Chinese Contemporary Bible (Simplified)

利未记 25

安息年的条例

1耶和华在西奈山上对摩西说: “你把以下条例告诉以色列人。

“你们到了我将要赐给你们的土地后,要让土地每七年在耶和华面前休耕一年。 六年之内,你们可以耕种田地,修整葡萄园,收获出产。 但第七年是安息年,土地要休息,以尊崇耶和华。你们不可耕种,不可修整葡萄园。 不可收割自生自长的庄稼,也不可摘未经修剪而结的葡萄。这一年土地要休耕。 但安息年间土地里自生自长的,你们和你们的仆婢、雇工与住在你们中间的外族人都可以吃, 你们的牲畜和境内的野兽也可以吃。

禧年的条例

“你们要计算七个安息年,即七个七年,共四十九年。 第五十年的七月十日赎罪日那天,你们要在境内各地吹号。 10 你们要以这年为圣年,向境内所有居民宣告自由。这年将成为你们的禧年。各人要得回卖掉的祖业,卖身为奴的可以自由回家。 11 第五十年是你们的禧年。这一年你们不可耕种,不可收割自生自长的庄稼,也不可摘未经修剪而结的葡萄。 12 这是禧年,是你们的圣年,你们可以吃土地里自生自长的。 13 在禧年,各人要得回卖掉的地业。 14 因此,你们和同胞买卖田地时,不可彼此亏负。 15 买卖双方要按照距下个禧年的年数多少定价。 16 距下个禧年的年数多,价钱就高;年数少,价钱就低。因为卖的是田地收成的次数。 17 要敬畏你们的上帝,不可彼此亏负。我是你们的上帝耶和华。 18 你们要遵行我的律例,持守我的典章,就可以在那片土地上安居。 19 土地会出产丰富,使你们丰衣足食、安然居住。 20 你们可能会问,‘第七年不种不收,我们吃什么?’ 21 我要在第六年赐福给你们,使田地的出产够你们吃三年。 22 第八年开始耕种时,你们仍会吃陈粮,一直吃到第九年的收割季节。

赎回土地的条例

23 “你们不可永远卖掉土地,因为土地是我的,你们只不过是寄居在那片土地上的过客。 24 你们购买每一块土地时,都必须让原主保留赎回的权利。 25 如果有人因贫穷而卖掉土地,他的近亲要把卖掉的土地赎回来。 26 如果无人为他赎回,而他自己渐渐富裕起来,有能力赎回, 27 他要计算卖掉土地的年数,退还距下个禧年所剩年数的地价,便可以赎回自己的土地。 28 如果他没有能力赎回,所卖的土地在禧年之前要属于买主。到了禧年,买主必须把土地归还原主。

赎回房屋的条例

29 “如果有人卖掉自己城里的房子,要保留一年赎回权。卖掉房子的一年之内,他可以赎回。 30 如果一年之内他没有赎回,房子便永远归买主所有,就是到了禧年也不用归还。 31 如果房子在四围无墙的乡村,要视房子为乡下的土地,原主可以赎回;到了禧年,买主必须将房子归还。 32 在利未人的城邑里,利未人有权随时赎回所卖的房子。 33 如果他们没有赎回,到了禧年要把房子归还他们;因为在利未人的城里,利未人的房屋是他们在以色列人中所拥有的产业。 34 但不可出卖利未人城郊的草场。那是他们永远拥有的产业。

照顾同胞的条例

35 “如果你们的同胞生活日益贫穷,难以维生,你们要像照顾外族人和寄居者一样照顾他的生活,让他住在你们当中。 36 你们不可从中谋利,要敬畏上帝,让他住在你们当中。 37 你们借钱给他,不可收取利息;借粮给他,不可谋利。 38 我是你们的上帝耶和华。我曾经带领你们离开埃及,为要把迦南赐给你们,并做你们的上帝。

买卖奴隶的条例

39 “如果你们的同胞穷得把自己卖给你们,不可把他当作奴隶, 40 要待他像雇工和寄居者一样。他要为你工作到禧年。 41 到了禧年,他和孩子们便可以离开你们,回到自己的宗族和祖业。 42 因为以色列人是我的仆人,是我从埃及带出来的,所以他们不可卖身为奴。 43 你们也不可苛待他们,要敬畏你们的上帝。 44 你们可以从邻国购买奴隶, 45 也可以买居住或出生在你们境内的外族人。这些人可以作你们的产业。 46 你们可以将他们作为产业传给你们的子孙,使他们终身做奴隶。但你们不可苛待自己的同胞。

47 “如果你们中间的外族人渐渐富裕,你们同胞中却有人日益贫穷,把自己卖给外族人或他们的族人, 48 他可以保留赎身的权利。他的兄弟、 49 叔伯、堂兄弟或其他近亲都可以赎回他。如果他富裕起来,也可以赎回自己。 50 他要和买主计算从自己卖身为奴到下个禧年之间的年数,然后按雇工的工价,照年数计算赎价。 51 如果离禧年还有很多年,他就要按比例偿还大部分卖身款为自己赎身。 52 如果离禧年只有不多的几年,他就要按年数偿还卖身款为自己赎身。 53 买主要待他如按年雇佣的工人。你们要确保买主不会苛待他。 54 如果禧年来临前他没有被赎回,到了禧年他和孩子们都要获得自由。 55 因为以色列人是我的仆人,是我从埃及领出来的仆人。我是你们的上帝耶和华。

