Nkwa Asem

Hebrifo 12

Yɛn agya Nyankopɔn

1Yɛn de, yɛwɔ adansefo bebree a wɔatwa yɛn ho ahyia. Momma yɛntwe yɛn ho mfi akwansiwde nyinaa ne bɔne a akyekyere yɛn denneenen no nyinaa ho na yɛnyere yɛn ho ntu mmirikakansi a ɛda yɛn anim no.

Momma yɛmfa yɛn ani nto Yesu a yɛn gyidi mfitiase ne n’awiei gyina ne so no so. Asɛnnua no nti, wampa abaw. Esiane anigye a na ɛretwɛn no no nti, animguasewu a owuu wɔ asɛnnua so no anhaw no. Enti mprempren ɔte Onyankopɔn ahengua no nifa so. Dwen ɔhaw a ɔfaa mu no ho sɛ nnipa nnebɔneyɛfo tan a wɔtan no nso, otumi gyinaa ano no. Ɛno nti mommpa abaw. Na sɛ moko tia bɔne a, na monko ntiaa sɛ mo mogya begu.

Onyankopɔn asotwe fata yɛn

Mo werɛ afi nkuranhyɛsɛm a Onyankopɔn ka kyerɛɛ mo sɛ ne mma no se, “Me ba, sɛ Awurade twe w’aso a, tie no yiye, na sɛ ɔka w’anim a, mpa abaw. Efisɛ, obiara a Awurade pɛ n’asɛm no, na ɔtwe n’aso, na nea ɔfa no sɛ ɔba no, na ɔhwe no mmaa.”

Amanehunu biara a ɛbɛto mo no, munnhinhim na momfa no sɛ Agya no nteɛso, efisɛ, mo amanehunu no kyerɛ nteɛso a Onyankopɔn reteɛ mo so sɛ ne mma. Ɔba bi wɔ hɔ a n’agya nteɛ ne so da? Sɛ wanteɛ mo so sɛ ne mma no bi a, na ɛkyerɛ sɛ monyɛ ne mma kann. Sɛ yɛn agyanom a wɔwɔ asase so twee yɛn aso ma yebuu wɔn a, mpɛn ahe na ɛnsɛ sɛ yɛbrɛ yɛn ho ase ma honhom mu Agya no na yetumi tena ase? 10 Yɛn agyanom a wɔwɔ asase so ha twee yɛn aso sɛnea wɔpɛ bere tiaa bi. Nanso yɛn yiyedi nti, Onyankopɔn yɛɛ saa sɛnea yɛn ho bɛtew. 11 Sɛ wɔtwe yɛn aso a, ɛma yɛn werɛ how saa bere no mu na yɛn ani nnye. Na akyiri yi no, wɔn a wɔnam saa asotwe no so nya wɔn ho ntease no sow asomdwoe aba, tena ase trenee mu.

12 Monteɛteɛ nsa ne nkotodwe a emu agugow no mu. 13 Munsiesie akwan na momfa so, na mpakye anyɛ mmubuafo, na mmom wɔasa wɔn yare.

14 Mo ne nnipa nyinaa ntena ase asomdwoe mu, na mommɔ mmɔden ntena ase trenee mu. Anyɛ saa a, morenhu Awurade. 15 Monhwɛ yiye na mo mu bi annan n’akyi ankyerɛ Onyankopɔn adom no. Monhwɛ yiye na mo mu bi anyɛ sɛ afifide a ɛyɛ nwene a enyin ma ne bɔnwema no haw afoforo. 16 Monhwɛ yiye na mo mu bi anyɛ nguamanfo ne obi a ɔmfɛre Onyankopɔn sɛ Esau a obuu n’ani guu n’agyapade so tɔn n’abakan de gyee aduan no. 17 Na afei eduu bere bi a ɔpɛe sɛ ne nsa ka n’agya hɔ nhyira no, ɔde kamee no no. Ɛwom sɛ ɔde nisu peree sɛ wanya adwensakra de, nanso anyɛ ye.

