Bíbélì Mímọ́ Yorùbá Òde Òn

Joẹli 1

1Ọ̀rọ̀ Olúwa tí ó tọ Joẹli ọmọ Petueli wá.

Ìṣígun Eṣú

Ẹ gbọ́ èyí ẹ̀yin àgbàgbà;
    ẹ fi etí sílẹ̀ gbogbo ẹ̀yin ènìyàn ará ilẹ̀ náà.
Ǹjẹ́ irú èyí ha wà ní ọjọ́ yín,
    tàbí ní ọjọ́ àwọn baba yín?
Ẹ sọ ọ́ fún àwọn ọmọ yín,
    ki àwọn ọmọ yín sọ fún àwọn ọmọ wọn,
    ki àwọn ọmọ wọn sọ fún àwọn ìran mìíràn.
Èyí tí eṣú tí agénijẹ jẹ kù
    ní ọ̀wọ́ eṣú ńláńlá ti jẹ,
èyí tí ọ̀wọ́ eṣú ńláńlá jẹ kù
    ní eṣú kéékèèkéé jẹ
Èyí tí eṣú kéékèèkéé jẹ kù
    ni eṣú apanirun mìíràn jẹ.

Ẹ jí gbogbo ẹ̀yin ọ̀mùtí kí ẹ sì sọkún
    ẹ hu gbogbo ẹ̀yin ọ̀mu-wáìnì;
ẹ hu nítorí wáìnì tuntun
    nítorí a gbà á kúrò lẹ́nu yín.
Nítorí orílẹ̀-èdè kan ti ṣígun sí ilẹ̀ mìíràn
    ó ní agbára púpọ̀, kò sì ní òǹkà;
ó ní eyín kìnnìún
    ó sì ní èrìgì abo kìnnìún.
Ó ti pa àjàrà mi run,
    ó sì ti ya ẹ̀ka igi ọ̀pọ̀tọ́ mi kúrò,
ó ti bò èèpo rẹ̀ jálẹ̀, ó sì sọ ọ́ nù;
    àwọn ẹ̀ka rẹ̀ ni a sì sọ di funfun.

Ẹ pohùnréré ẹkún bí wúńdíá
    tí a fi aṣọ ọ̀fọ̀ dí ni àmùrè, nítorí ọkọ ìgbà èwe rẹ̀.
A ké ọrẹ jíjẹ́ àti ọrẹ mímu kúrò
    ní ilé Olúwa;
àwọn àlùfáà ń ṣọ̀fọ̀, àwọn
    ìránṣẹ́ Olúwa,
10 Oko di ìgboro, ilẹ̀ ń ṣọ̀fọ̀,
    nítorí a fi ọkà ṣòfò:
    ọtí wáìnì tuntun gbẹ, òróró ń bùṣe.

11 Kí ojú kí ó tì yín, ẹ̀yin àgbẹ̀;
    ẹ pohùnréré ẹkún ẹ̀yin olùtọ́jú àjàrà,
nítorí alikama àti nítorí ọkà barle;
    nítorí ìkórè oko ṣègbé.
12 Àjàrà gbẹ, igi ọ̀pọ̀tọ́ sì rọ̀ dànù;
    igi pomegiranate, igi ọ̀pẹ pẹ̀lú,
àti igi apiili, gbogbo igi igbó ni o rọ:
    Nítorí náà ayọ̀ ọmọ ènìyàn gbẹ kúrò lọ́dọ̀ wọn.

Ìpè fún ìrònúpìwàdà

13 Ẹ di ara yín ni àmùrè,
    sí pohùnréré ẹkún ẹ̀yin àlùfáà:
ẹ pohùnréré ẹkún, ẹ̀yin ìránṣẹ́ pẹpẹ:
    ẹ wá, fi gbogbo òru dùbúlẹ̀ nínú aṣọ ọ̀fọ̀,
ẹ̀yin ìránṣẹ́ Ọlọ́run mi: nítorí tí a dá ọrẹ-jíjẹ àti ọrẹ
    mímu dúró ní ilé Ọlọ́run yín.
14 Ẹ yà àwẹ̀ kan sí mímọ́,
    ẹ pe àjọ kan tí o ní ìrònú,
ẹ pe àwọn àgbàgbà,
    àti gbogbo àwọn ará ilẹ̀ náà
jọ sí ilé Olúwa Ọlọ́run yín,
    kí ẹ sí ké pe Olúwa.

15 A! Fún ọjọ́ náà,
    nítorí ọjọ́ Olúwa kù sí dẹ̀dẹ̀,
    yóò de bí ìparun láti ọwọ́ Olódùmarè.

16 A kò ha ké oúnjẹ kúrò níwájú
    ojú wá yìí,
ayọ̀ àti inú dídùn kúrò nínú ilé
    Ọlọ́run wá?
17 Irúgbìn bàjẹ́ nínú ebè wọn,
    a sọ àká di ahoro, a wó àká palẹ̀;
    nítorí tí a mú ọkà rọ.
18 Àwọn ẹranko tí ń kérora tó!
    Àwọn agbo ẹran dààmú,
nítorí tí wọ́n kò ni pápá oko;
    nítòótọ́, àwọn agbo àgùntàn jìyà.

