The Message

Genesis 48

11-2 Some time after this conversation, Joseph was told, “Your father is ill.” He took his two sons, Manasseh and Ephraim, and went to Jacob. When Jacob was told, “Your son Joseph has come,” he roused himself and sat up in bed.

3-7 Jacob said to Joseph, “The Strong God appeared to me at Luz in the land of Canaan and blessed me. He said, ‘I’m going to make you prosperous and numerous, turn you into a congregation of tribes; and I’ll turn this land over to your children coming after you as a permanent inheritance.’ I’m adopting your two sons who were born to you here in Egypt before I joined you; they have equal status with Reuben and Simeon. But any children born after them are yours; they will come after their brothers in matters of inheritance. I want it this way because, as I was returning from Paddan, your mother Rachel, to my deep sorrow, died as we were on our way through Canaan when we were only a short distance from Ephrath, now called Bethlehem.”

Just then Jacob noticed Joseph’s sons and said, “Who are these?”

9-11 Joseph told his father, “They are my sons whom God gave to me in this place.”

“Bring them to me,” he said, “so I can bless them.” Israel’s eyesight was poor from old age; he was nearly blind. So Joseph brought them up close. Old Israel kissed and embraced them and then said to Joseph, “I never expected to see your face again, and now God has let me see your children as well!”

12-16 Joseph took them from Israel’s knees and bowed respectfully, his face to the ground. Then Joseph took the two boys, Ephraim with his right hand setting him to Israel’s left, and Manasseh with his left hand setting him to Israel’s right, and stood them before him. But Israel crossed his arms and put his right hand on the head of Ephraim who was the younger and his left hand on the head of Manasseh, the firstborn. Then he blessed them:

The God before whom walked
    my fathers Abraham and Isaac,
The God who has been my shepherd
    all my life long to this very day,
The Angel who delivered me from every evil,
    Bless the boys.
May my name be echoed in their lives,
    and the names of Abraham and Isaac, my fathers,
And may they grow
    covering the Earth with their children.

17-18 When Joseph saw that his father had placed his right hand on Ephraim’s head, he thought he had made a mistake, so he took hold of his father’s hand to move it from Ephraim’s head to Manasseh’s, saying, “That’s the wrong head, Father; the other one is the firstborn; place your right hand on his head.”

19-20 But his father wouldn’t do it. He said, “I know, my son; but I know what I’m doing. He also will develop into a people, and he also will be great. But his younger brother will be even greater and his descendants will enrich nations.” Then he blessed them both:

Israel will use your names to give blessings:
May God make you like Ephraim and Manasseh.

In that he made it explicit: he put Ephraim ahead of Manasseh.

21-22 Israel then said to Joseph, “I’m about to die. God be with you and give you safe passage back to the land of your fathers. As for me, I’m presenting you, as the first among your brothers, the ridge of land I took from Amorites with my sword and bow.”

La Bible du Semeur

Genèse 48

Jacob adopte les fils de Joseph et les bénit

1Peu après cela, on vint prévenir Joseph que son père était malade. Il prit avec lui ses deux fils Manassé et Ephraïm. On annonça à Jacob que son fils Joseph venait le voir. Israël rassembla ses forces et s’assit sur sa couche. Jacob dit à Joseph : Le Dieu tout-puissant m’est apparu à Louz au pays de Canaan et il m’a béni[a]. Il m’a dit : « Je te rends fécond et te multiplierai, je te ferai devenir une multitude de peuples et, après toi, je donnerai ce pays pour toujours en propriété à ta descendance. » Et maintenant, les deux fils qui te sont nés en Egypte, avant mon arrivée ici, je les adopte comme miens. Ephraïm et Manassé seront mes fils au même titre que Ruben et Siméon[b]. Quant aux enfants qui te naîtront après eux, ils seront à toi. C’est au nom de leurs frères aînés qu’ils recevront leur part d’héritage. Car lorsque je revenais de Paddân-Aram, j’eus la douleur de voir Rachel mourir au pays de Canaan à peu de distance d’Ephrata. C’est là, sur le chemin d’Ephrata – qui s’appelle Bethléhem – que je l’ai enterrée.

Israël regarda les fils de Joseph et demanda : Qui est-ce ?

Joseph lui répondit : Ce sont les fils que Dieu m’a donnés dans ce pays.

– Fais-les approcher, je te prie, dit Jacob, pour que je les bénisse.

10 La vue d’Israël était affaiblie par l’âge de sorte qu’il n’y voyait plus. Il les fit donc approcher de lui et les embrassa. 11 Israël dit à Joseph : Je ne m’imaginais pas te revoir et voici que Dieu me fait voir même tes descendants.

12 Joseph reprit ses deux enfants d’entre les genoux[c] de son père et se prosterna face contre terre. 13 Puis il les prit tous les deux, Ephraïm à sa droite – donc à gauche d’Israël – et Manassé à sa gauche – donc à la droite de son père – et les fit approcher de lui. 14 Mais Israël tendit la main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm, qui était le plus jeune, et sa main gauche sur la tête de Manassé. Il croisa donc ses mains, bien que Manassé fût l’aîné.

15 Il bénit Joseph et dit :

Que ces garçons |soient bénis par le Dieu
devant qui ont vécu mes pères |Abraham et Isaac,
le Dieu qui a pris soin de moi |comme un berger |depuis que j’existe et jusqu’à ce jour,
16 l’ange qui m’a délivré de tout mal.
Qu’ils perpétuent mon nom |et celui de mes pères |Abraham et Isaac !
Qu’ils aient beaucoup d’enfants |partout dans le pays.

17 Joseph remarqua que son père avait posé sa main droite sur la tête d’Ephraïm. Cela lui déplut et il prit la main de son père pour la faire passer de la tête d’Ephraïm sur celle de Manassé. 18 Il dit à son père : Pas ainsi, mon père, c’est celui-là l’aîné ; mets donc ta main droite sur sa tête.

19 Mais son père refusa et dit : Je sais, mon fils, je sais. Celui-là aussi deviendra un peuple ! Lui aussi sera grand. Pourtant son frère cadet sera plus grand que lui et sa descendance formera plusieurs peuples.

20 Ce jour-là, il les bénit ainsi :

Le peuple d’Israël vous nommera dans ses bénédictions en disant : « Que Dieu te rende semblable à Ephraïm et à Manassé ! »

Ainsi il plaça Ephraïm avant Manassé. 21 Puis Israël dit à Joseph : Je vais bientôt mourir. Dieu sera avec vous et vous fera retourner au pays de vos ancêtres. 22 Quant à moi, je te donne une part de plus qu’à tes frères : Sichem[d], que j’ai conquise sur les Amoréens avec mon épée et mon arc.

Notas al pie

  1. 48.3 Pour les v. 3-4, voir Gn 28.13-14. Voir Ac 7.5.
  2. 48.5 Ephraïm et Manassé deviendront chefs de tribus à la place de Joseph.
  3. 48.12 Jacob avait pris les enfants sur ses genoux (ou entre ses genoux), un geste d’adoption.
  4. 48.22 En hébreu, un seul terme a été rendu deux fois, par part et par Sichem, à cause d’un jeu sur les deux sens de ce terme.