The Message

Judges 8

1Then the Ephraimites said to Gideon, “Why did you leave us out of this, not calling us when you went to fight Midian?” They were indignant and let him know it.

2-3 But Gideon replied, “What have I done compared to you? Why, even the gleanings of Ephraim are superior to the vintage of Abiezer. God gave you Midian’s commanders, Oreb and Zeeb. What have I done compared with you?”

When they heard this, they calmed down and cooled off.

4-5 Gideon and his three hundred arrived at the Jordan and crossed over. They were bone-tired but still pressing the pursuit. He asked the men of Succoth, “Please, give me some loaves of bread for my troops I have with me. They’re worn out, and I’m hot on the trail of Zebah and Zalmunna, the Midianite kings.”

But the leaders in Succoth said, “You’re on a wild goose chase; why should we help you on a fool’s errand?”

Gideon said, “If you say so. But when God gives me Zebah and Zalmunna, I’ll give you a thrashing, whip your bare flesh with desert thorns and thistles!”

8-9 He went from there to Peniel and made the same request. The men of Peniel, like the men of Succoth, also refused. Gideon told them, “When I return safe and sound, I’ll demolish this tower.”

10 Zebah and Zalmunna were in Karkor with an army of about fifteen companies, all that was left of the fighting force of the easterners—they had lost 120 companies of soldiers.

11-12 Gideon went up the caravan trail east of Nobah and Jogbehah, found and attacked the undefended camp. Zebah and Zalmunna fled, but he chased and captured the two kings of Midian. The whole camp had panicked.

13-15 Gideon son of Joash returned from the battle by way of the Heres Pass. He captured a young man from Succoth and asked some questions. The young man wrote down the names of the officials and leaders of Succoth, seventy-seven men. Then Gideon went to the men of Succoth and said, “Here are the wild geese, Zebah and Zalmunna, you said I’d never catch. You wouldn’t give so much as a scrap of bread to my worn-out men; you taunted us, saying that we were on a fool’s errand.”

16-17 Then he took the seventy-seven leaders of Succoth and thrashed them with desert thorns and thistles. And he demolished the tower of Peniel and killed the men of the city.

18 He then addressed Zebah and Zalmunna: “Tell me about the men you killed at Tabor.”

“They were men much like you,” they said, “each one like a king’s son.”

19 Gideon said, “They were my brothers, my mother’s sons. As God lives, if you had let them live, I would let you live.”

20 Then he spoke to Jether, his firstborn: “Get up and kill them.” But he couldn’t do it, couldn’t draw his sword. He was afraid—he was still just a boy.

21 Zebah and Zalmunna said, “Do it yourself—if you’re man enough!” And Gideon did it. He stepped up and killed Zebah and Zalmunna. Then he took the crescents that hung on the necks of their camels.

22 The Israelites said, “Rule over us, you and your son and your grandson. You have saved us from Midian’s tyranny.”

23 Gideon said, “I most certainly will not rule over you, nor will my son. God will reign over you.”

24 Then Gideon said, “But I do have one request. Give me, each of you, an earring that you took as plunder.” Ishmaelites wore gold earrings, and the men all had their pockets full of them.

25-26 They said, “Of course. They’re yours!”

They spread out a blanket and each man threw his plundered earrings on it. The gold earrings that Gideon had asked for weighed about forty-three pounds—and that didn’t include the crescents and pendants, the purple robes worn by the Midianite kings, and the ornaments hung around the necks of their camels.

27 Gideon made the gold into a sacred ephod and put it on display in his hometown, Ophrah. All Israel prostituted itself there. Gideon and his family, too, were seduced by it.

28 Midian’s tyranny was broken by the Israelites; nothing more was heard from them. The land was quiet for forty years in Gideon’s time.

29-31 Jerub-Baal son of Joash went home and lived in his house. Gideon had seventy sons. He fathered them all—he had a lot of wives! His concubine, the one at Shechem, also bore him a son. He named him Abimelech.