19 Olúwa, sí ọ ni èmi o ké pè,
    nítorí iná tí run pápá oko tútù aginjù,
    ọwọ́ iná sí ti jó gbogbo igi igbó.
20 Àwọn ẹranko igbó gbé ojú sókè sí ọ pẹ̀lú:
    nítorí tí àwọn ìṣàn omi gbẹ,
    iná sí ti jó àwọn pápá oko aginjù run.

La Bible du Semeur

Joël 1

Fléau de sauterelles

1Parole que l’Eternel a adressée à Joël, fils de Petouël.

Sur la désolation du pays

Ecoutez ceci, vous, |responsables du peuple[a],
vous tous, habitants du pays, |prêtez l’oreille.
Est-il, de votre temps,
ou bien du temps de vos ancêtres, |survenu rien de tel ?
Racontez-le à vos enfants,
qu’eux-mêmes le racontent |à leurs propres enfants,
qui, eux, le transmettront |à leurs propres enfants.
Ce qu’a laissé le vol de sauterelles,
d’autres sauterelles l’ont dévoré ;
ce que les sauterelles ont laissé,
les criquets l’ont mangé ;
ce que les criquets ont laissé,
les grillons l’ont mangé[b].
Réveillez-vous, ivrognes, |pleurez !
Hurlez, tous les buveurs de vin,
oui, car le vin nouveau |est ôté de vos bouches.
Un peuple attaque mon pays,
il est puissant, |on ne peut le compter.
Il a des crocs de lion,
il a des dents de lion.
Il a fait de mes vignes |une dévastation,
et mes figuiers, |il les a mis en pièces,
il a complètement |pelé leurs troncs |et jonché le sol de débris,
leurs rameaux sont tout blancs.

Lamente-toi, mon peuple, |comme une jeune femme |qui aurait revêtu |le vêtement de deuil
pour pleurer le mari |de sa jeunesse.
Quant au temple de l’Eternel, |libations et offrandes |lui font défaut[c] ;
les prêtres qui font le service |de l’Eternel, |sont dans le deuil.
10 Les champs sont ravagés,
la terre est dans le deuil,
car le blé est détruit,
le vin nouveau est dans la honte,
l’huile fraîche a tari.

11 Les laboureurs sont dans la honte,
les cultivateurs des vergers |et les vignerons hurlent,
à cause du blé et de l’orge,
car il ne reste rien |de la moisson des champs.
12 Les vignes sont honteuses
et les figuiers s’étiolent,
le grenadier et le palmier, |ainsi que le pommier,
tous les arbres des champs |sont desséchés.
La joie est dans la honte |parmi les hommes.

Jeûne et lamentation nationaux

13 Ceignez-vous, vous, les prêtres, |d’une toile de sac,
lamentez-vous ! |Hurlez, vous tous qui officiez |devant l’autel !
Venez passer la nuit |vêtus d’un habit de toile de sac[d],
vous qui servez mon Dieu,
parce qu’il n’y a plus d’offrandes, |ni de libations qui arrivent |dans le temple de votre Dieu.
14 Publiez donc un jeûne, |et convoquez |une réunion cultuelle,
rassemblez les responsables du peuple |avec tous les habitants du pays
au temple |de l’Eternel, de votre Dieu.
Suppliez l’Eternel !

La sécheresse

15 Hélas, quel jour !
Le jour de l’Eternel[e] approche !
Comme un fléau dévastateur |déchaîné par le Tout-Puissant, |il va venir.
16 Car ne nous a-t-on pas ôté |la nourriture sous nos yeux ?
Et du temple de notre Dieu
n’a-t-on pas retiré |la joie et l’allégresse ?
17 Les graines répandues |pourrissent sous les mottes,
les greniers sont en ruine,
les silos démolis,
car le blé fait défaut[f].
18 Ecoutez le bétail, |comme il gémit !
Les troupeaux de bovins |ne savent où aller[g],
car ils ne trouvent plus |de pâturages
et les troupeaux de moutons et de chèvres |sont atteints eux aussi.

19 C’est vers toi, Eternel, |que je pousse des cris.
Oui, car le feu dévore |les pâturages de la steppe,
et la flamme consume |tous les arbres des champs.
20 Et même les bêtes sauvages |vers toi se tournent,
car les cours d’eau se sont taris[h],
le feu dévore |les pâturages de la steppe.

Notas al pie

  1. 1.2 Ou : vieillards (v. 14 ; 2.16 ; 3.1 où le mot reparaît avec l’un ou l’autre sens).
  2. 1.4 Dans ce verset, l’hébreu semble employer quatre mots synonymes qui désignent la sauterelle. D’autres pensent à quatre sortes de sauterelles ou d’insectes, ou à quatre stades du développement du même animal, de la larve à l’insecte adulte.
  3. 1.9 Sur les libations, voir Ex 30.9 ; Lv 23.18 ; Nb 15.1-16. Comme tous les produits du sol ont été détruits, on ne peut plus faire d’offrande au Temple.
  4. 1.13 Marque de deuil.
  5. 1.15 Voir Es 13.6-9 ; Ez 30.2-3 ; Am 5.18 ; Ab 15 ; So 1.7.
  6. 1.17 Ce verset contient plusieurs termes que l’on ne rencontre qu’ici et dont le sens n’est pas connu. La traduction de ce verset est donc incertaine.
  7. 1.18 Autre traduction : sont consternés.
  8. 1.20 Réminiscence du Ps 42.2.