La Bible du Semeur

Psaumes 91

Un refuge sûr

1Qui s’abrite auprès du Très-Haut,
repose sous la protection |du Tout-Puissant.
Je dis à l’Eternel[a] : |« Tu es mon refuge et ma forteresse,
mon Dieu en qui je me confie ! »
C’est lui qui te délivre du filet |de l’oiseleur,
et de la peste qui fait des ravages.
Il te couvre sous son plumage,
tu es en sécurité sous son aile,
sa fidélité te protège |comme un grand bouclier.
Tu n’as donc pas à craindre |les terreurs de la nuit,
ni les flèches qui volent |dans la journée,
ou bien la peste |qui rôde dans l’obscurité,
ou encore le coup fatal |qui frappe à l’heure de midi.
Que mille tombent à côté de toi,
et dix mille à ta droite,
toi, tu ne seras pas atteint.
Il te suffira de regarder de tes yeux
pour constater |la rétribution des méchants.
Oui, tu es mon refuge |ô Eternel !
Si toi, tu fais |du Très-Haut ton abri,
10 aucun malheur ne t’atteindra,
nulle calamité |n’approchera de ta demeure ;
11 car à ses anges, |il donnera des ordres à ton sujet
pour qu’ils te protègent sur tes chemins[b].
12 Ils te porteront sur leurs mains,
de peur que ton pied ne heurte une pierre.
13 Tu pourras marcher sur le lion |et la vipère,
et piétiner |le jeune lion et le serpent[c].
14 Oui, celui qui m’est attaché, |je le délivrerai
et je protègerai |celui qui entretient |une relation avec moi.
15 Lui, il m’invoquera, |et je lui répondrai,
je serai avec lui |au jour de la détresse,
je le délivrerai |et je l’honorerai,
16 je le comblerai d’une longue vie
et lui ferai expérimenter mon salut.

Notas al pie

  1. 91.2 L’ancienne version grecque a : il dira.
  2. 91.11 Les v. 11-12 ont été cités par Satan à Jésus lors de la tentation (Mt 4.6 ; Lc 4.10-11). Sur les anges chargés de veiller sur les hommes, voir Gn 24.7 ; Ex 23.20 ; Ps 34.8.
  3. 91.13 Voir Lc 10.19.

Nkwa Asem

Nnwom 91

Onyankopɔn, yɛn hwɛfo

1Obiara a wobɛkɔ Awurade nkyɛn sɛ wo guankɔbea, obiara a ɔbɛhyɛ Otumfoɔ no banbɔ ase no tumi ka kyerɛ no se, “Woyɛ me hwɛfo ne me guankɔbea. Woyɛ me Nyankopɔn na mewɔ wo mu ahotoso.” Ɔbɛkora wo afi bɔne a ahintaw nyinaa ne ɔyarewu nyinaa ho. Ɔde ne ntaban bɛkɛta wo so; ne hwɛ mu, hwee renyɛ wo. Ne nokware bɛbɔ wo ho ban. Ɛnsɛ sɛ wusuro anadwo mu amanehunu anaa awia mu ɔtaa anaa ɔyaredɔm a ɛba anadwo anaa amumɔyɛde a ɛsɛe ade awia ketee.

Apem totɔ wo nkyɛn na ɔpedu totɔ wo nifa a, wo de, ɛrenka wo. W’ani nko na wode bɛhwɛ na wahu nnebɔneyɛfo asotwe. Woayɛ Awurade wo hwɛfo, ɔsorosoroni no wo guankɔbea 10 enti asiane biara mma wo so, na basabasayɛ biara remmɛn w’atenae. 11 Onyankopɔn bɛma n’abɔfo abɛwɛn wo na baabiara a wobɛkɔ no, wɔabɔ wo ho ban. 12 Wobesuso wo mu wɔ soro sɛnea wo nan renhintiw, mpira. 13 Wubetiatia agyata ne awɔ, agyata a wɔn ho yɛ hu ne awɔ a wɔn ano bɔre yɛ den so.

14 Onyankopɔn se, “Megye wɔn a wɔdɔ me no nkwa, na mabɔ wɔn a wonim me sɛ Awurade no ho ban. 15 Sɛ wɔfrɛ me a, megye wɔn so; sɛ ɔhaw to wɔn a, mɛka wɔn ho. Megye wɔn na mahyɛ wɔn anuonyam. 16 Mɛma wɔn nkwa nna aware. Megye wɔn nkwa.”