La Bible du Semeur

Lévitique 25

Le droit de rachat des terres et des personnes

L’année de repos pour la terre

1Au mont Sinaï, l’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes[a]:

Dis aux Israélites: Quand vous serez entrés dans le pays que je vais vous donner, la terre se reposera; ce sera un temps de sabbat en l’honneur de l’Eternel. Pendant six ans, tu ensemenceras ton champ, et pendant six ans, tu tailleras ta vigne et tu en récolteras les produits. Mais la septième année sera un temps de sabbat, une année de repos pour la terre, un sabbat en l’honneur de l’Eternel; tu n’ensemenceras pas ton champ et tu ne tailleras pas ta vigne. Tu ne moissonneras pas les repousses de ta moisson précédente, et tu ne vendangeras pas les raisins de ta vigne non taillée: ce sera une année de repos pour la terre. Vous vous nourrirez de ce que la terre produira pendant son temps de repos, toi, ton serviteur, ta servante, ton ouvrier journalier et les étrangers résidant chez vous, ainsi que ton bétail et les animaux sauvages qui vivent dans ton pays: tout produit des terres leur servira de nourriture.

L’année du jubilé

Vous compterez sept années de repos, soit sept fois sept ans, c’est-à-dire une période de quarante-neuf ans. Le dixième jour du septième mois, le jour des Expiations, vous ferez retentir le son du cor à travers tout le pays. 10 Vous déclarerez année sainte cette cinquantième année et, dans tout le pays, vous proclamerez la libération pour tous ses habitants. Ce sera pour vous l’année du jubilé[b]; chacun rentrera en possession de sa terre, et chacun retournera dans sa famille. 11 La cinquantième année sera donc pour vous l’année du jubilé: vous ne sèmerez pas, vous ne moissonnerez pas les repousses, et vous ne vendangerez pas la vigne non taillée, 12 car c’est l’année du jubilé; vous la tiendrez pour sainte; vous mangerez ce qui aura poussé dans les terres.

13 En cette année jubilaire, chacun de vous retournera dans sa propriété. 14 Si donc vous vendez une propriété à votre compatriote, ou si vous en achetez une de lui, qu’aucun de vous ne lèse son compatriote. 15 On tiendra compte pour le prix d’achat du nombre d’années écoulées depuis le dernier jubilé, et son prix de vente sera donc fixé en fonction du nombre d’années de récolte restantes. 16 Selon qu’il reste plus ou moins d’années, le prix d’achat sera élevé ou faible, car, en fait, ce qui est vendu, c’est un certain nombre de récoltes. 17 Que nul de vous ne lèse donc son prochain, mais agissez par crainte de votre Dieu; car je suis l’Eternel, votre Dieu.

18 Vous obéirez à mes commandements, vous observerez mes lois et vous les appliquerez; ainsi vous demeurerez dans le pays en sécurité; 19 et la terre vous donnera ses fruits, vous mangerez à satiété et vous y vivrez en sécurité.

20 Peut-être direz-vous: «Que mangerons-nous la septième année puisque nous n’aurons ni semé ni rentré de récoltes?» 21 Sachez que la sixième année, je répandrai ma bénédiction sur vous, en vous assurant une récolte suffisante pour trois ans. 22 Lorsque vous sèmerez la huitième année, vous vivrez encore sur l’ancienne récolte dont vous mangerez jusqu’à la récolte de la neuvième année.

Loi sur la vente de terres et de maisons

23 Une terre ne devra jamais être vendue à titre définitif car le pays m’appartient et vous êtes chez moi des étrangers et des immigrés. 24 Dans tout le pays que vous aurez en possession, vous garantirez le droit de rachat des terres.

25 Lorsque ton compatriote devient pauvre et doit vendre une partie de son patrimoine foncier, un proche parent qui a le droit de rachat pourra racheter ce que son parent aura vendu. 26 S’il ne se trouve personne qui ait le droit de rachat, mais que cet homme ait de quoi racheter lui-même la terre, 27 il considérera le nombre d’années écoulées depuis la vente et versera le prix des années restantes à l’acquéreur; ainsi il rentrera en possession de sa propriété. 28 Mais s’il ne trouve pas les moyens de racheter sa terre, elle restera entre les mains de l’acquéreur jusqu’à l’année du jubilé. A ce moment-là, elle lui sera rendue et il en reprendra possession.

29 Si quelqu’un vend une maison d’habitation située dans une ville entourée de remparts, son droit de rachat durera une année entière à partir du jour de la vente, et sera limité à cela. 30 Si la maison n’a pas été rachetée au terme d’une année complète, elle sera définitivement acquise à l’acquéreur et à ses descendants: elle ne sera pas rendue à son propriétaire d’origine à l’année du jubilé. 31 Par contre, les maisons des villages sans mur d’enceinte seront considérées comme les champs du pays; elles pourront être rachetées en permanence et seront rendues au jubilé.