Onyankopɔn anuonyam

18 Munhyiaa nneɛma a ɛyɛ hu, ogyaframa, awerɛhow, esum ne ahum sɛnea Israelfo no hyiae Sinai bepɔw no so bere a Onyankopɔn de ne mmara no mae no. 19 Efisɛ, na wɔrebɔ torobɛnto denneenen a ɛnne bi a ɛreka kasa a ɛyɛ hu nenam mu enti nnipa no srɛɛ Onyankopɔn sɛ onnyae kasa, 20 efisɛ, na wontumi nni mmara a na ɛka se, “Sɛ mpo aboa koraa de ne ho ka bepɔw no a, ɛsɛ sɛ wosiw no abo kum no” no so. 21 Na beae hɔ yɛ hu ara kosii sɛ Mose kae se, “Misuro, na me ho popo.”

22 Na mo de, moaba Sion Bepɔw so ne Onyankopɔn a ɔte ase no kurow, ɔsoro soro Yerusalem a ɔsoro abɔfo mpempem wɔ mu no mu. 23 Moaba Onyankopɔn asafo mma dedaw a, wɔn ani gye wɔn ho a wɔakyerɛw wɔn din wɔ soro no mu. Moaba Onyankopɔn a ɔyɛ nnipa nyinaa temmufo ne atreneefo a wɔayɛ wɔn pɛ no mu. 24 Moaba Yesu a ɔhyehyɛɛ apam foforo ne mogya a wɔapete a ɛka nneɛma pa ho asɛm sen Habel mogya no ho.

25 Monhwɛ mo ho so yiye na moammu mo ani angu asɛm a ɔka so. Wɔn a wɔkaa Asɛmpa no kyerɛɛ wɔn na wɔantie no anguan. Na ɛbɛyɛ dɛn na yɛatumi aguan afi nea ɔkasa fi soro ho? 26 Ne nne wosow asase saa bere no, nanso mprempren wahyɛ bɔ sɛ, “Ɛnyɛ asase nko na mɛsan awosow no, na mɛwosow soro nso bio saa ara.” 27 Nsɛm “Nso bio saa ara” no da no adi pefee sɛ ɔbɛwosow nneɛma a wɔbɔe no na atutu afi wɔn ananmu na nneɛma a wɔanwosow no no aka.

28 Momma yɛnna so ase, efisɛ, yɛanya ahenni a wɔwosow no a ɛnyɛ ye. Momma yɛn ani nsɔ na yɛmfa ɔkwan a ɛbɛsɔ Onyankopɔn ani a ɛyɛ nidi ne suro so nsom no, 29 efisɛ, nokware, yɛn Nyankopɔn yɛ ogya a ɛhyew na ɛsɛe ade.

La Bible du Semeur

Hébreux 12

Courir avec endurance

1C’est pourquoi, nous aussi qui sommes entourés d’une si grande nuée de témoins[a], débarrassons-nous de tout fardeau, et du péché qui nous cerne si facilement de tous côtés, et courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée. Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi[b] et qui la porte à la perfection. Parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée[c], il a enduré la mort sur la croix, en méprisant la honte attachée à un tel supplice, et désormais il siège à la droite du trône de Dieu.

Pensez à celui qui a enduré de la part des hommes pécheurs une telle opposition contre lui, pour que vous ne vous laissiez pas abattre par le découragement. Vous n’avez pas encore résisté jusqu’à la mort dans votre lutte contre le péché, et vous avez oublié cette parole d’encouragement que Dieu vous adresse comme à des fils:

Mon fils, ne prends pas à la légère la correction du Seigneur
et ne te décourage pas lorsqu’il te reprend.
Car le Seigneur corrige celui qu’il aime:
il châtie tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils[d] .

Supportez vos souffrances: elles servent à vous corriger. C’est en fils que Dieu vous traite. Quel est le fils que son père ne corrige pas? Si vous êtes dispensés de la correction qui est le lot de tous les fils, alors vous êtes des enfants illégitimes, et non des fils.

D’ailleurs, nous avions notre père terrestre pour nous corriger, et nous le respections. N’allons-nous pas, à plus forte raison, nous soumettre à notre Père céleste pour avoir la vie? 10 Notre père nous corrigeait pour un temps limité, selon ses idées, mais Dieu, c’est pour notre bien qu’il nous corrige, afin de nous faire participer à sa sainteté.

11 Certes, sur le moment, une correction ne semble pas être un sujet de joie mais plutôt une cause de tristesse. Mais par la suite, elle a pour fruit, chez ceux qui ont ainsi été formés, une vie juste, vécue dans la paix.

