La Bible du Semeur

Sophonie 3:1-20

Malheur à Jérusalem

1Malheur à la rebelle, |à la ville souillée,

la ville tyrannique3.1 C’est-à-dire Jérusalem (voir Jr 22.3). Chaque mot de ce verset peut avoir deux sens différents, si bien que l’ensemble admet une autre traduction : Hélas, la ville illustre et rachetée, la ville colombe ! Le prophète joue sans doute sur le double sens..

2Elle ne m’a pas écouté

et n’a pas accepté |les avertissements ;

elle n’a pas mis sa confiance |en l’Eternel, son Dieu,

elle ne s’est pas approchée de lui.

3Ses grands, au milieu d’elle,

sont des lions rugissants,

ses juges sont des loups du soir

qui, au matin, |n’ont plus rien à ronger.

4Ses prophètes sont insoumis,

portés aux trahisons.

Ses prêtres ont souillé |le sanctuaire3.4 Autre traduction : les objets sacrés.,

ils ont violé la Loi.

5Cependant, l’Eternel |est présent dans la ville |et il s’y montre juste,

il ne fait rien de mal.

Matin après matin, |il rend ses jugements ;

dès l’aube, il ne fait pas défaut.

Cependant, l’homme inique |ne connaît pas la honte.

6J’ai éliminé des nations,

démoli leurs tours fortes,

j’ai dévasté leurs rues,

et nul n’y passe plus.

Voilà leurs villes ravagées,

il n’y a plus personne, |plus un seul habitant.

7Je m’étais dit alors : |« Ainsi tu me craindras

et tu accepteras |les avertissements

et, ainsi, ta demeure |ne sera pas détruite. »

Que de fois j’ai sévi contre elle !

Mais eux, dès le matin, |ils se sont empressés |de commettre le mal

dans tout ce qu’ils faisaient.

8C’est pourquoi, attendez,

l’Eternel le déclare,

oui, attendez le jour |où je me lèverai |comme témoin à charge3.8 comme témoin à charge : en adoptant une vocalisation différente de celle du texte hébreu traditionnel, selon l’ancienne version grecque et la syriaque. Texte traditionnel : pour le butin.

puisque j’ai rendu mon arrêt : |j’ai décidé |de réunir les peuples,

et de rassembler les royaumes

pour déverser sur eux |toute l’ardeur de ma colère

et mon indignation,

car je consumerai |le pays tout entier

par le feu de mon amour bafoué3.8 Voir 1.18..

Les fruits du jugement

Sur les peuples non israélites

9Puis je transformerai les lèvres |de gens d’autres peuples |et je les rendrai pures

pour qu’ils invoquent l’Eternel

et qu’ils le servent |tous d’un commun accord.

10Et d’au-delà des fleuves |de l’Ethiopie,

tous mes adorateurs, |les hommes que j’ai dispersés, |viendront m’apporter des offrandes3.10 tous mes adorateurs … des offrandes. Autre traduction : ils viendront m’apporter en offrande mes adorateurs : les hommes que j’ai dispersés..

Sur le reste d’Israël

11En ce jour-là, mon peuple,

tu ne porteras plus la honte |à cause des méfaits

que tu as commis contre moi.

Car alors j’ôterai |du milieu de tes rangs

ceux qui exultent dans l’orgueil.

Alors tu cesseras |de faire l’arrogante |sur ma montagne sainte.

12Je laisserai |vivre au milieu de toi |un peuple pauvre, démuni3.12 Voir v. 19. Autre traduction : un peuple humilié et faible.,

qui cherchera refuge |en l’Eternel.

13Les restes d’Israël |ne commettront plus d’injustice,

ils ne diront plus de mensonges,

on n’entendra plus dans leur bouche |de langage trompeur,

quand ils paîtront en paix |et se reposeront

sans que nul ne les trouble.

Promesses pour Sion

14Pousse des cris de joie, |ô communauté de Sion !

Lance un cri de triomphe, |ô Israël !

Réjouis-toi, |exulte de tout cœur,

ô communauté de Jérusalem !

15L’Eternel a levé |le verdict de condamnation |prononcé contre vous,

et il a refoulé |vos ennemis.

Le roi d’Israël, l’Eternel, |est au milieu de vous.

Vous ne craindrez3.15 Selon le texte hébreu traditionnel. L’ancienne version grecque a : verrez. plus de malheur.

