Bibelen på hverdagsdansk

Salme 87

Jerusalem—Guds by og hans folks hjem

1En sang af Koras slægt.

Han grundlagde sin by på de hellige høje.
Ja, Herren elsker Zions stad
    langt mere end andre byer i Israel.
Jerusalem, du er Guds egen by,
    der siges mange herlige ting om dig.
I Egypten og Babylonien,
    i filistrenes land, i Tyrus og Kush
er der folk, der kender Gud
    og føler, at Jerusalem er deres hjem.
I Jerusalem siger man til hinanden:
„Vi hører alle til på dette sted,
    og den Almægtige tager hånd om sin by.”
Herren fører regnskab over alle mennesker,
    og noterer dem, der hører Jerusalem til.
De danser af glæde, mens de lovpriser byen:
    „Du er alt, hvad vi har brug for.”

La Bible du Semeur

Psaumes 87

Tous les peuples sont nés à Sion

1Psaume des Qoréites[a]. Cantique[b].

Elle est fondée |sur les montagnes saintes,
l’Eternel aime |la ville[c] de Sion
plus que tout autre lieu |du pays de Jacob.
O toi, cité de Dieu,
ce que l’on dit de toi |est tout chargé de gloire :
            Pause
« Parmi tous ceux qui me connaissent,
je ferai mention de Rahav, l’Egypte[d] |aussi bien que de Babylone,
j’inscris la Philistie, |et Tyr, et l’Ethiopie,
comme étant nés ici[e]. »
De Sion, on dira : |« Tout homme est né ici »,
et le Très-Haut lui-même |la maintient fermement.
Dans le registre |où l’Eternel inscrit les peuples, |pour chacun d’eux il note :
« Un tel est né ici »,
            Pause
et ils diront |dans leurs chants et leurs danses :
« Toutes mes sources sont en toi. »

Notas al pie

  1. 87.1 Voir note 42.1.
  2. 87.1 Signification incertaine.
  3. 87.2 En hébreu, il est question des portes de Sion, les portes représentant la ville tout entière.
  4. 87.4 Les peuples énumérés étaient les ennemis habituels d’Israël (Es 19.2) ; ils représentent l’ensemble des peuples païens. L’Egypte est ici appelée poétiquement Rahav, du nom d’un dragon des mers mythologique opposé au Créateur et associé à l’Egypte qui a opprimé les Israélites (cf. Es 30.7). D’autres textes présentent l’ouverture d’un passage dans la mer des Roseaux pour libérer les Israélites de l’esclavage en Egypte comme une victoire sur le dragon Rahav (Ps 89.11 ; Es 51.9).
  5. 87.4 C’est-à-dire à Sion. D’autres comprennent : comme étant nés là-bas (chez eux). Pourtant …