Mawu a Mulungu mu Chichewa Chalero

Masalimo 48

Nyimbo. Salimo la ana a Kora.

1Wamkulu ndi Yehova, ndi woyenera kwambiri matamando
    mu mzinda wa Mulungu wathu, phiri lake loyera.
Lokongola mu utali mwake,
    chimwemwe cha dziko lonse lapansi.
Malo aatali kwambiri a Zafoni ndiye Phiri la Ziyoni,
    mzinda wa Mfumu yayikulu.
Mulungu ali mu malinga ake;
    Iye wadzionetsa yekha kuti ndiye malinga akewo.

Pamene mafumu anasonkhana pamodzi,
    pamene anayendera pamodzi kudzalimbana nafe,
iwo anaona mzindawo ndipo anadabwa kwambiri;
    anathawa ndi mantha aakulu.
Pomwepo anagwidwa nako kunjenjemera,
    ululu wonga wa mkazi woyembekezera pa nthawi yochira.
Inu munawawononga monga sitima zapamadzi za ku Tarisisi
    zitawonongeka ndi mphepo ya kummawa.

Monga momwe tinamvera,
    kotero ife tinaona
mu mzinda wa Yehova Wamphamvuzonse,
    mu mzinda wa Mulungu wathu.
    Mulungu adzawuteteza kwamuyaya.

Mʼkati mwa Nyumba yanu Mulungu,
    ife timalingaliramo zachikondi chanu chosasinthika.
10 Monga dzina lanu, Inu Mulungu,
    matamando anu amafika ku malekezero a dziko lapansi
    dzanja lanu lamanja ladzaza ndi chilungamo.
11 Phiri la Ziyoni likukondwera,
    midzi ya Yuda ndi yosangalala
    chifukwa cha maweruzo anu.

12 Yendayendani mu Ziyoni, uzungulireni mzindawo,
    werengani nsanja zake.
13 Yangʼanitsitsani bwino mipanda yake,
    penyetsetsani malinga ake,
    kuti mudzafotokoze za izo ku mʼbado wotsatira.
14 Pakuti Mulungu uyu ndi Mulungu wathu ku nthawi zosatha;
    Iye adzakhala mtsogoleri wathu mpaka ku mapeto.

La Bible du Semeur

Psaumes 48

La cité de Dieu

1Cantique. Un psaume des Qoréites[a].

Oui, l’Eternel est grand ! |Il est bien digne de louanges
dans la cité de notre Dieu, |sur sa montagne sainte.
Colline magnifique, |joie de la terre entière,
mont de Sion, |tu es le véritable nord : |la demeure de Dieu[b],
la cité du grand roi !
Dieu, dans les palais de Sion,
se fait connaître |comme une forteresse.

Car voici que les rois |s’étaient tous réunis ;
et ensemble, ils marchaient contre elle.
Quand ils l’ont vue, |pris de stupeur,
épouvantés, |ils se sont tous enfuis !
Un tremblement |les a saisis sur place,
pareil à la douleur |de la femme en travail.
On aurait dit le vent de l’est
quand il vient fracasser |les bateaux au long cours.
Ce que nous avions entendu, |nous l’avons vu nous-mêmes
dans la cité de l’Eternel, |le Seigneur des armées célestes,
dans la cité de notre Dieu.
Et pour toujours, |Dieu l’établit solidement.
            Pause
10 Nous méditons, ô Dieu, |sur ton amour,
au milieu de ton temple.
11 Comme ta renommée,
ta louange a atteint |les confins de la terre.
Car par ta main tu accomplis |de nombreux actes de justice.
12 Que le mont de Sion jubile.
Que, dans les villes de Juda, |on soit dans l’allégresse,
à cause de tes jugements !
13 Tournez tout autour de Sion |et longez son enceinte,
comptez ses tours !
14 Admirez ses remparts,
et passez en revue |chacun de ses palais
pour pouvoir annoncer |à la génération suivante
15 que ce Dieu-là est notre Dieu |à tout jamais, |et éternellement,
il sera notre guide |jusqu’à la mort.

Notas al pie

  1. 48.1 Voir note 42.1.
  2. 48.3 L’hébreu a : les extrémités du Tsaphôn, ce qui peut se comprendre de manière géographique : du côté du nord, ou religieuse : le Tsaphôn était une montagne sacrée où, selon la religion phénicienne, Baal résidait.