32 Gideon son of Joash died at a good old age. He was buried in the tomb of his father Joash at Ophrah of the Abiezrites.

Abimelech

33-35 Gideon was hardly cool in the tomb when the People of Israel had gotten off track and were prostituting themselves to Baal—they made Baal-of-the-Covenant their god. The People of Israel forgot all about God, their God, who had saved them from all their enemies who had hemmed them in. And they didn’t keep faith with the family of Jerub-Baal (Gideon), honoring all the good he had done for Israel.

La Bible du Semeur

Juges 8

1Les hommes d’Ephraïm dirent à Gédéon: Pourquoi as-tu agi de cette manière envers nous? Pourquoi ne nous as-tu pas appelés en renfort quand tu es parti combattre les Madianites?

Et ils le prirent violemment à partie.

Gédéon leur répondit: Qu’ai-je fait en comparaison de vous? Le grappillage d’Ephraïm a été plus productif que toute la vendange de la famille d’Abiézer. Après tout: c’est à vous que Dieu a livré les chefs madianites Oreb et Zéeb. Qu’ai-je pu faire en comparaison avec vous?

Ces paroles apaisèrent leur colère.

La victoire sur les rois madianites

Lorsqu’il atteignit le Jourdain, Gédéon le traversa avec les trois cents hommes qui l’accompagnaient. Malgré leur fatigue, ils continuaient à poursuivre l’ennemi. Arrivés à la ville de Soukkoth[a], Gédéon dit à ses habitants: Donnez, je vous prie, des miches de pain aux hommes qui m’accompagnent, car ils sont épuisés et je suis à la poursuite des deux rois madianites Zébah et Tsalmounna.

Mais les chefs de Soukkoth lui répondirent: Tiens-tu déjà Zébah et Tsalmounna en ton pouvoir pour que nous donnions du pain à ta troupe?

– Eh bien, riposta Gédéon, quand l’Eternel aura livré Zébah et Tsalmounna en mon pouvoir, je vous fouetterai avec des chardons et des épines du désert!

De là, Gédéon se rendit à Penouel[b] où il adressa la même demande aux habitants. Il reçut la même réponse qu’à Soukkoth et déclara aux gens de Penouel: Quand je repasserai, une fois le combat terminé, je démolirai cette tour.

10 Or, Zébah et Tsalmounna s’étaient retranchés à Qarqor avec leur troupe qui comprenait quinze mille hommes. C’était tout ce qui leur restait de la grande armée des Bédouins de l’Orient. En effet, cent vingt mille soldats étaient déjà tombés. 11 Gédéon prit la route des caravanes de nomades à l’est de Nobah et de Yogbeha et attaqua le camp ennemi qui se croyait en sécurité. 12 Les deux rois de Madian, Zébah et Tsalmounna, s’enfuirent, Gédéon les poursuivit, il les captura tous les deux et sema la panique dans toute leur armée.

Le châtiment de Soukkoth et de Penouel

13 Lorsque la guerre fut terminée, Gédéon fils de Joas retourna par la montée de Hérès. 14 Il mit la main sur un jeune homme de Soukkoth qu’il questionna et qui lui inscrivit les noms des soixante-dix-sept chefs et responsables de Soukkoth. 15 Gédéon alla trouver les habitants de Soukkoth et leur dit: Rappelez-vous comment vous m’avez insulté en disant: «Tiens-tu déjà Zébah et Tsalmounna en ton pouvoir pour que nous soyons obligés de donner du pain à tes gens fatigués?» Eh bien, les voilà!

16 Alors il fit saisir les responsables de la ville et les fit fouetter à coups de chardons et d’épines du désert. 17 Il démolit aussi la tour de Penouel et massacra les hommes de la localité.

18 Puis il demanda à Zébah et Tsalmounna: Comment étaient les hommes que vous avez tués au Thabor?

– Ils te ressemblaient, répondirent-ils, ils avaient le port d’un fils de roi.

