New International Version

Ecclesiastes 12:1-14

1Remember your Creator

in the days of your youth,

before the days of trouble come

and the years approach when you will say,

“I find no pleasure in them”—

2before the sun and the light

and the moon and the stars grow dark,

and the clouds return after the rain;

3when the keepers of the house tremble,

and the strong men stoop,

when the grinders cease because they are few,

and those looking through the windows grow dim;

4when the doors to the street are closed

and the sound of grinding fades;

when people rise up at the sound of birds,

but all their songs grow faint;

5when people are afraid of heights

and of dangers in the streets;

when the almond tree blossoms

and the grasshopper drags itself along

and desire no longer is stirred.

Then people go to their eternal home

and mourners go about the streets.

6Remember him—before the silver cord is severed,

and the golden bowl is broken;

before the pitcher is shattered at the spring,

and the wheel broken at the well,

7and the dust returns to the ground it came from,

and the spirit returns to God who gave it.

8“Meaningless! Meaningless!” says the Teacher.12:8 Or the leader of the assembly; also in verses 9 and 10

“Everything is meaningless!”

The Conclusion of the Matter

9Not only was the Teacher wise, but he also imparted knowledge to the people. He pondered and searched out and set in order many proverbs. 10The Teacher searched to find just the right words, and what he wrote was upright and true.

11The words of the wise are like goads, their collected sayings like firmly embedded nails—given by one shepherd.12:11 Or Shepherd 12Be warned, my son, of anything in addition to them.

Of making many books there is no end, and much study wearies the body.

13Now all has been heard;

here is the conclusion of the matter:

Fear God and keep his commandments,

for this is the duty of all mankind.

14For God will bring every deed into judgment,

including every hidden thing,

whether it is good or evil.

La Bible du Semeur

Ecclésiaste 12:1-14

1Et tiens compte de ton Créateur |au temps de ta jeunesse,

avant que t’adviennent |les jours mauvais

et avant que viennent |les années dont tu te diras :

« Je n’y prends pas plaisir ! » ;

2avant que s’obscurcissent |le soleil, la lumière,

et que la lune et les étoiles |perdent leur éclat,

et que les nuages reparaissent |sitôt après la pluie.

3C’est l’époque où se mettent à trembler12.3 La description qui suit illustre, de façon poétique, le vieillissement de l’homme qui aboutit à la mort. Elle fait allusion aux différentes parties du corps : bras, dos, dents, yeux, oreilles, cordes vocales, cheveux, etc. |les gens qui gardent la maison,

et où se courbent |les hommes vigoureux,

où cessent les broyeuses |car les voilà trop peu nombreuses,

et où celles qui regardent par les ouvertures |sombrent dans l’obscurité ;

4où les deux battants de la porte |se ferment sur la rue,

où le bruit de la meule |s’affaiblit,

où l’on se lève |dès le chant de l’oiseau,

et où faiblissent toutes les chanteuses.

5C’est le temps où l’on craint la moindre pente,

et où l’on a peur en chemin :

où l’amandier fleurit,

et où la sauterelle devient lourde,

où la câpre n’a plus de goût.

Et ainsi s’en va l’homme |vers la demeure qui l’attend, |dans les ténèbres12.5 D’autres comprennent : vers sa demeure éternelle.

et, déjà, les pleureuses |s’assemblent dans les rues.

6Oui, tiens compte de Lui |avant que se rompe |le fil d’argent,

que se brise |la coupe d’or,

que la jarre à la fontaine se casse,

que la poulie se brise |et tombe dans le puits,

7que la poussière |retourne à la terre |comme elle était auparavant,

et que l’esprit retourne |à Dieu qui l’a donné.

Thèse

8Dérisoire, absolument dérisoire, dit le Maître, oui, tout est dérisoire !

Le Maître et son œuvre

9Non seulement le Maître fut un sage, mais il a enseigné la sagesse au peuple. Il a pesé, examiné et mis en forme un grand nombre de proverbes. 10Il s’est efforcé de trouver des propos agréables et d’écrire avec honnêteté des paroles vraies.

11Les paroles des sages sont comme des aiguillons et ceux qui rassemblent ces paroles ressemblent à des clous bien plantés. Elles sont données par un Berger12.11 Autre traduction : berger. unique.

12Par-dessus tout cela, mon disciple, prête attention à ce qui suit. On peut multiplier les livres sans fin et le corps se fatigue à force d’étude.

13Voici la conclusion de ce discours, maintenant que tout a été entendu : Crains Dieu et obéis à ses commandements, car cela vaut pour tout homme. 14En effet, Dieu prononcera son jugement sur toute œuvre, même celles qui ont été accomplies en cachette, les bonnes et les mauvaises.