Nova Versão Internacional

Salmos 138

Salmo 138

Davídico.

Eu te louvarei, Senhor, de todo o coração;
diante dos deuses cantarei louvores a ti.
Voltado para o teu santo templo
    eu me prostrarei
e renderei graças ao teu nome,
por causa do teu amor e da tua fidelidade;
pois exaltaste acima de todas as coisas
    o teu nome e a tua palavra.
Quando clamei, tu me respondeste;
deste-me força e coragem.

Todos os reis da terra te renderão graças, Senhor,
pois saberão das tuas promessas.
Celebrarão os feitos do Senhor,
pois grande é a glória do Senhor!

Embora esteja nas alturas,
    o Senhor olha para os humildes,
e de longe reconhece os arrogantes.
Ainda que eu passe por angústias,
    tu me preservas a vida
    da ira dos meus inimigos;
estendes a tua mão direita e me livras.
O Senhor cumprirá o seu propósito
    para comigo!
Teu amor, Senhor, permanece para sempre;
não abandones as obras das tuas mãos!

La Bible du Semeur

Psaumes 138

Je veux chanter ta fidélité

1De David.

Je te louerai |de tout mon cœur ;
devant les puissants de ce monde[a], |je te célébrerai |avec de la musique.
Je me prosterne |dirigé vers ton sanctuaire
et je te loue,
pour ton amour |et ta fidélité,
car tu as réalisé tes promesses |en surpassant ta renommée.
Le jour où je t’ai invoqué, |toi tu m’as répondu,
et tu m’as donné du courage, |tu m’as fortifié.

Que tous les rois du monde |te louent, ô Eternel,
à l’écoute de ta parole !
Et qu’ils célèbrent |les œuvres de l’Eternel par leurs chants !
Grande est la gloire |de l’Eternel !
Si haut qu’est l’Eternel, |il voit les humbles,
et de loin il repère |les orgueilleux.

Si je passe par la détresse,
tu préserves ma vie |face à la furie de mes ennemis ;
tu interviens pour me sauver.
Oui, l’Eternel |achèvera son œuvre en ma faveur.
Eternel, ton amour dure à toujours.
N’abandonne donc pas tes créatures !

Notas al pie

  1. 138.1 L’hébreu a : dieux, ce qui peut se comprendre de diverses façons : Dieu, les dieux des nations, les anges (l’ancienne version grecque), les rois (la version syriaque), les juges (le targoum araméen). L’interprétation proposée suit l’emploi du terme « dieux » pour désigner les puissants et les juges au Ps 82.1, 6.