The Message

Psalm 71

11-3 I run for dear life to God,
    I’ll never live to regret it.
Do what you do so well:
    get me out of this mess and up on my feet.
Put your ear to the ground and listen,
    give me space for salvation.
Be a guest room where I can retreat;
    you said your door was always open!
You’re my salvation—my vast, granite fortress.

4-7 My God, free me from the grip of Wicked,
    from the clutch of Bad and Bully.
You keep me going when times are tough—
    my bedrock, God, since my childhood.
I’ve hung on you from the day of my birth,
    the day you took me from the cradle;
    I’ll never run out of praise.
Many gasp in alarm when they see me,
    but you take me in stride.

8-11 Just as each day brims with your beauty,
    my mouth brims with praise.
But don’t turn me out to pasture when I’m old
    or put me on the shelf when I can’t pull my weight.
My enemies are talking behind my back,
    watching for their chance to knife me.
The gossip is: “God has abandoned him.
    Pounce on him now; no one will help him.”

12-16 God, don’t just watch from the sidelines.
    Come on! Run to my side!
My accusers—make them lose face.
    Those out to get me—make them look
Like idiots, while I stretch out, reaching for you,
    and daily add praise to praise.
I’ll write the book on your righteousness,
    talk up your salvation the livelong day,
    never run out of good things to write or say.
I come in the power of the Lord God,
    I post signs marking his right-of-way.

17-24 You got me when I was an unformed youth,
    God, and taught me everything I know.
Now I’m telling the world your wonders;
    I’ll keep at it until I’m old and gray.
God, don’t walk off and leave me
    until I get out the news
Of your strong right arm to this world,
    news of your power to the world yet to come,
Your famous and righteous
    ways, O God.
God, you’ve done it all!
    Who is quite like you?
You, who made me stare trouble in the face,
    Turn me around;
Now let me look life in the face.
    I’ve been to the bottom;
Bring me up, streaming with honors;
    turn to me, be tender to me,
And I’ll take up the lute and thank you
    to the tune of your faithfulness, God.
I’ll make music for you on a harp,
    Holy One of Israel.
When I open up in song to you,
    I let out lungsful of praise,
    my rescued life a song.
All day long I’m chanting
    about you and your righteous ways,
While those who tried to do me in
    slink off looking ashamed.

La Bible du Semeur

Psaumes 71

Ne m’abandonne pas dans ma vieillesse

1C’est en toi, Eternel, que je cherche un refuge.
Que jamais cela ne tourne à ma confusion!
Toi qui es juste, délivre-moi! Oui, secours-moi!
Tends l’oreille vers moi et sauve-moi!
Sois le rocher où je trouve un refuge,
où je peux accéder à tout moment,
où tu as résolu de me sauver!
Car tu es mon rocher, ma forteresse.
Mon Dieu, délivre-moi des criminels,
des gens iniques et violents.
O Seigneur Eternel, sur toi je compte,
car, depuis ma jeunesse, ma confiance est en toi.
Oui, depuis ma naissance[a], je prends appui sur toi.
Depuis que je suis sorti du sein maternel, tu me soutiens[b].
Tu es sans cesse mon sujet de louange.
Pour beaucoup, je suis un prodige,
Et toi, tu es pour moi un abri fortifié.
Ma bouche est pleine de louanges pour toi
et, chaque jour, elle publie ta gloire.

En ma vieillesse, ne me délaisse pas;
quand diminuent mes forces, ne m’abandonne pas!
10 Mes ennemis discourent contre moi,
ceux qui m’épient, ensemble se concertent,
11 disant: «Dieu l’a abandonné!
Poursuivez-le! Saisissez-vous de lui!
Il n’est personne qui puisse le sauver.»
12 Mais toi, ô Dieu, ne reste pas si loin!
Mon Dieu, viens vite à mon secours!
13 Qu’ils soient remplis de honte et disparaissent,
tous mes accusateurs!
Qu’ils soient couverts d’opprobre, d’ignominie,
ces gens qui cherchent à me nuire!
14 Mais moi, sans cesse, je serai plein d’espoir.
De plus en plus, je veux chanter ta gloire.
15 Oui, tous les jours, j’annoncerai tes actes de justice et de salut,
dont je ne connais pas le nombre[c].
16 Par ta puissance, ô Seigneur Eternel, je me présenterai
et je rappellerai que toi seul tu es juste.

17 Tu m’as instruit, ô Dieu, dès ma jeunesse;
jusqu’à ce jour, je publie tes merveilles.
18 Et maintenant que je suis vieux, que j’ai les cheveux blancs,
ô Dieu, ne m’abandonne pas,
et je pourrai dire ta force dès aujourd’hui aux hommes de mon temps,
et ta puissance aux générations à venir.
19 Ta justice, ô Dieu, est immense,
car tu as fait des choses merveilleuses!
Qui donc, ô Dieu, serait semblable à toi?
20 Tu nous as fait passer par des détresses et des malheurs sans nombre.
Tu nous feras revivre
et, du fond des abîmes, tu me retireras.
21 Veuille me rendre encore plus honoré,
et me consoler à nouveau.
22 Moi, en retour, je te célébrerai au son du luth
pour ta fidélité, mon Dieu.
Je te célébrerai en jouant de la lyre,
Saint d’Israël!
23 Je pousserai des cris de joie, je chanterai en ton honneur
de tout mon être car tu m’as délivré.
24 Je redirai sans cesse que tu es juste.
Ils seront confondus, couverts de honte,
ces gens qui cherchent à me nuire.

Notas al pie

  1. 71.6 ma naissance : autre traduction: le sein maternel.
  2. 71.6 Autre traduction: C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel.
  3. 71.15 Autre traduction: bien que je ne possède pas l’art de l’écrivain.