19 – C’étaient mes frères, les fils de ma propre mère, s’écria Gédéon. Par le Dieu vivant je jure que si vous les aviez épargnés, je ne vous tuerais pas non plus.

20 Puis il ordonna à son fils aîné Yéter: Viens, tue-les!

Mais le jeune homme ne dégaina pas son épée, car il n’était encore qu’un jeune garçon et il avait peur. 21 Zébah et Tsalmounna dirent alors à Gédéon: Frappe-nous donc toi-même, car c’est la tâche d’un homme fort.

Alors Gédéon tua Zébah et Tsalmounna. Puis il prit les ornements en forme de croissants qui pendaient au cou de leurs chameaux.

Gédéon refuse la royauté

22 Après cela, les hommes d’Israël dirent à Gédéon: Règne sur nous, puisque tu nous as délivrés des Madianites. Ton fils, puis ton petit-fils te succéderont.

23 Gédéon leur répondit: Non, je ne régnerai pas sur vous, et mon fils ne vous gouvernera pas non plus. C’est l’Eternel qui régnera sur vous.

24 Puis il ajouta: J’aurais cependant une demande à vous faire: Donnez-moi chacun une boucle d’oreille en or prise sur votre butin.

Les ennemis portaient, en effet, des boucles d’or, car ils étaient ismaélites[c].

25 – Très volontiers, lui répondirent-ils.

Ils étendirent un manteau par terre, et chacun y jeta un anneau prélevé sur son butin. 26 Les anneaux d’or que Gédéon avait demandés pesaient près de vingt kilogrammes en tout. Il reçut également les croissants d’or, les pendants d’oreilles et les manteaux de pourpre que portaient les rois madianites, ainsi que les colliers qui ornaient le cou de leurs chameaux. 27 Avec l’or, Gédéon fabriqua une statue qu’il installa dans son village, à Ophra. Tout Israël s’y prostitua, en lui rendant un culte, de sorte que cette statue devint un piège pour Gédéon et pour sa famille.

La fin de la vie de Gédéon

28 Ainsi les Madianites furent affaiblis par les Israélites et ils ne se relevèrent pas de leur défaite. Aussi longtemps que Gédéon vécut, c’est-à-dire encore pendant quarante ans, le pays jouit de la paix.

29 Yeroubbaal, fils de Joas, s’en retourna dans sa maison et y demeura. 30 Gédéon eut soixante-dix fils car il avait de nombreuses femmes. 31 Une épouse de second rang habitant à Sichem lui donna aussi un fils qu’il appela Abimélek.

32 Après une heureuse vieillesse, Gédéon, fils de Joas, mourut et fut enterré dans le tombeau de Joas son père, à Ophra de la famille d’Abiézer.

33 Après la mort de Gédéon, les Israélites recommencèrent à se prostituer aux Baals et adoptèrent Baal-Berith comme dieu[d]. 34 Ils oublièrent l’Eternel leur Dieu qui les avait délivrés de tous les ennemis qui les entouraient. 35 Ils ne témoignèrent aucune gratitude à la famille de Yeroubbaal-Gédéon pour tout le bien que celui-ci avait fait à Israël.

Notas al pie

  1. 8.5 A l’est du Jourdain (voir Gn 33.17). Cette ville devait être importante vu le nombre de ses chefs et responsables (v. 14).
  2. 8.8 Le lieu où Jacob avait lutté avec Dieu (nommé Péniel dans Gn 32.30-31) à 8 kilomètres de Soukkoth.
  3. 8.24 Les Ismaélites étaient parents des Madianites (Gn 25.1-2) et leur sont quelquefois identifiés (v. 22, 24; Gn 37.25-28; 39.1).
  4. 8.33 Baal-Berith, divinité qui avait un sanctuaire à Sichem (voir 9.4).