égarent.
Ils sont venimeux |comme des serpents,
ils se bouchent les oreilles |comme la vipère sourde
qui n’écoute pas |la voix des charmeurs
et de l’enchanteur |expert dans son art.

O Dieu, brise-leur les dents |dans la bouche :
Eternel, arrache |les crocs de ces lions !
Que ces gens-là disparaissent |comme les eaux qui s’écoulent !
Rends leurs flèches sans effet |quand ils tirent de leur arc[c].
Qu’ils périssent comme la limace |qui fond tout en se mouvant !
Comme les enfants mort-nés, |qu’ils ne voient pas le soleil !
10 Et avant que leurs épines[d] |ne deviennent des buissons,
qu’elles soient vertes ou sèches, |qu’un tourbillon les emporte[e] !

11 Pour le juste, quelle joie |de voir les méchants punis.
Dans leur sang, |il se lavera les pieds.
12 Et les hommes pourront dire :
« Oui, ceux qui sont justes |trouvent une récompense.
Il y a un Dieu |qui exerce la justice |sur la terre. »

Notas al pie

  1. 58.1 Signification incertaine.
  2. 58.2 Plusieurs changent la ponctuation des lettres d’un mot hébreu et parviennent à la traduction suivante qui, comme 82.1, 6, appelle les dirigeants des « dieux » : Vos sentences, ô dieux, sont-elles vraiment conformes à la justice ? Jugez-vous avec droiture, vous qui n’êtes que des hommes ?
  3. 58.8 Hébreu peu clair.
  4. 58.10 Les épines sont un combustible qui dégage rapidement de la chaleur. Ce verset a été très diversement rendu. L’idée commune à toutes les traductions est celle de la rapidité du jugement.
  5. 58.10 Hébreu peu clair.