Nueva Versión Internacional (Castilian)

Salmos 2

1¿Por qué se sublevan las naciones,
    y en vano conspiran los pueblos?
Los reyes de la tierra se rebelan;
    los gobernantes se confabulan contra el Señor
    y contra su ungido.
Y dicen: «¡Hagamos pedazos sus cadenas!
    ¡Librémonos de su yugo!»

El rey de los cielos se ríe;
    el Señor se burla de ellos.
En su enojo los reprende,
    en su furor los intimida y dice:
«He establecido a mi rey
    sobre Sión, mi santo monte».

Yo proclamaré el decreto del Señor:
    «Tú eres mi hijo», me ha dicho;
    «hoy mismo te he engendrado.
Pídeme,
    y como herencia te entregaré las naciones;
    ¡tuyos serán los confines de la tierra!
Gobernarás a las naciones con puño[a] de hierro;
    las harás pedazos como a vasijas de barro».

10 Vosotros, los reyes, sed prudentes;
    dejaos enseñar, gobernantes de la tierra.
11 Servid al Señor con temor;
    con temblor rendidle alabanza.
12 Besadle los pies,[b] no sea que se enoje
    y seáis destruidos en el camino,
    pues su ira se inflama de repente.

¡Dichosos los que en él buscan refugio!

Notas al pie

  1. 2:9 puño. Lit. cetro.
  2. 2:12 Besadle los pies. Texto de difícil traducción.

La Bible du Semeur

Psaumes 2

L’intronisation du Roi

1Pourquoi tant d’effervescence |parmi les nations ?
Et pourquoi les peuples |trament-ils ces complots inutiles ?
Pourquoi les rois de la terre |se sont-ils tous soulevés
et les grands conspirent-ils ensemble
contre l’Eternel |et contre l’homme qui a reçu |l’onction de sa part[a] ?
Ils s’écrient :
« Faisons sauter tous leurs liens
et jetons au loin leurs chaînes ! »

Mais il rit, celui qui siège |sur son trône dans les cieux. |Le Seigneur se moque d’eux.
Dans sa colère il leur parle,
dans sa fureur il les épouvante,
en leur tenant ce discours :
« Moi, j’ai établi |mon Roi par l’onction
sur Sion, ma montagne sainte. »
Je publierai le décret |qu’a promulgué l’Eternel.
Il m’a dit : « Tu es mon Fils ;
aujourd’hui, |je fais de toi mon enfant[b].
Demande-moi : Que veux-tu ? |Je te donne en patrimoine |tous les peuples de la terre ;
et le monde, |jusqu’en ses confins lointains, |sera ta propriété.
Avec un sceptre de fer, |tu les soumettras[c] ;
comme des vases d’argile, |tu les briseras. »

10 C’est pourquoi, rois de la terre, |montrez-vous intelligents,
vous qui exercez |le gouvernement |en ce monde, |laissez-vous donc avertir !
11 Servez l’Eternel |avec crainte !
Et, tout en tremblant, |exultez de joie !
12 Au Fils, rendez votre hommage[d], |pour éviter qu’il s’irrite
et que vous périssiez tous |dans la voie que vous suivez.
En un instant, sa colère |contre vous peut s’enflammer.

Oui, heureux sont tous les hommes |qui, en lui, cherchent refuge !

Notas al pie

  1. 2.2 Les v. 1-2 sont cités, d’après la version grecque, en Ac 4.25-26 où les apôtres appliquent ces paroles à Hérode et à Pilate, aux Juifs et aux païens, qui se sont « ligués » contre Jésus-Christ.
  2. 2.7 Le jour de son intronisation, le roi est adopté par Dieu comme son fils (cf. 2 S 7.5, 14). Cité en Ac 13.33 ; Hé 1.5 ; 5.5.
  3. 2.9 D’après la vocalisation suivie par les versions grecque et syriaque. Le texte hébreu traditionnel a : tu les briseras. Réminiscences en Ap 2.26-27 ; 12.5 ; 19.15.
  4. 2.12 Hébreu difficile. Litt. : Baisez le fils, si on interprète le mot fils comme un terme araméen.