Endagaano Enkadde nʼEndagaano Empya

Oluyimba 1

1Oluyimba lwa Sulemaani olusinga ennyimba zonna.

Omwagalwa

Leka annywegere n’emimwa gye
    kubanga okwagala kwo kusinga envinnyo,
n’amafuta go gawunya akaloosa akalungi;
    erinnya lyo liri ng’amafuta agattululwa,
    era abawala kyebava bakwagala.
Baako ne gy’ontwala, yanguwa!
    Kabaka ansembezezza kumpi nnyo antutte mu bisenge bye.

Abemikwano

Tunaasanyuka ne tukujagulizaamu;
    era tunaatendereza okwagala kwo okusinga envinnyo.

Omwagalwa

Nga batuufu okukwegomba!

Ndi muddugavu, ndi mulungi,
    Mmwe abawala ba Yerusaalemi
muli ng’eweema ez’e Kedali,[a]
    era ng’entimbe za Sulemaani.
Temuntunuulira kubanga ndi muddugavu,
    olw’okuba omusana gunjokezza.
Batabani ba mmange baansunguwalira;
    ne bandagira okukuuma ennimiro ez’emizabbibu.
    Ennimiro yange ngigayaaliridde.
Ntegeeza ggwe gwe njagala, gy’oliisiza ekisibo kyo,
    ne gy’owumuliza endiga zo mu ssaawa ez’omu ttuntu.
Lwaki mbeera ng’omukazi eyeebisse amaaso
    nga nninaanye ebisibo eby’abanywanyi bo?

Abemikwano

Bw’oba nga tomanyi, ggwe omukyala asinga bonna obulungi,
    goberera ekkubo endiga lye zikutte,
ogende oliisize embuzi zo ento,
    okumpi n’eweema z’abasumba.

Owoomukwano

Omwagalwa wange,
    nkugeraageranya n’embalaasi esika amagaali ga Falaawo.
10 Amatama go galabika bulungi ng’oyambadde ebikomo eby’oku matu,
    n’ensingo yo nerabika bulungi ng’erimu eby’omu bulago eby’omuwendo.
11 Tunaakukolera eby’oku matu ebya zaabu,
    nga birina amapeesa aga ffeeza.

Omwagalwa

12 Kabaka bwe yali ng’atudde ku mmeeza ye,
    akawoowo kange ne kamuwunyira bulungi.
13 Muganzi wange ali ng’ensawo eya kaloosa aka mooli[b] gye ndi,
    ng’awummulidde mu kifuba kyange.
14 Muganzi wange ali ng’ekiganda eky’ebimuli ebya kofera[c]
    ebivudde mu nnimiro ez’emizabbibu ez’e Engedi.[d]

Owoomukwano

15 Laba, oli mubalagavu, omwagalwa wange
    oli mubalagavu olabika bulungi.
    Amaaso go mayiba.

Omwagalwa

16 Olabika bulungi muganzi wange,
    era onsanyusa.
    Ekitanda kyaffe kya muddo muto.

Owoomukwano

17 Emikiikiro gy’ennyumba yaffe mivule,
    n’enzooba zaffe nkanaga.

Notas al pie

  1. 1:5 Abantu b’e Kedali baali Bawalabu abaabeeranga mu bukiikaddyo obw’obuvanjuba wa Edomu. Baabeeranga mu weema ze baakolanga mu maliba g’embuzi enzirugavu.
  2. 1:13 Mooli kaloosa kalungi nnyo akakolebwa okuva mu balusamu nga kasangibwa mu Esiyopya, ne mu Buyindi, ne mu nsi za Buwalabu. Mooli yakozesebwanga ng’obuwoowo mu biseera ebyo
  3. 1:14 Kofera kimuli ky’akaloosa kalungi, era kikolebwamu obuwoowo.
  4. 1:14 Engedi nsulo y’amazzi esangibwa ku luuyi olw’obugwanjuba bw’Ennyanja ey’Omunnyo, era we luli wamerawo ebimera ebyakaloosa bingi.