12 C’est pourquoi: Relevez vos mains qui faiblissent et raffermissez vos genoux qui fléchissent[e]. 13 Faites-vous des pistes droites pour votre course[f], afin que le pied qui boite ne se démette pas complètement, mais qu’il guérisse plutôt.

Recommandations diverses

Vivre une vie sainte

14 Faites tous vos efforts pour être en paix avec tout le monde et cultivez la sainteté sans laquelle nul ne verra le Seigneur. 15 Veillez à ce que personne ne passe à côté de la grâce de Dieu, qu’aucune racine d’amertume ne pousse et ne cause du trouble en empoisonnant plusieurs d’entre vous[g].

16 Qu’il n’y ait personne qui vive dans l’immoralité ou qui méprise les choses saintes, comme Esaü qui, pour un simple repas, a vendu son droit d’aînesse. 17 Vous savez que plus tard, lorsqu’il a voulu recevoir en héritage la bénédiction de son père, il a été rejeté, car il n’a trouvé aucun moyen de revenir en arrière[h], bien qu’il l’ait cherché en pleurant.

Le royaume inébranlable

18 Car vous ne vous êtes pas approchés, comme les Israélites au désert, d’une réalité que l’on pourrait toucher: un feu ardent, l’obscurité, des ténèbres et un ouragan. 19 Vous n’avez pas entendu de sonneries de trompettes, ni l’éclat d’une voix telle que ceux qui l’ont entendue ont demandé qu’elle ne s’adresse plus à eux. 20 En effet, ils ne pouvaient supporter l’ordre qui leur avait été donné: Quiconque touchera la montagne – même si c’est un animal – sera tué à coups de pierres[i]. 21 Le spectacle était si terrifiant que Moïse s’est écrié: Je suis épouvanté[j] et tout tremblant.

22 Non, vous, au contraire, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste et de milliers d’anges en fête. 23 Vous vous êtes approchés de l’assemblée des premiers-nés de Dieu dont les noms sont inscrits dans les cieux. Vous vous êtes approchés de Dieu, le Juge de tous les hommes, et des esprits des justes qui sont parvenus à la perfection. 24 Vous vous êtes approchés de Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle, et de son sang répandu qui parle mieux encore que celui d’Abel[k].

25 Prenez donc garde: ne refusez pas d’écouter celui qui vous parle. Les Israélites qui ont refusé d’écouter celui qui les avertissait sur la terre, n’ont pas échappé au châtiment. A combien plus forte raison en sera-t-il de même pour nous, si nous nous détournons de celui qui nous parle du haut des cieux.

26 Celui dont la voix a fait alors trembler la terre fait maintenant cette promesse: Une fois encore j’ébranlerai, non seulement la terre, mais aussi le ciel[l]. 27 Ces mots: une fois encore signifient que tout ce qui peut être ébranlé, c’est-à-dire ce qui appartient à l’ordre ancien de la création, disparaîtra, pour que subsistent seules les réalités inébranlables. 28 Le royaume que nous recevons est inébranlable: soyons donc reconnaissants et servons Dieu d’une manière qui lui soit agréable, avec crainte et profond respect, 29 car notre Dieu est un feu qui consume[m].

Notas al pie

  1. 12.1 Il s’agit de tous ceux qui ont témoigné de leur foi.
  2. 12.2 Voir 2.10.
  3. 12.2 Autre traduction: en renonçant à la joie qui lui revenait.
  4. 12.6 Pr 3.11-12 cité selon l’ancienne version grecque.
  5. 12.12 Es 35.3.
  6. 12.13 Pr 4.26.
  7. 12.15 Voir Dt 29.17.
  8. 12.17 Voir Gn 27.30-40. Autre traduction: d’amener son père à revenir sur ce qu’il avait fait.
  9. 12.20 Ex 19.12-13.
  10. 12.21 Dt 9.19.
  11. 12.24 Abel est mort, victime de la méchanceté de son frère. Son sang criait vengeance (Gn 4.10). Jésus aussi est mort par suite de la méchanceté de ses «frères», mais son sang couvre les péchés de ceux qui croient en lui.
  12. 12.26 Ag 2.6 cité selon l’ancienne version grecque.
  13. 12.29 Dt 4.24.