Chinese Contemporary Bible (Traditional)

出埃及記 21

如何對待奴僕

1「你要向百姓頒佈下列法令。 你若買一個希伯來人當奴僕,他必須服侍你六年,到第七年便可以獲得自由,不用支付任何贖金。 倘若買他的時候,他是單身,那麼期滿的時候,他可以單身離開。如果他跟妻子一同被買,就可以帶妻子一起離開。 倘若主人給他娶了妻,妻子生了兒女,那麼期滿的時候,他只能單獨離開,他的妻兒要歸主人。 倘若奴僕說,『我愛我的主人和我的妻子兒女,我不願意離開他們做自由人。』 主人就要帶他到審判官面前,讓他靠著門或門框,用錐子為他穿耳洞。這樣,他就要永遠服侍主人。 倘若有人把女兒賣為奴婢,她不可像男僕那樣離開。 倘若買她的主人本想把她留在身邊,後來卻不喜歡她,就應當讓她贖身。主人無權把她轉賣給外族人,因為是主人對她不守信用。 倘若是買來給自己的兒子,就要把她當作自己的女兒一般看待。 10 倘若有人娶了奴婢為妻,後來又另娶,他還是要照常供給她飯食和衣服,並履行同房的義務。 11 倘若主人不履行以上的三個條件,奴婢就可以隨時離開,不用繳付任何贖金。

如何處理人身傷害

12 「打人致死的,必須被處死。 13 倘若不是故意殺人,而是上帝許可那人死在他手裡,他就可以逃往我指定的地方。 14 倘若是蓄意殺人,就算他逃到我的祭壇那裡,也要把他拉出來處死。 15 毆打父母的,必須被處死。 16 綁架他人販賣或自用的,必須被處死。 17 咒罵父母的,必須被處死。 18 倘若鬥毆時一方用拳頭或石塊致另一方受傷、躺臥在床,但不至於死, 19 日後能起床扶著拐杖走路,傷人者便不算有罪,但要賠償受傷者停工期間的損失,並要負責醫好他。

20 「倘若有人用棍子打他的僕婢,導致他們當場死亡,他必須受懲罰。 21 倘若傷者過了一兩天才死去,主人就可免刑,因為死者是他的財產。 22 倘若有人彼此鬥毆,傷了孕婦,導致早產,但未造成其他傷害,傷人者要按她丈夫所要求的金額,經審判官判定以後,如數賠償。 23 倘若孕婦身體其他部位也受了傷,傷人者就要以命償命, 24 以眼還眼,以牙還牙,以手還手,以腳還腳, 25 以燒傷還燒傷,以創傷還創傷,以毆打還毆打。

26 「主人若打壞僕婢的一隻眼睛,就要因僕婢眼睛受傷而使僕婢得自由。 27 同樣,倘若他打掉了僕婢的一顆牙齒,也要因此而釋放他。

28 「倘若有牛牴死了人,要用石頭打死那頭牛,並且不可吃牠的肉,牛的主人可算無罪。 29 但倘若牛常常用角傷人,並且已經有人向牛的主人投訴,他卻不拴好牛,以致牛牴死了人,就要用石塊打死牛,並處死主人。 30 若判他以罰款抵命,不論金額多少,他都得照付。 31 牛若牴死了別人的兒女,也要照以上的條例辦理。 32 牛若牴死了別人的僕婢,牛的主人要賠三百三十克銀子[a]給那僕婢的主人,並要用石頭打死牛。 33 倘若有人打開井蓋或挖了井後不把井口蓋好,以致有牛或驢掉進井裡, 34 井的主人就要賠償牲畜的主人,死牲畜則歸井的主人。 35 倘若某人的牛牴死了別人的牛,兩家的主人就要賣掉活牛,平分所得,同時也要平分那頭死掉的牛。 36 倘若素知牛好牴,主人卻沒有拴好牠,他就要以牛還牛,死牛則歸他。

Notas al pie

  1. 21·32 三百三十克銀子約是當時一個奴僕的身價。

La Bible du Semeur

Exode 21

Les lois sur les esclaves hébreux

1L’Eternel dit à Moïse: Voici les lois que tu exposeras au peuple: Lorsque vous achèterez un esclave hébreu, son service durera six ans; la septième année, il partira libre, sans avoir rien à payer. S’il était célibataire en entrant à votre service, il partira seul. S’il était marié, sa femme partira avec lui. Si son maître lui a procuré une femme et qu’elle lui a donné des fils ou des filles[a], la femme et ses enfants resteront la propriété de son maître, lui seul partira libre. Mais si le serviteur déclare: «J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je renonce à partir libre», alors le maître prendra Dieu à témoin[b] et fera approcher l’homme du battant de la porte ou de son montant et lui percera l’oreille avec un poinçon[c] et cet homme sera son esclave pour toujours[d].

Si un homme a vendu sa fille comme servante, elle ne sera pas libérée dans les mêmes conditions que les esclaves. Si elle déplaît à son maître qui se la réservait[e], il la fera racheter, mais il ne pourra pas la vendre à des étrangers. Ce serait la trahir. S’il l’a destinée à son fils, il la traitera selon le droit qui s’applique à des filles. 10 Si, après l’avoir épousée, il prend une autre femme, il ne retranchera rien à la nourriture et à l’habillement de la première, ni à son devoir conjugal envers elle. 11 S’il lui refuse l’une de ces trois choses, elle pourra partir libre, sans paiement[f].