La Bible du Semeur

Cantique des Cantiques 1

1Le plus beau des chants, composé par Salomon[a].

Célébrons l’amour

« Ah ! que ta bouche |me couvre de baisers,
car ton amour |est plus exaltant que le vin.
Combien suaves |sont tes parfums,
ton nom est comparable[b] |à une huile odorante |qui se répand.
Voilà pourquoi |les jeunes filles |sont éprises de toi.
Entraîne-moi derrière toi ! |Courons ensemble ! »

« Le roi m’a fait entrer |dans ses appartements. »

Le chœur

« Réjouissons-nous, |soyons dans l’allégresse |à ton sujet !
Célébrons ton amour |plus exaltant que le bon vin !
C’est bien avec raison |qu’on est épris de toi. »

« O filles de Jérusalem[c], |je suis noiraude, |et pourtant, je suis belle,
pareille aux tentes de Qédar[d], |aux tentures de Salomon.
Ne vous étonnez pas |si je suis bien brunie :
le soleil m’a hâlée,
car les fils de ma mère, |irrités contre moi,
m’ont fait garder les vignes,
oui, mais ma vigne à moi, |je ne l’ai pas gardée.
O toi que mon cœur aime,
dis-moi où tu fais paître |ton troupeau de brebis,
où tu le feras reposer |à l’heure de midi,
pour que je ne sois pas |comme une femme errante[e],
rôdant près des troupeaux |que gardent tes compagnons. »

« Si tu ne le sais pas, |ô toi, la plus belle des femmes,
va donc suivre les traces |du troupeau de brebis,
fais paître tes chevrettes |près des huttes des pâtres. »

Avec les yeux de l’amour

« O mon amie, |je te trouve pareille
à une jument d’attelage |du pharaon[f].
10 Tes joues sont belles |entre les perles,
ton cou est beau |dans tes colliers ;
11 nous te ferons |des perles d’or
tout incrustées |de points d’argent. »

12 « Jusqu’à ce que le roi |parvienne à son enclos[g],
mon nard[h] exhale son parfum.
13 Car mon bien-aimé est pour moi |comme un sachet de myrrhe[i],
entre mes seins |il passera la nuit.
14 Oui, mon bien-aimé est pour moi |un bouquet de henné[j]
des vignes d’Eyn-Guédi[k]. »

15 « Que tu es belle, |ma bien-aimée, |que tu es belle !
Tes yeux ressemblent |à des colombes. »

16 « Que tu es beau, mon bien-aimé, |tu es superbe !
Dans la verdure est notre lit.
17 Les solives de nos maisons, |ce sont les cèdres,
et les cyprès sont nos lambris. »

Notas al pie

  1. 1.1 Voir l’introduction. Le roi est encore mentionné en 1.5 ; 3.7, 9, 11 ; 8.11-12.
  2. 1.3 Autre traduction : et ta renommée est comparable.
  3. 1.5 Voir v. 3.
  4. 1.5 Qédar : tribu arabe fixée au sud-est d’Edom et habitant sous des tentes (Jr 49.29) faites du poil des chèvres noires de ces régions. Le mot Qédar vient d’une racine hébraïque signifiant : être noir.
  5. 1.7 errante : comme une vagabonde, une coureuse qui cherche l’aventure ; ou : une voilée, c’est-à-dire une prostituée (Gn 38.14-15).
  6. 1.9 Voir 1 R 10.29.
  7. 1.12 Autre traduction : pendant que le roi mangeait à sa table.
  8. 1.12 Plante aromatique originaire de l’Inde.
  9. 1.13 La myrrhe était une gomme aromatique extraite du balsamier qui pousse en Arabie, en Ethiopie et aux Indes. Elle était utilisée comme parfum (Est 2.12 ; Pr 7.17 ; Ps 45.9 ; comparer Mt 2.2, 11) ; elle entrait aussi dans la composition de l’huile sainte (Ex 30.23).
  10. 1.14 Plante aromatique utilisée comme parfum.
  11. 1.14 Oasis alimentée par une source, à l’ouest de la mer Morte, où poussent beaucoup de plantes aromatiques.