The Message

Acts 16

A Dream Gave Paul His Map

11-3 Paul came first to Derbe, then Lystra. He found a disciple there by the name of Timothy, son of a devout Jewish mother and Greek father. Friends in Lystra and Iconium all said what a fine young man he was. Paul wanted to recruit him for their mission, but first took him aside and circumcised him so he wouldn’t offend the Jews who lived in those parts. They all knew that his father was Greek.

4-5 As they traveled from town to town, they presented the simple guidelines the Jerusalem apostles and leaders had come up with. That turned out to be most helpful. Day after day the congregations became stronger in faith and larger in size.

6-8 They went to Phrygia, and then on through the region of Galatia. Their plan was to turn west into Asia province, but the Holy Spirit blocked that route. So they went to Mysia and tried to go north to Bithynia, but the Spirit of Jesus wouldn’t let them go there either. Proceeding on through Mysia, they went down to the seaport Troas.

9-10 That night Paul had a dream: A Macedonian stood on the far shore and called across the sea, “Come over to Macedonia and help us!” The dream gave Paul his map. We went to work at once getting things ready to cross over to Macedonia. All the pieces had come together. We knew now for sure that God had called us to preach the good news to the Europeans.

11-12 Putting out from the harbor at Troas, we made a straight run for Samothrace. The next day we tied up at New City and walked from there to Philippi, the main city in that part of Macedonia and, even more importantly, a Roman colony. We lingered there several days.

13-14 On the Sabbath, we left the city and went down along the river where we had heard there was to be a prayer meeting. We took our place with the women who had gathered there and talked with them. One woman, Lydia, was from Thyatira and a dealer in expensive textiles, known to be a God-fearing woman. As she listened with intensity to what was being said, the Master gave her a trusting heart—and she believed!

15 After she was baptized, along with everyone in her household, she said in a surge of hospitality, “If you’re confident that I’m in this with you and believe in the Master truly, come home with me and be my guests.” We hesitated, but she wouldn’t take no for an answer.

Beat Up and Thrown in Jail

16-18 One day, on our way to the place of prayer, a slave girl ran into us. She was a psychic and, with her fortunetelling, made a lot of money for the people who owned her. She started following Paul around, calling everyone’s attention to us by yelling out, “These men are working for the Most High God. They’re laying out the road of salvation for you!” She did this for a number of days until Paul, finally fed up with her, turned and commanded the spirit that possessed her, “Out! In the name of Jesus Christ, get out of her!” And it was gone, just like that.

19-22 When her owners saw that their lucrative little business was suddenly bankrupt, they went after Paul and Silas, roughed them up and dragged them into the market square. Then the police arrested them and pulled them into a court with the accusation, “These men are disturbing the peace—dangerous Jewish agitators subverting our Roman law and order.” By this time the crowd had turned into a restless mob out for blood.

22-24 The judges went along with the mob, had Paul and Silas’s clothes ripped off and ordered a public beating. After beating them black-and-blue, they threw them into jail, telling the jailkeeper to put them under heavy guard so there would be no chance of escape. He did just that—threw them into the maximum security cell in the jail and clamped leg irons on them.

25-26 Along about midnight, Paul and Silas were at prayer and singing a robust hymn to God. The other prisoners couldn’t believe their ears. Then, without warning, a huge earthquake! The jailhouse tottered, every door flew open, all the prisoners were loose.

27-28 Startled from sleep, the jailer saw all the doors swinging loose on their hinges. Assuming that all the prisoners had escaped, he pulled out his sword and was about to do himself in, figuring he was as good as dead anyway, when Paul stopped him: “Don’t do that! We’re all still here! Nobody’s run away!”

29-31 The jailer got a torch and ran inside. Badly shaken, he collapsed in front of Paul and Silas. He led them out of the jail and asked, “Sirs, what do I have to do to be saved, to really live?” They said, “Put your entire trust in the Master Jesus. Then you’ll live as you were meant to live—and everyone in your house included!”

32-34 They went on to spell out in detail the story of the Master—the entire family got in on this part. They never did get to bed that night. The jailer made them feel at home, dressed their wounds, and then—he couldn’t wait till morning!—was baptized, he and everyone in his family. There in his home, he had food set out for a festive meal. It was a night to remember: He and his entire family had put their trust in God; everyone in the house was in on the celebration.

