Nouă Traducere În Limba Română

Psalmii 54

Psalmul 54

Pentru dirijor. De cântat cu instrumente cu corzi. Un maschil[a] al lui David compus pe vremea când zifiţii s-au dus la Saul şi i-au zis: „Oare nu se ascunde David printre noi?“

Scapă-mă, Dumnezeule, prin Numele Tău,
    fă-mi dreptate prin puterea Ta!
Dumnezeule, ascultă-mi rugăciunea,
    pleacă-Ţi urechea la cuvintele gurii mele!

Nişte străini se ridică împotriva mea
    şi nişte asupritori caută să-mi ia viaţa;
        ei nu ţin seama de Dumnezeu!Sela
Iată că Dumnezeu îmi vine în ajutor;
    Stăpânul vine în sprijinul sufletului meu!

Fie ca El să răsplătească răul urmăritorilor mei[b];
    în credincioşia Ta, nimiceşte-i!

Îţi voi aduce jertfe de bunăvoie,
    voi lăuda Numele Tău, Doamne, căci este bun,
căci m-ai scăpat din toate necazurile
    şi am putut privi de sus la duşmanii mei.

Notas al pie

  1. Psalmii 54:1 Titlu. Vezi Ps. 32
  2. Psalmii 54:5 Sau: Fie ca răul să se întoarcă împotriva urmăritorilor mei

La Bible du Semeur

Psaumes 54

Dieu m’a délivré

1Au chef de chœur. Une méditation[a] de David, à chanter avec accompagnement d’instruments à cordes. Il le composa lorsque les Ziphiens vinrent dire à Saül : « David est caché parmi nous[b]. »

Dieu, interviens toi-même |et sauve-moi !
Agis avec puissance |pour me rendre justice !
Ecoute ma prière,
ô Dieu, prête attention |à mes paroles !
Des étrangers[c] m’ont attaqué,
des gens violents |en veulent à ma vie.
Ils n’ont aucun souci de Dieu !
            Pause
Mais Dieu est mon secours !
Le Seigneur est mon seul appui[d].
Qu’il fasse retomber le mal |sur mes ennemis mêmes.
Dans ta fidélité, |réduis-les à néant !
Je t’offrirai |des sacrifices volontaires[e].
Je te louerai, |ô Eternel, |car tu es bon,
car de toute détresse, |tu me délivres,
et je peux regarder |mes ennemis en face.

Notas al pie

  1. 54.1 Signification incertaine.
  2. 54.2 Voir 1 S 23.19-28 ; 26.1.
  3. 54.5 Les Ziphiens n’étaient pas à proprement parler des étrangers, puisqu’ils faisaient partie de la tribu de Juda, mais souvent le mot étranger avait le sens d’ennemi : dans Es 25.5, il est mis en parallèle avec tyran ; ici, avec « gens violents » ; il se rapporte donc plus au caractère qu’à la nationalité des gens concernés. Certains manuscrits hébreux et la version syriaque portent : des orgueilleux.
  4. 54.6 Cette traduction, déjà adoptée dans l’ancienne version grecque, paraît la mieux appropriée au contexte. Autre traduction : Le Seigneur est avec ceux qui me soutiennent.
  5. 54.8 Voir Nb 15.13.