32 Quant aux villes des lévites et aux maisons qu’ils y posséderont, ceux-ci bénéficieront d’un droit de rachat perpétuel sur ces maisons[c]. 33 Si un lévite a vendu sa maison, l’acquéreur en sortira l’année du jubilé[d]; en effet, les maisons des villes de lévites sont leur propriété inaliénable parmi les Israélites. 34 Les champs dépendant de leurs villes ne pourront pas être vendus; car ils sont leur propriété à perpétuité.

L’aide aux pauvres

35 Si ton prochain qui vit près de toi s’appauvrit et tombe dans la misère, tu lui viendras en aide – il se trouve être comme un étranger ou un immigré –, afin qu’il survive à côté de toi[e]. 36 Agis par crainte de Dieu: ne reçois de la part de ton prochain ni intérêt, ni profit, pour que celui-ci puisse vivre à côté de toi[f]. 37 Si tu lui prêtes de l’argent, tu n’en exigeras pas d’intérêt et si tu lui donnes de tes vivres, tu n’en tireras pas de profit. 38 Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir d’Egypte pour vous donner le pays de Canaan, pour être votre Dieu.

Loi sur les serviteurs et les esclaves

39 Si ton prochain qui vit près de toi devient pauvre et se vend à toi, tu ne le feras pas travailler comme un esclave[g]. 40 Tu le traiteras comme un ouvrier salarié ou comme un immigré; il sera ton serviteur jusqu’à l’année du jubilé. 41 Alors il quittera ton service, lui et ses enfants, pour retourner dans sa famille et rentrer en possession du patrimoine de ses ancêtres. 42 Car ce sont mes esclaves que j’ai fait sortir d’Egypte; ils ne doivent pas être vendus comme esclaves. 43 Tu ne les traiteras pas avec brutalité; tu craindras ton Dieu.

44 Les esclaves, hommes ou femmes, qui vous appartiendront, proviendront des peuples étrangers qui vous entourent. C’est d’eux que vous pourrez acquérir des esclaves et des servantes. 45 De plus, vous pourrez acheter des étrangers résidant chez vous et des membres de leurs familles qui vivent parmi vous et qui sont nés dans votre pays, et ils deviendront votre propriété. 46 Vous pourrez les léguer en héritage à vos enfants pour qu’ils en aient la propriété. Ils seront vos esclaves à perpétuité; mais vous ne traiterez pas avec brutalité vos compatriotes, les Israélites.

47 Si un étranger résidant chez toi s’enrichit, et que l’un de tes compatriotes s’endette envers lui et se vende à lui ou à l’un des descendants d’une famille étrangère, 48 il jouira, même après que la vente aura été effectuée, d’un droit de rachat: l’un de ses frères pourra le racheter. 49 Son oncle paternel ou son cousin[h], ou un autre membre de sa parenté proche ou éloignée pourra le racheter; ou encore il pourra se racheter lui-même s’il en trouve les moyens. 50 Il calculera, avec l’acquéreur, le nombre d’années comprises entre la date de la vente et l’année du jubilé. Le prix du rachat sera fixé en fonction du nombre d’années, sur la base du salaire d’un ouvrier. 51 S’il reste encore beaucoup d’années, il versera pour son rachat une large part du prix payé par l’acquéreur. 52 Et s’il reste peu d’années jusqu’à celle du jubilé, il en tiendra compte et versera comme prix de rachat une somme proportionnelle au nombre de ces années. 53 L’homme sera chez son maître comme un ouvrier engagé à l’année, mais tu ne permettras pas qu’il soit traité avec brutalité. 54 S’il n’est racheté d’aucune de ces manières, il retrouvera sa liberté l’année du jubilé, lui et ses enfants. 55 Car c’est de moi que les Israélites sont esclaves, ce sont mes esclaves que j’ai fait sortir d’Egypte. Je suis l’Eternel votre Dieu.

Notas al pie

  1. 25.1 Pour les v. 1-7, voir Ex 23.10-11.
  2. 25.10 Jubilé vient de Yôbêl, «trompe, trompette» (de Jubal, Gn 4.21), celle qui annonçait le début de cette année de grâce à travers le pays, occasion «de jubiler» pour tous les opprimés.
  3. 25.32 Voir Nb 35.1-8; Jos 21.1-42; 1 Ch 6.39-66.
  4. 25.33 Texte hébreu obscur. Autre traduction: Même si c’est un lévite qui a acheté l’une de ces maisons, il en sortira l’année du jubilé.
  5. 25.35 Voir Dt 15.7-8.
  6. 25.36 Pour les v. 36-37, voir Ex 22.24; Dt 15.7-11; 23.20-21.
  7. 25.39 Pour les v. 39-46, voir Ex 21.2-6; Dt 15.12-18.
  8. 25.49 Il s’agit du fils de l’oncle paternel.