35-36 At daybreak, the court judges sent officers with the instructions, “Release these men.” The jailer gave Paul the message, “The judges sent word that you’re free to go on your way. Congratulations! Go in peace!”

37 But Paul wouldn’t budge. He told the officers, “They beat us up in public and threw us in jail, Roman citizens in good standing! And now they want to get us out of the way on the sly without anyone knowing? Nothing doing! If they want us out of here, let them come themselves and lead us out in broad daylight.”

38-40 When the officers reported this, the judges panicked. They had no idea that Paul and Silas were Roman citizens. They hurried over and apologized, personally escorted them from the jail, and then asked them if they wouldn’t please leave the city. Walking out of the jail, Paul and Silas went straight to Lydia’s house, saw their friends again, encouraged them in the faith, and only then went on their way.

La Bible du Semeur

Actes 16

L’appel du Macédonien

1Paul se rendit ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y trouva un disciple nommé Timothée; sa mère était une croyante d’origine juive et son père était Grec. Les frères de Lystres et d’Iconium disaient beaucoup de bien de lui. Paul désira le prendre avec lui. Il l’emmena donc et le fit circoncire par égard pour les Juifs qui habitaient dans ces régions et qui savaient tous que son père était Grec. Dans toutes les villes où ils passaient, ils communiquaient aux frères les décisions prises par les apôtres et les responsables de l’Eglise à Jérusalem, en leur demandant de s’y conformer. Et les Eglises s’affermissaient dans la foi et voyaient augmenter chaque jour le nombre de leurs membres.

Ils traversèrent la Galatie phrygienne parce que le Saint-Esprit les avait empêchés d’annoncer la Parole dans la province d’Asie[a]. Parvenus près de la Mysie[b], ils se proposaient d’aller en Bithynie; mais, là encore, l’Esprit de Jésus s’opposa à leur projet. Ils traversèrent donc la Mysie et descendirent au port de Troas. Là, Paul eut une vision au cours de la nuit: un Macédonien se tenait devant lui et le suppliait: Viens en Macédoine et secours-nous!

10 A la suite de cette vision de Paul, nous[c] avons aussitôt cherché à nous rendre en Macédoine, car nous avions la certitude que Dieu lui-même nous appelait à y annoncer l’Evangile.

11 Nous nous sommes embarqués à Troas et nous avons mis directement le cap sur l’île de Samothrace. Le lendemain, nous avons atteint Néapolis[d]. 12 De là, nous sommes allés jusqu’à la colonie romaine de Philippes, ville du premier district de Macédoine[e]. Nous avons passé plusieurs jours dans cette ville.

A Philippes

13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus hors de l’enceinte de la cité, au bord d’une rivière où nous supposions que les Juifs se réunissaient d’habitude pour la prière. Quelques femmes étaient rassemblées là. Nous nous sommes assis avec elles et nous leur avons parlé.

14 Il y avait parmi elles une marchande d’étoffes de pourpre, nommée Lydie, originaire de la ville de Thyatire, une non-Juive qui adorait Dieu. Elle écoutait, et le Seigneur ouvrit son cœur, de sorte qu’elle fut attentive à ce que disait Paul. 15 Elle fut baptisée avec sa famille et ceux qui en dépendaient, puis elle nous invita en disant: Puisque vous avez jugé que j’ai foi[f] au Seigneur, venez loger chez moi.

Et, avec insistance, elle nous pressa d’accepter.

16 Un jour que nous nous rendions au lieu de prière, une esclave vint à notre rencontre. Elle avait en elle un esprit de divination, et ses prédictions procuraient de grands revenus à ses maîtres. 17 Elle se mit à nous suivre, Paul et nous, en criant à tue-tête: Ces hommes-là sont des serviteurs du Dieu très-haut: ils viennent vous annoncer comment être sauvés!

18 Elle fit cela plusieurs jours de suite.

A la fin, Paul, excédé, se retourna et dit à l’esprit: Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir de cette femme!

A l’instant même, il la quitta.

19 Lorsque les maîtres de l’esclave s’aperçurent que leurs espoirs de gains s’étaient évanouis, ils se saisirent de Paul et de Silas et les traînèrent sur la grand-place de la ville devant les autorités. 20 Ils les présentèrent aux magistrats romains et portèrent plainte contre eux en ces termes: Ces gens-là sont des Juifs qui jettent le trouble dans notre ville. 21 Ils cherchent à introduire ici des coutumes que nous, qui sommes Romains, n’avons le droit ni d’accepter, ni de pratiquer!