La loi sur les atteintes aux personnes

12 Celui qui frappera un homme et causera sa mort, sera puni de mort[g]. 13 Cependant, s’il n’avait pas l’intention de donner la mort[h], mais que Dieu a fait tomber l’homme entre ses mains, je te désignerai un endroit où il pourra se réfugier[i]. 14 Par contre, si quelqu’un agit avec préméditation, et qu’il assassine son prochain par ruse, vous irez jusqu’à l’arracher à mon autel[j] pour le faire mourir.

15 Celui qui frappe son père ou sa mère sera puni de mort.

16 Celui qui commet un rapt sera également mis à mort – qu’il ait vendu sa victime comme esclave ou qu’on la trouve encore entre ses mains[k].

17 Celui qui maudit son père ou sa mère sera puni de mort[l].

18 Si, au cours d’une dispute, un homme en frappe un autre du poing ou à coups de pierres sans causer sa mort, mais en l’obligeant à s’aliter, 19 si la victime se relève et peut de nouveau se promener dehors – fût-ce en s’appuyant sur une canne – celui qui l’aura frappé sera acquitté. Toutefois, il dédommagera l’autre pour son temps d’arrêt de travail et il se chargera de le faire soigner.

20 Si quelqu’un fait mourir son esclave ou sa servante en le frappant à coups de bâton, il devra être puni. 21 Toutefois, si le blessé survit un jour ou deux, son maître ne sera pas puni, car il l’a acquis avec son propre argent.

22 Si des hommes, en se battant, heurtent une femme enceinte et causent un accouchement prématuré, mais sans qu’il y ait d’autre conséquence grave, l’auteur de l’accident devra payer une indemnité dont le montant sera fixé par le mari de la femme et approuvé par arbitrage. 23 Mais s’il s’ensuit un dommage[m], tu feras payer vie pour vie, 24 œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied[n], 25 brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, contusion pour contusion[o].

26 Si un homme blesse son esclave ou sa servante à l’œil au point de lui en faire perdre l’usage, il lui rendra la liberté en compensation de l’œil perdu. 27 S’il lui fait tomber une dent, il lui rendra également la liberté en compensation de sa dent. 28 Si un taureau frappe un homme ou une femme et les tue, il sera lapidé. On n’en mangera pas la viande, mais son propriétaire ne sera pas puni. 29 Toutefois si, depuis quelque temps, ce taureau avait l’habitude d’attaquer les gens et que son propriétaire en a été formellement averti mais ne l’a pas surveillé, et si ce taureau tue quelqu’un, il sera lapidé et son propriétaire sera lui aussi mis à mort. 30 Si on impose au propriétaire une rançon pour sa vie, il devra donner tout ce qu’on lui réclamera. 31 Si le taureau frappe un garçon ou une fille, on lui appliquera la même loi. 32 S’il heurte un esclave ou une servante, le propriétaire de l’animal versera au maître de la victime trente pièces d’argent, et le taureau sera lapidé[p].

La loi sur les atteintes aux biens

33 Si quelqu’un, après avoir enlevé le couvercle d’une citerne ou après avoir creusé une citerne, la laisse ouverte et qu’un taureau ou un âne tombe dedans, 34 le propriétaire de la citerne paiera au propriétaire de la bête l’argent qu’elle valait, et la bête morte lui appartiendra.

35 Si le taureau de quelqu’un blesse mortellement celui d’un autre, le taureau vivant sera vendu et les deux propriétaires se partageront l’argent et l’animal mort. 36 Mais si l’on savait que le taureau qui en a tué un autre avait l’habitude de donner des coups de corne et si son maître ne l’a pas surveillé, celui-ci devra remplacer le taureau qui a été tué et l’animal mort lui appartiendra.

37 Si quelqu’un vole un bovin ou un mouton et qu’il l’abatte ou le vende, il devra donner cinq bovins pour le bovin volé ou quatre moutons pour le mouton volé.

Notas al pie

  1. 21.4 C’est-à-dire: lui a donné l’une de ses esclaves.
  2. 21.6 Concrètement cela signifie qu’il ira devant un représentant de l’autorité divine, c’est-à-dire un juge (voir22.7-8; Dt 1.17) ou l’assemblée des juges (voir Ps 82.1).
  3. 21.6 Le percement de l’oreille, courant en Syrie et dans les pays environnants comme signe de servitude, symbolisait l’obéissance stricte que le serviteur devait à son maître.
  4. 21.6 Voir Lv 25.39-46.
  5. 21.8 Selon la leçon indiquée en marge par les copistes, le texte porte: et que celui-ci ne se l’attribue pas.
  6. 21.11 En donnant ces droits à la femme-esclave, la Loi la protégeait et restreignait la polygamie.
  7. 21.12 Voir Gn 9.6; Lv 24.17.
  8. 21.13 C’est le cas que nos législations ont retenu sous l’appellation d’homicide involontaire ou par imprudence.
  9. 21.13 Dieu désignera certaines villes de refuge lorsque le peuple sera entré en Canaan (voir Nb 35.9-34; Dt 19.1-13; Jos 20.1-9).
  10. 21.14 L’autel était l’ultime refuge du coupable poursuivi par la justice (voir 1 R 1.50-51; 2.28-34; Am 3.14).
  11. 21.16 Voir Dt 24.7.
  12. 21.17 Voir Lv 20.9. Cité en Mt 15.4; Mc 7.10.
  13. 21.23 Pour la mère ou pour l’enfant.
  14. 21.24 Cité en Mt 5.38.
  15. 21.25 Voir Lv 24.19-20; Dt 19.21; Mt 5.38.
  16. 21.32 Prix moyen d’un esclave étranger. L’esclave hébreu devait être racheté au prix de cinquante pièces d’argent (Lv 27.3-6; il s’agit de sicles).