The Message

Psalm 82

An Asaph Psalm

1God calls the judges into his courtroom,
    he puts all the judges in the dock.

2-4 “Enough! You’ve corrupted justice long enough,
    you’ve let the wicked get away with murder.
You’re here to defend the defenseless,
    to make sure that underdogs get a fair break;
Your job is to stand up for the powerless,
    and prosecute all those who exploit them.”

Ignorant judges! Head-in-the-sand judges!
    They haven’t a clue to what’s going on.
And now everything’s falling apart,
    the world’s coming unglued.

6-7 “I commissioned you judges, each one of you,
    deputies of the High God,
But you’ve betrayed your commission
    and now you’re stripped of your rank, busted.”

O God, give them their just deserts!
    You’ve got the whole world in your hands!

La Bible du Semeur

Psaumes 82

Dieu juge les dirigeants des nations

1Psaume d’Asaph[a].

Dieu se tient |au conseil divin,
au milieu des « dieux[b] », |il rend la justice :
« Ah ! jusques à quand |rendrez-vous des jugements iniques
et prendrez-vous le parti |des méchants ?
            Pause
Faites droit au faible, |et à l’orphelin,
et rendez justice |au pauvre et au démuni[c],
libérez le faible |et le défavorisé,
délivrez-les de la main |des méchants.

Mais ils ne comprennent rien, |ils ne savent rien,
ils errent dans les ténèbres ;
les fondements du pays |en sont ébranlés.
J’avais dit : |“Vous êtes des dieux[d],
oui, vous tous, vous êtes |des fils du Très-Haut !”
Cependant, vous périrez |comme tous les hommes,
et vous tomberez |comme n’importe quel dirigeant. »

O Dieu, lève-toi |et viens gouverner[e] le monde,
car tu as pour possession |tous les peuples !

Notas al pie

  1. 82.1 Voir note 50.1.
  2. 82.1 Terme honorifique qui désigne ici et au v. 6 ceux qui gouvernent et qui rendent la justice (voir 138.1 et note).
  3. 82.3 Voir Ex 22.21-22 ; Es 1.17 ; 3.14-15 ; 11.4 ; Jr 22.3, 16 ; cf. Ps 72.2, 4, 12-14 ; Pr 31.8-9.
  4. 82.6 Voir note v. 1. Cité en Jn 10.34.
  5. 82.8 gouverner : autre traduction : juger. Le verbe hébreu correspondant a souvent un sens plus large que le mot français juger, englobant à la fois l’exercice du pouvoir politique et l’administration de la justice dans les tribunaux. En effet, les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire n’étaient pas séparés dans le Proche-Orient ancien et les dirigeants politiques exerçaient souvent la fonction de juge.