22 La foule se souleva contre eux. Alors, les magistrats leur firent arracher les vêtements et ordonnèrent qu’on les batte à coups de bâton.

23 On les roua de coups et on les jeta en prison. Le gardien reçut l’ordre de les surveiller de près. 24 Pour se conformer à la consigne, il les enferma dans le cachot le plus reculé et leur attacha les pieds dans des blocs de bois.

25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu. Les autres prisonniers les écoutaient.

26 Tout à coup, un violent tremblement de terre secoua la prison jusque dans ses fondations. Toutes les portes s’ouvrirent à l’instant même et les chaînes de tous les prisonniers se détachèrent. 27 Le gardien se réveilla en sursaut et vit les portes de la prison grand ouvertes: alors il tira son épée et allait se tuer, car il croyait que ses prisonniers s’étaient enfuis[g].

28 Mais Paul lui cria de toutes ses forces: Arrête! Ne te fais pas de mal, nous sommes tous là.

29 Le gardien demanda des torches, se précipita dans le cachot et, tremblant de peur, se jeta aux pieds de Paul et de Silas. 30 Puis il les fit sortir et leur demanda:

Messieurs, que dois-je faire pour être sauvé[h]?

31 – Crois au Seigneur Jésus, lui répondirent-ils, et tu seras sauvé; il en est de même pour toi et pour les tiens.

32 Et ils lui annoncèrent la Parole de Dieu, à lui et à tous ceux qui vivaient dans sa maison.

33 A l’heure même, en pleine nuit, le gardien les prit avec lui et lava leurs blessures. Il fut baptisé aussitôt après, lui et tous les siens. 34 Puis il fit monter Paul et Silas dans sa maison, leur offrit un repas, et se réjouit, avec toute sa famille, d’avoir cru en Dieu.

35 Quand il fit jour, les magistrats envoyèrent les huissiers à la prison pour faire dire au gardien: Relâche ces hommes!

36 Celui-ci courut annoncer la nouvelle à Paul: Les magistrats m’ont donné ordre de vous remettre en liberté. Vous pouvez donc sortir maintenant et aller en paix.

37 Mais Paul dit aux huissiers: Comment! Ils nous ont fait fouetter en public, sans jugement régulier, alors que nous sommes citoyens romains[i], puis ils nous ont jetés en prison. Et maintenant, ils voudraient se débarrasser de nous en cachette. Il n’en est pas question! Qu’ils viennent eux-mêmes nous remettre en liberté.

38 Les huissiers rapportèrent ces paroles aux magistrats. Ceux-ci, en apprenant qu’ils avaient affaire à des citoyens romains, furent pris de peur. 39 Ils vinrent en personne leur présenter des excuses, leur rendirent la liberté et leur demandèrent de bien vouloir quitter la ville.

40 A leur sortie de prison, Paul et Silas se rendirent chez Lydie, où ils retrouvèrent tous les frères, ils les encouragèrent, puis ils reprirent la route.

Notas al pie

  1. 16.6 La Galatie phrygienne était une région au sud de l’Asie Mineure. L’Asie : province romaine à l’ouest de l’Asie Mineure, ayant pour capitale Ephèse.
  2. 16.7 La Mysie : région située près du détroit du Bosphore.
  3. 16.10 Le passage à la première personne du pluriel (le nous) suggère qu’à partir de là, Luc s’est joint à l’équipe de Paul et rapporte ses souvenirs personnels jusqu’au chapitre 17. Après avoir parlé à la troisième personne dans les chapitres 17-19, il reprend le récit à la première personne en 20.5.
  4. 16.11 Néapolis : port du nord de la mer Egée, proche de la ville de Philippes.
  5. 16.12 Certains manuscrits ont: ville principale du district de Macédoine.
  6. 16.15 Autre traduction: je suis fidèle.
  7. 16.27 Les geôliers qui laissaient échapper un prisonnier étaient condamnés à la peine qu’aurait dû subir le fugitif.
  8. 16.30 Autre traduction: pour sortir indemne de cette situation.
  9. 16.37 Il était interdit par la loi de faire battre des citoyens romains à coups de bâton ou de fouet. Or, Paul était citoyen romain (voir 22.25-29; 23.27), Silas peut-être aussi.