Het Boek

Jesaja 63

De ontfermende liefde van God

1Wie komt daar vanuit Edom aan, uit de stad Bosra, in zijn prachtige donkerrode kledij? Wie is dat in zijn koninklijke gewaden, rustig voortlopend met grootse kracht? ‘Ik ben het, de Here, die uw heil aankondigt, degene die de macht heeft u te redden!’ ‘Waarom is uw kleding zo rood als van iemand die in de wijnpers de druiven uitperst?’ ‘Ik heb de wijnpers alleen getreden. Er was niemand die Mij hielp. In mijn toorn heb Ik mijn vijanden als druiven vertrapt. In mijn toorn vertrapte Ik mijn tegenstanders. U ziet hun bloed op mijn kleding. Want de tijd is aangebroken dat Ik mijn volk moet wreken, het uit de handen van zijn onderdrukkers moet verlossen. Ik keek maar niemand kwam het te hulp, Ik was verbaasd en geschokt. Daarom voerde Ik de wraak alleen uit, zonder hulp velde Ik de vonnissen. Ik vernietigde de heidense volken in mijn toorn, Ik bracht hen aan het wankelen en liet hen neerstorten.’

Ik zal vertellen over de ontfermende liefde van God. Ik zal Hem loven voor alles wat Hij heeft gedaan, ik zal mij verheugen over zijn goedheid tegenover Israël die Hij haar betoonde in zijn genade en liefde.

Hij zei: ‘Zij zijn toch van Mij, mijn eigen kinderen zullen mijn vertrouwen niet opnieuw beschamen.’ En Hij werd hun redder. In al hun onderdrukking werd Hij Zelf onderdrukt en Hij redde hen in eigen persoon. In zijn liefde en medelijden verloste Hij hen, tilde hen op en droeg hen door de jaren heen. 10 Maar zij kwamen in opstand tegen Hem en deden zijn Heilige Geest verdriet. Daarom werd Hij hun vijand en vocht Hij persoonlijk tegen hen.

11 Toen herinnerden zij zich de dagen van weleer, toen Gods dienaar Mozes zijn volk uit Egypte wegleidde en zij riepen: Waar is Hij die Israël door de zee voerde, met Mozes als hun herder? Waar is de God die zijn Heilige Geest stuurt om onder zijn volk te wonen? 12 Waar is Hij wiens machtige kracht de zee voor hen splitste, toen Mozes zijn hand ophief en zijn reputatie voor eeuwig vestigde? 13 Wie leidde hen over de bodem van de zee? Net als paarden die door de woestijn rennen, struikelden zij niet. 14 Als grazend vee in de dalen, zo gaf de Geest van de Here hun rust. O Here, op die manier bezorgde U Zichzelf een geweldige naam. 15 Kijk vanuit de hemel neer en zie ons vanuit uw heilige, glorieuze verblijfplaats. Waar is uw liefde voor ons die U altijd liet zien? Waar zijn nu uw kracht, uw genade en uw medelijden? 16 U bent immers nog steeds onze Vader! Abraham en Jakob kennen ons niet, maar U blijft onze vader, onze verlosser van oudsher. 17 O Here, waarom liet U ons afdwalen van uw wegen in onze onbuigzaamheid, zodat wij zondigden en ons tegen U keerden? Kom terug en help ons, want wij, die uw eigendom zijn, hebben U zo nodig. 18 Hoe kort hebben wij Jeruzalem maar in bezit gehad! En nu hebben onze vijanden haar verwoest. 19 O God, waarom behandelt U ons alsof wij uw volk niet zijn, als een heidens volk dat U nooit ‘Here’ noemde?

La Bible du Semeur

Ésaïe 63

Le divin Vendangeur

1Qui donc est-il, celui qui arrive d’Edom,

qui nous vient de Botsra en habits écarlates,
drapé avec splendeur,
et qui s’avance fièrement
avec sa grande force?

– C’est moi, dit l’Eternel, qui parle avec justice
et qui ai le pouvoir de vous sauver[a].

– Pourquoi tes vêtements sont-ils tachés de rouge
et pourquoi tes habits ressemblent-ils à ceux des vendangeurs qui foulent au pressoir?