16En ce jour-là, |on dira à Jérusalem :

« Sois sans crainte, Sion !

Ne baisse pas les bras,

17car l’Eternel ton Dieu |est au milieu de toi |un guerrier qui te sauve.

Il sera transporté de joie |à ton sujet

et il te renouvellera3.17 il te renouvellera : d’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel a : il restera silencieux. La différence vient de la confusion entre deux lettres hébraïques qui se ressemblent. |dans son amour pour toi.

Oui, il sera dans l’allégresse |à ton sujet

et poussera des cris de joie

18tout comme aux jours de fête3.18 D’après l’ancienne version grecque. Le texte hébreu traditionnel a : loin des jours de fête.. »

Je t’enlève aujourd’hui |la honte que tu portes3.18 Je t’enlève … tu portes : sens obtenu en modifiant le découpage des mots et la vocalisation du texte hébreu traditionnel..

19En ce temps-là,

j’interviendrai contre tous ceux |qui t’auront opprimée,

je sauverai |les brebis éclopées,

et je rassemblerai |celles qu’on a chassées,

et je rendrai mon peuple |glorieux et renommé

partout dans tout pays |où vous aurez connu la honte.

20En ce temps-là, |je vous ramènerai,

oui, quand je vous rassemblerai,

je vous rendrai |renommés et glorieux

chez tous les peuples de la terre.

Je le ferai quand, |sous vos yeux, |moi, je changerai votre sort3.20 Autre traduction : je ramènerai sous vos yeux ceux d’entre vous qui auront été emmenés en captivité.,

l’Eternel le déclare.

Bíbélì Mímọ́ Yorùbá Òde Òn

Sefaniah 3:1-20

Ọjọ́ iwájú Jerusalẹmu

1Ègbé ni fún ìlú aninilára,

ọlọ̀tẹ̀ àti aláìmọ́.

2Òun kò gbọ́rọ̀ sí ẹnikẹ́ni,

òun kò gba ìtọ́ni,

òun kò gbẹ́kẹ̀lé Olúwa,

bẹ́ẹ̀ ni òun kò súnmọ́ ọ̀dọ̀ Ọlọ́run rẹ̀.

3Àwọn olórí rẹ̀ jẹ́ kìnnìún tí ń ké ramúramù,

àwọn onídàájọ́ rẹ̀, ìkookò àṣálẹ́ ni wọn,

wọn kò sì fi nǹkan kan kalẹ̀ fún òwúrọ̀.

4Àwọn wòlíì rẹ̀ gbéraga,

wọ́n sì jẹ́ alárékérekè ènìyàn.

Àwọn àlùfáà rẹ̀ ti ba ibi mímọ́ jẹ́,

wọ́n sì rú òfin.

5Olúwa ni àárín rẹ̀ jẹ́ olódodo;

kì yóò ṣe ohun tí kò tọ̀nà.

Àràárọ̀ ni ó máa ń mú ìdájọ́ rẹ̀ wá sí ìmọ́lẹ̀,

kì í sì kùnà ní gbogbo ọjọ́ tuntun,

síbẹ̀ àwọn aláìṣòótọ́ kò mọ ìtìjú.

6“Èmi ti ké àwọn orílẹ̀-èdè kúrò,

ilé gíga wọn sì ti bàjẹ́.

Mo ti fi ìgboro wọn sílẹ̀ ní òfo

tó bẹ́ẹ̀ tí ẹnìkankan kò kọjá níbẹ̀.

Ìlú wọn parun tó bẹ́ẹ̀ tí kò sí

ẹnìkan tí yóò ṣẹ́kù,

kò sì ní sí ẹnìkan rárá.

7Èmi wí fún ìlú náà wí pé

‘Nítòótọ́, ìwọ yóò bẹ̀rù mi,

ìwọ yóò sì gba ìtọ́ni!’

Bẹ́ẹ̀ ni, a kì yóò ké ibùgbé rẹ̀ kúrò

bí ó ti wù kí ń jẹ wọ́n ní yà tó.

Ṣùgbọ́n síbẹ̀ wọ́n sì tún ní ìtara

láti ṣe ìbàjẹ́.

