New International Version

Psalm 138

Psalm 138

Of David.

I will praise you, Lord, with all my heart;
    before the “gods” I will sing your praise.
I will bow down toward your holy temple
    and will praise your name
    for your unfailing love and your faithfulness,
for you have so exalted your solemn decree
    that it surpasses your fame.
When I called, you answered me;
    you greatly emboldened me.

May all the kings of the earth praise you, Lord,
    when they hear what you have decreed.
May they sing of the ways of the Lord,
    for the glory of the Lord is great.

Though the Lord is exalted, he looks kindly on the lowly;
    though lofty, he sees them from afar.
Though I walk in the midst of trouble,
    you preserve my life.
You stretch out your hand against the anger of my foes;
    with your right hand you save me.
The Lord will vindicate me;
    your love, Lord, endures forever—
    do not abandon the works of your hands.

La Bible du Semeur

Psaumes 138

Je veux chanter ta fidélité

1De David.

Je te louerai |de tout mon cœur ;
devant les puissants de ce monde[a], |je te célébrerai |avec de la musique.
Je me prosterne |dirigé vers ton sanctuaire
et je te loue,
pour ton amour |et ta fidélité,
car tu as réalisé tes promesses |en surpassant ta renommée.
Le jour où je t’ai invoqué, |toi tu m’as répondu,
et tu m’as donné du courage, |tu m’as fortifié.

Que tous les rois du monde |te louent, ô Eternel,
à l’écoute de ta parole !
Et qu’ils célèbrent |les œuvres de l’Eternel par leurs chants !
Grande est la gloire |de l’Eternel !
Si haut qu’est l’Eternel, |il voit les humbles,
et de loin il repère |les orgueilleux.

Si je passe par la détresse,
tu préserves ma vie |face à la furie de mes ennemis ;
tu interviens pour me sauver.
Oui, l’Eternel |achèvera son œuvre en ma faveur.
Eternel, ton amour dure à toujours.
N’abandonne donc pas tes créatures !

Notas al pie

  1. 138.1 L’hébreu a : dieux, ce qui peut se comprendre de diverses façons : Dieu, les dieux des nations, les anges (l’ancienne version grecque), les rois (la version syriaque), les juges (le targoum araméen). L’interprétation proposée suit l’emploi du terme « dieux » pour désigner les puissants et les juges au Ps 82.1, 6.