– C’est que j’ai été seul à fouler la cuvée.
Et nul parmi les peuples[b] n’a été avec moi,
oui, j’ai foulé les peuples dans ma colère,
je les ai piétinés dans mon indignation.
Leur sang a rejailli sur mes habits,
j’ai taché tous mes vêtements[c].
J’avais fixé le jour de la rétribution,
elle est venue, l’année de la libération de tous les miens.
J’ai regardé partout:
personne pour m’aider!
Je me suis étonné[d]:
n’y a-t-il donc personne pour me prêter main-forte?
Mais mon bras a fait œuvre de salut pour moi,
et mon indignation a été mon soutien.
J’ai écrasé les peuples dans ma colère,
je les ai enivrés dans ma fureur,
j’ai fait couler leur sang par terre.

Louange et prière

Les grâces du Seigneur

Je rappellerai les actes de bienveillance de l’Eternel
et les motifs de le louer:
il a tout fait pour nous.
Je dirai les nombreux bienfaits dont il a comblé Israël,
le bien qu’il leur a fait
dans sa tendresse
et sa grande bonté.

Il avait dit: «Oui, les Israélites sont mon peuple,
ce sont des fils qui ne décevront pas.»
Et il les a sauvés.
Dans toutes leurs détresses,
il a été lui-même dans la détresse,
et l’ange qui se tient en sa présence les a sauvés.
Dans son amour et dans sa compassion,
il les a libérés,
il les a soutenus et il les a portés
tous les jours d’autrefois.

10 Mais eux, ils se sont rebellés
et ils ont attristé son Esprit Saint.
Dès lors, il s’est changé pour eux en ennemi,
et les a combattus.
11 Alors ils se sont souvenus des temps anciens et de Moïse, et de son peuple[e]
et ils ont dit: «Où est celui qui les a fait sortir
de la mer avec le berger de son troupeau?
Et où est celui qui a mis son Esprit Saint au milieu d’eux[f],
12 celui qui a tendu son bras glorieux
aux côtés de Moïse,
pour fendre les eaux devant eux
et qui s’est fait ainsi un renom éternel?»
13 Oui, il les a fait avancer à travers les abîmes
comme un cheval dans le désert
sans qu’ils trébuchent.
14 Ils ressemblaient à un troupeau qui rejoint la vallée,
lorsque l’Esprit de l’Eternel les a menés vers le repos;
ainsi tu as conduit ton peuple
et tu t’es fait une glorieuse renommée.

Seigneur, aie pitié de nous

15 Du haut du ciel, de ta demeure sainte,
du séjour de ta gloire, regarde et vois!
Que sont donc devenus ton amour passionné et ta puissance?
Ton cœur s’est-il donc retenu de frémir de tendresse,
de compassion pour moi?
16 Car tu es notre père:
Abraham ne nous connaît pas,
et Israël non plus ne nous reconnaît pas.
Mais toi, ô Eternel, toi, tu es notre père,
et ton nom est depuis toujours «Notre Libérateur».

17 Pourquoi, ô Eternel, pourquoi nous fais-tu donc errer loin des voies que tu as prescrites?
Pourquoi rends-tu notre cœur obstiné de sorte que nous ne te craignions pas?
Reviens, de grâce, pour tes serviteurs
et les tribus qui t’appartiennent.
18 Ton peuple saint a possédé le pays pour bien peu de temps;
nos ennemis ont piétiné ton sanctuaire.
19 Nous sommes depuis bien longtemps
comme des gens sur qui tu ne régnerais pas,
qui ne porteraient pas ton nom.

Oh, si tu descendais du ciel!

Oh, si tu déchirais le ciel
et si tu descendais!
Devant toi, les montagnes s’effondreraient!

Notas al pie

  1. 63.1 Autre traduction: et qui entre en procès pour vous sauver.
  2. 63.3 Selon le texte hébreu traditionnel. Le texte hébreu de Qumrân a: de mon peuple.
  3. 63.3 Les raisins étaient foulés dans la cuve par les pieds des vendangeurs.
  4. 63.5 Autre traduction: désolé (voir 59.16).
  5. 63.11 Autre traduction: Alors il s’est souvenu des temps anciens, de Moïse et de son peuple.
  6. 63.11 Voir Ex 14.15-23.