8Nítorí náà ẹ dúró dè mí,” ni Olúwa wí,

“títí di ọjọ́ náà tí èmi yóò fi jẹ́rìí sí yin;

nítorí ìpinnu mi ni láti kó orílẹ̀-èdè jọ

kí èmi kí ó lè kó ilẹ̀ ọba jọ

àti láti da ìbínú mi jáde sórí wọn,

àní gbogbo ìbínú gbígbóná mi.

Nítorí, gbogbo ayé

ni a ó fi iná owú mi jẹ run.

9“Nígbà náà ni èmi yóò yí èdè àwọn ènìyàn padà sí èdè mímọ́,

nítorí kí gbogbo wọn bá a lè máa pe orúkọ Olúwa,

láti fi ọkàn kan sìn ín.

10Láti òkè odò Etiopia,

àwọn olùjọsìn mi, àwọn ènìyàn mi tí ó ti fọ́nká,

yóò mú ọrẹ wá fún mi.

11Ní ọjọ́ náà ni a kì yóò sì dójútì

nítorí gbogbo iṣẹ́ ibi ni tí ó ti ṣẹ̀ sí mi,

nígbà náà ni èmi yóò mu

kúrò nínú ìlú yìí, àwọn tí ń yọ̀ nínú ìgbéraga wọn.

Ìwọ kì yóò sì gbéraga mọ́

ní òkè mímọ́ mi.

12Ṣùgbọ́n Èmi yóò fi àwọn ọlọ́kàn tútù

àti onírẹ̀lẹ̀ sílẹ̀ pẹ̀lú ni àárín rẹ̀,

wọn yóò sì gbẹ́kẹ̀lé orúkọ Olúwa.

13Àwọn ìyókù Israẹli kì yóò hùwà

ibi, wọn kì yóò sọ̀rọ̀ èké,

bẹ́ẹ̀ ni a kì yóò rí ahọ́n àrékérekè ní

ẹnu wọn. Àwọn yóò jẹun, wọn yóò sì dùbúlẹ̀,

bẹ́ẹ̀ ni ẹnikẹ́ni kì yóò dẹ́rùbà wọ́n.”

14Kọrin, ìwọ ọmọbìnrin Sioni,

kígbe sókè, ìwọ Israẹli!

Fi gbogbo ọkàn yọ̀, kí inú rẹ kí ó sì dùn,

ìwọ ọmọbìnrin Jerusalẹmu.

15Olúwa ti mú ìdájọ́ rẹ wọ̀n-ọn-nì

kúrò, ó sì ti ti àwọn ọ̀tá rẹ padà sẹ́yìn.

Olúwa, ọba Israẹli wà pẹ̀lú rẹ,

Ìwọ kì yóò sì bẹ̀rù ibi kan mọ́.

16Ní ọjọ́ náà, wọn yóò sọ fún Jerusalẹmu pé,

“Má ṣe bẹ̀rù Sioni;

má sì ṣe jẹ́ kí ọwọ́ rẹ kí ó dẹ̀.

17Olúwa Ọlọ́run rẹ wà pẹ̀lú rẹ,

Ó ní agbára láti gbà ọ là.

Yóò yọ̀ ni orí rẹ fún ayọ̀;

Yóò tún ọ ṣe nínú ìfẹ́ rẹ̀,

Yóò sì fi orin yọ̀ ní orí rẹ.”

18“Èmi ó kó àwọn tí ó ń banújẹ́ fún àjọ̀dún tí a yàn jọ,

àwọn tí ó jẹ́ tirẹ̀;

àwọn tí ẹ̀gàn rẹ̀ jásí ẹ̀rù.

19Ní àkókò náà

ni èmi yóò dojúkọ àwọn

tí ń ni yín lára,

èmi yóò gba àtiro là,

èmi yóò sì ṣa àwọn tí ó ti fọ́nká jọ,

èmi yóò fi ìyìn àti ọlá fún wọn ní

gbogbo ilẹ̀ tí a bá ti dójútì wọ́n.

20Ní àkókò náà ni èmi yóò ṣà yín jọ;

Nígbà náà ni èmi yóò mú un yín padà wá sílé.

Èmi yóò fi ọlá àti ìyìn fún un yín

láàrín gbogbo ènìyàn àgbáyé,

nígbà tí èmi yóò yí ìgbèkùn yín

padà bọ sípò ní ojú ara yín,”

ni Olúwa wí.