La Bible du Semeur

Psaumes 9

Dieu fait justice[a]

1Un cantique de David dédié au chef de chœur, à chanter avec accompagnement de hautbois et de harpes.

Je te louerai, ô Eternel, de tout mon cœur,
je veux raconter tes merveilles.
Par toi, j’exulte d’allégresse,
je te célèbre par des chants, ô Dieu très-haut.
Mes ennemis prennent la fuite,
sous tes coups, ils vont trébucher; ils vont périr devant ta face.
Tu m’as rendu justice, et tu as défendu mon droit,
quand tu as siégé sur ton trône pour juger selon la justice.

Tu as menacé les peuples païens, tu as fait périr le méchant,
et effacé son souvenir pour toutes les générations.
Plus d’ennemis! Ils sont ruinés à tout jamais
car tu as renversé leurs villes,
le souvenir en est perdu.

L’Eternel siège pour toujours,
voici: il a dressé son trône pour exercer ses jugements.
C’est lui qui gouverne le monde avec droiture et équité,
qui prononce le jugement avec justice sur les peuples.

10 Oui, l’Eternel est un refuge pour ceux que l’on opprime,
un lieu fort en temps de détresse.
11 C’est pourquoi ceux qui te connaissent ont placé leur confiance en toi.
Car toi, jamais, tu ne délaisses, ô Eternel, celui qui se tourne vers toi.

12 Célébrez par des chants l’Eternel, qui siège en Sion,
et proclamez parmi les peuples ses hauts faits.
13 Car il poursuit les meurtriers et se souvient de leurs victimes;
jamais il n’est indifférent au cri des opprimés.

14 Eternel, aie pitié de moi!
Vois l’affliction où m’ont réduit ceux qui me vouent leur haine!
C’est toi qui me fais remonter des portes de la mort
15 pour que je publie tes louanges
aux portes[b] de ceux qui habitent la ville de Sion
et que je sois dans l’allégresse pour ton œuvre de délivrance.

16 Les peuples païens tombent dans la fosse qu’ils avaient creusée de leurs mains,
leurs pieds se prennent dans le piège qu’ils avaient tendu en cachette[c].
17 L’Eternel a montré qui il était: il fait justice,
et il prend le méchant à son propre filet.
            Jeu d’instruments[d] – Pause
18 Que les méchants s’en aillent au séjour des morts:
tous les peuples païens qui ne se soucient pas de Dieu.
19 Mais Dieu n’oublie pas à jamais les pauvres,
L’espoir des affligés ne sera pas toujours déçu.

20 Eternel, lève-toi! Que l’homme ne triomphe pas!
Fais comparaître devant toi les peuples païens pour qu’ils soient jugés.
21 Frappe-les de terreur, ô Eternel,
et que ces peuples sachent qu’ils ne sont que des hommes.

Notas al pie

  1. 9 Il est possible que les Ps 9 et 10 aient constitué, à l’origine, un psaume unique. Ils forment ensemble un poème alphabétique (dont les strophes ou les vers débutent par les lettres successives de l’alphabet hébreu) et un seul psaume dans la version grecque. Les autres psaumes alphabétiques sont les Ps 25, 34, 111, 112, 119 et 145.
  2. 9.15 En Orient, les places publiques où l’on se retrouvait, où l’on convoquait les habitants pour toutes les assemblées importantes, se trouvaient près des portes de la ville.
  3. 9.16 Voir 7.16-17.
  4. 9.17 Traduction incertaine: jeu d’instruments, interlude, en sourdine, méditation. Il s’agit sans doute d’un arrêt plus important que celui marqué par la Pause. Le terme est utilisé en 92.4 en liaison avec les sons de la harpe; c’est pourquoi on pense qu’il s’agissait d’une notation appelant un jeu instrumental.

Chinese Contemporary Bible (Traditional)

詩篇 9

稱頌上帝的公義

大衛的詩,交給樂長,調用「慕拉辨」[a]

1耶和華啊,
我要全心全意地讚美你,
傳揚你一切奇妙的作為。
我要因你歡喜快樂,
至高者啊,我要歌頌你的名。
我的仇敵必在你面前敗退,
倒地身亡。
你坐在寶座上按公義審判,
你為我主持公道。
你斥責列國,消滅惡人,
永永遠遠抹去他們的名字。
仇敵永遠滅亡了,
你把他們的城池連根拔起,
無人再記得他們。
耶和華永遠掌權,
祂已設立施行審判的寶座。
祂要以公義審判世界,
在萬民中伸張正義。
耶和華是受欺壓之人的避難所,
是他們患難之時的避風港。
10 耶和華啊,
凡認識你名的人都必信靠你,
因為你從來不丟棄尋求你的人。
11 要歌頌住在錫安的耶和華,
在列邦傳揚祂的作為。
12 祂追討血債,顧念受害者,
不忘傾聽受苦者的呼求。
13 耶和華啊,
看看仇敵對我的迫害!
求你憐憫我,
救我離開死亡之門,
14 我好在錫安的城門口稱頌你,
因你的拯救而歡樂。
15 列邦挖了陷阱卻自陷其中,
設下網羅卻纏住自己的腳。
16 耶和華彰顯了自己的公義,
使惡人自食其果。(細拉)
17 惡人必下陰間,這是所有忘記上帝之人的結局。
18 貧乏人不會永遠被遺忘,
受苦人的希望也不會一直落空。
19 耶和華啊,求你起來,
別讓人向你誇勝,
願你審判列邦。
20 耶和華啊,
求你使列邦恐懼戰抖,
讓他們明白自己不過是人。(細拉)

Notas al pie

  1. 9·0 慕拉辨」希伯來文的意思是「喪子」。