Nueva Versión Internacional (Castilian)

Jeremías 12

Queja de Jeremías

1Tú, Señor, eres justo
    cuando discuto contigo.
Sin embargo, quisiera exponerte
    algunas cuestiones de justicia.
¿Por qué prosperan los malvados?
    ¿Por qué viven tranquilos los traidores?
Tú los plantas, y ellos echan raíces;
    crecen y dan fruto.
Te tienen cerca de su boca,
    pero estás lejos de su corazón.
Señor, tú me conoces;
    tú me ves y sabes lo que siento por ti.
Arrástralos como ovejas al matadero;
    apártalos para el día de la matanza.
¿Hasta cuándo estará seca la tierra,
    y marchita la hierba de todos los campos?
Los animales y las aves se mueren
    por la maldad de los que habitan el país,
quienes se atreven a decir:
    «Dios no verá nuestro fin».

Respuesta de Dios

«Si los que corren a pie han hecho que te canses,
    ¿cómo competirás con los caballos?
Si te sientes confiado en una tierra tranquila,
    ¿qué harás en la espesura del Jordán?
Aun tus hermanos, los de tu propia familia,
    te han traicionado y gritan contra ti.
Por más que te digan cosas agradables,
    no confíes en ellos.

»He abandonado mi casa,
    he rechazado mi herencia,
he entregado a mi pueblo amado
    en poder de sus enemigos.
Mis herederos se han comportado conmigo
    como leones en la selva.
Lanzan rugidos contra mí;
    por eso los aborrezco.
Mi heredad es para mí
    como un ave de muchos colores
    acosada por las aves de rapiña.
¡Id y reunid a todos los animales salvajes!
    ¡Traedlos para que la devoren!
10 Muchos pastores han destruido mi viña,
    han pisoteado mi terreno;
han hecho de mi hermosa parcela
    un desierto desolado.
11 La han dejado en ruinas,
    seca y desolada ante mis ojos;
todo el país ha sido arrasado
    porque a nadie le importa.
12 Sobre todas las lomas del desierto
    vinieron depredadores.
La espada del Señor destruirá al país
    de un extremo al otro,
    y para nadie habrá paz.
13 Sembraron trigo y cosecharon espinos;
    ¡de nada les valió su esfuerzo!
Por causa de la ardiente ira del Señor
    se avergonzarán de sus cosechas».

14 Así dice el Señor: «En cuanto a todos los vecinos malvados que tocaron la heredad que le di a mi pueblo Israel, los arrancaré de sus tierras, y a la tribu de Judá la quitaré de en medio de ellos. 15 Después que los haya desarraigado, volveré a tener compasión de ellos, y los haré regresar, cada uno a su heredad y a su propio país. 16 Y, si aprenden bien los caminos de mi pueblo, y, si así como enseñaron a mi pueblo a jurar por Baal, aprenden a jurar por mi nombre y dicen: “Por la vida del Señor”, entonces serán establecidos en medio de mi pueblo. 17 Pero a la nación que no obedezca, la desarraigaré por completo y la destruiré», afirma el Señor.

La Bible du Semeur

Jérémie 12

Pourquoi les méchants prospèrent-ils?

1Tu es juste! Eternel, comment donc oserais-je contester avec toi[a]?

Cependant, je voudrais discuter avec toi de la justice.
Pourquoi les méchants réussissent-ils?
Pourquoi les traîtres vivent-ils si tranquilles?
Oui, tu les as plantés
et ils ont pris racine;
ils progressent sans cesse
et ils portent du fruit.
Ils ont ton nom à la bouche,
Mais tu es très loin de leur cœur.
Mais toi, ô Eternel, tu me connais et tu me vois,
et tu sondes mon cœur qui a pris ton parti[b].
Entraîne-les, tout comme des moutons qu’on mène à l’abattoir!
Réserve-les, pour le jour du massacre!

Jusques à quand le pays sera-t-il en deuil,
et l’herbe des campagnes se desséchera-t-elle?
Et tout cela à cause de la méchanceté de ceux qui y habitent?
Les animaux périssent, ainsi que les oiseaux,
parce que les gens disent:
«L’Eternel ne voit pas ce qui nous adviendra.»
Mais l’Eternel me dit:
Si, déjà, tu t’épuises
en courant avec des piétons,
comment donc tiendras-tu en courant avec des chevaux?
S’il te faut un pays tranquille
pour ta sécurité,
qu’adviendra-t-il de toi lorsque tu feras face à la crue[c] du Jourdain?
Car même les gens de ta parenté,
de ta propre famille, sont traîtres envers toi,
et ils crient bien fort contre toi.
Ne te fie pas à eux,
même quand ils t’adressent des propos bienveillants!

Le patrimoine de Dieu: un domaine abandonné

J’ai délaissé mon temple,
j’ai rejeté le peuple qui est mon patrimoine,
j’ai livré à ses ennemis
celle que je chéris.
Car le peuple qui m’appartient est devenu pour moi comme un lion de la forêt;
il rugit contre moi;
c’est pourquoi je l’ai pris en haine.
Eh quoi! le peuple qui m’appartient est-il donc devenu pour moi comme un rapace aux couleurs bigarrées[d]
pour que, de toutes parts, les autres rapaces l’entourent?

Allez et rassemblez les animaux sauvages!
Qu’on les fasse venir pour le festin!
10 Oui, de nombreux bergers[e] ont saccagé ma vigne
et foulé mon domaine,
et ils ont transformé mon domaine plaisant
en un désert aride!
11 Ils l’ont changé en friche où tout est dévasté;
le voici devant moi dans sa désolation.
Tout le pays est dévasté
et nul ne s’en soucie.

12 Sur toutes les hauteurs dans le désert
arrivent les dévastateurs,
car voici que l’épée de l’Eternel ravage le pays d’un bout à l’autre,
il n’y a plus de paix pour aucun être humain.
13 Ils ont semé du blé,
ils récoltent des ronces;
ils se sont fatigués pour n’aboutir à rien.
Le fruit de vos moissons vous remplira de honte,
c’est là l’effet de la colère ardente de l’Eternel.

Le sort des mauvais voisins

14 Voici ce que déclare l’Eternel au sujet des mauvais voisins qui se sont attaqués au pays que j’avais donné en patrimoine à mon peuple Israël: Je vais les arracher de leur pays, et puis j’arracherai du milieu d’eux la communauté de Juda. 15 Pourtant, après les avoir arrachés, j’aurai de nouveau compassion d’eux, et je les ferai retourner chacun dans son domaine, chacun dans son pays. 16 Et s’ils apprennent à se comporter comme mon peuple, s’ils prêtent serment par mon nom, disant: «L’Eternel est vivant», comme ils ont appris à mon peuple à jurer par Baal, alors ils auront une place au milieu de mon peuple. 17 Mais s’ils n’écoutent pas, j’arracherai définitivement un tel peuple et je le ferai périr, l’Eternel le déclare.

Notas al pie

  1. 12.1 Autre traduction: cependant je te prendrai à partie.
  2. 12.3 Autre traduction: tu sondes mes pensées à ton sujet.
  3. 12.5 la crue : l’hébreu emploie un terme qui signifie par ailleurs «orgueil». Ici, il peut s’agir de la crue du Jourdain, ou des fourrés que l’on trouvait sur ses rives et qui étaient peuplés de bêtes sauvages.
  4. 12.9 Les oiseaux de proie s’attaquent, paraît-il, à ceux qui ont un plumage plus éclatant que le leur.
  5. 12.10 Voir 6.3ss Les bergers sont les chefs ennemis.