The Message

Psalm 74

An Asaph Psalm

1You walked off and left us, and never looked back.
    God, how could you do that?
We’re your very own sheep;
    how can you stomp off in anger?

2-3 Refresh your memory of us—you bought us a long time ago.
    Your most precious tribe—you paid a good price for us!
    Your very own Mount Zion—you actually lived here once!
Come and visit the site of disaster,
    see how they’ve wrecked the sanctuary.

4-8 While your people were at worship, your enemies barged in,
    brawling and scrawling graffiti.
They set fire to the porch;
    axes swinging, they chopped up the woodwork,
Beat down the doors with sledgehammers,
    then split them into kindling.
They burned your holy place to the ground,
    violated the place of worship.
They said to themselves, “We’ll wipe them all out,”
    and burned down all the places of worship.

9-17 There’s not a sign or symbol of God in sight,
    nor anyone to speak in his name,
    no one who knows what’s going on.
How long, God, will barbarians blaspheme,
    enemies curse and get by with it?
Why don’t you do something? How long are you going
    to sit there with your hands folded in your lap?
God is my King from the very start;
    he works salvation in the womb of the earth.
With one blow you split the sea in two,
    you made mincemeat of the dragon Tannin.
You lopped off the heads of Leviathan,
    then served them up in a stew for the animals.
With your finger you opened up springs and creeks,
    and dried up the wild floodwaters.
You own the day, you own the night;
    you put stars and sun in place.
You laid out the four corners of earth,
    shaped the seasons of summer and winter.

18-21 Mark and remember, God, all the enemy
    taunts, each idiot desecration.
Don’t throw your lambs to the wolves;
    after all we’ve been through, don’t forget us.
Remember your promises;
    the city is in darkness, the countryside violent.
Don’t leave the victims to rot in the street;
    make them a choir that sings your praises.

22-23 On your feet, O God—
    stand up for yourself!
Do you hear what they’re saying about you,
    all the vile obscenities?
Don’t tune out their malicious filth,
    the brawling invective that never lets up.

La Bible du Semeur

Psaumes 74

Lamentation sur le sanctuaire détruit

1Méditation[a] d’Asaph[b].

Pourquoi, ô Dieu, |nous délaisser sans cesse ?
Pourquoi t’irrites-tu
contre nous, le troupeau |dont tu es le berger ?
Souviens-toi de ton peuple
que tu t’es acquis autrefois : |cette tribu que tu as délivrée |pour en faire ton patrimoine.
Souviens-toi du mont de Sion |où tu as fixé ton séjour !
Viens visiter ces lieux |qui sont toujours en ruine :
l’ennemi a tout saccagé |au sanctuaire[c].
Tes adversaires ont rugi |au lieu où l’on te rencontrait,
et ils y ont dressé leurs étendards |en signe de victoire.
Ils ont été pareils à ceux qui lèvent la cognée
pour abattre les arbres d’un bosquet.
Tous les ouvrages taillés dans le bois[d], |ils les ont mis en pièces,
à coups de haches et de masses.
Ils ont mis le feu à ton sanctuaire,
ils ont rasé et profané |le lieu où tu demeures.
Ils pensaient en eux-mêmes : |« Nous les détruirons tous ensemble ! »
Ils ont brûlé dans le pays
tous les endroits |où l’on rendait un culte à Dieu.
Nous ne voyons plus de signes miraculeux.
Et il n’y a plus de prophètes.
Personne parmi nous ne sait |combien de temps encore |tout cela durera.

10 Jusques à quand, ô Dieu, |l’agresseur blasphémera-t-il ?
L’ennemi pourra-t-il |t’insulter sans relâche ?
11 Pourquoi te retiens-tu d’intervenir ?
Ne reste donc pas inactif : |viens les exterminer !
12 Pourtant, Dieu est mon Roi |depuis les temps anciens,
il est l’auteur d’actes de délivrance |au milieu du pays !
13 C’est toi qui as fendu la mer |par ta puissance !
C’est toi qui as brisé les crânes |des monstres sur les eaux !
14 Toi qui as fracassé les têtes |du grand dragon marin[e],
et qui l’as donné en pâture
aux animaux sauvages du désert[f] !
15 Toi qui as fait jaillir des sources |et des eaux en torrent[g] !
Toi qui as desséché le lit |des fleuves permanents[h] !
16 A toi le jour, à toi la nuit !
Toi qui as mis en place |la lune et le soleil.
17 C’est toi qui as fixé |les bornes de la terre,
tu as fait l’été et l’hiver !
18 Souviens-toi donc, ô Eternel, |que l’ennemi t’a insulté,
qu’un peuple d’insensés |t’a outragé !
19 Ne livre pas aux bêtes fauves |ta tourterelle[i],
n’oublie pas indéfiniment |le sort des affligés |qui t’appartiennent !
20 Mais considère ton alliance[j], |car la mesure est comble !
Les lieux retirés du pays
sont des repaires de violence[k].
21 Ne laisse pas les opprimés |repartir dans la honte !
Que le pauvre et le malheureux |aient lieu de te louer !
22 Debout, ô Dieu ! défends ta cause !
Souviens-toi des insultes
que, tout au long du jour, |les insensés t’adressent.
23 N’oublie pas les clameurs |de tous tes adversaires,
ni le tumulte que tes ennemis |font monter constamment.

Notas al pie

  1. 74.1 Signification incertaine.
  2. 74.1 Voir note 50.1.
  3. 74.3 Allusion à la destruction du Temple par les Babyloniens (2 Ch 36.18-19 ; Dn 9.17).
  4. 74.6 Autre traduction : portes.
  5. 74.14 Du Léviathan, monstre mythologique à sept têtes (dans les poèmes d’Ougarit), voir 106.26 ; Jb 3.8 ; 7.12 ; Es 27.1.
  6. 74.14 Autre traduction : aux hyènes.
  7. 74.15 Voir Ex 17.6 ; Nb 20.11.
  8. 74.15 Voir Ex 14.29 ; Jos 2.10.
  9. 74.19 Terme de tendresse désignant Israël.
  10. 74.20 L’alliance conclue avec Israël sur le mont Sinaï était assortie d’une promesse de sécurité et de bénédiction dans son pays (Ex 19.5-6 ; 23.27-31 ; 34.10-11 ; Lv 26.11-12, 42, 44-45 ; Dt 28.1-14 ; voir Ps 105.8-11 ; 106.45 ; 111.5, 9 ; Es 54.10 ; Jr 14.21 ; Ez 16.60).
  11. 74.20 Hébreu peu clair. Autres traductions : car ils sont pleins, les lieux sombres du pays, repaires de violence ou car partout les lieux …