La Bible du Semeur

Psaumes 89

Où sont les grâces d’autrefois?

1Méditation[a] d’Etân[b] l’Ezrahite.

Je veux chanter à jamais les bontés de l’Eternel
et proclamer d’âge en âge sa fidélité.
En effet, je peux le dire: ta bonté est établie pour l’éternité.
Dans les cieux tu as ancré ta fidélité.

Tu as déclaré: «J’ai contracté une alliance avec mon élu;
à David, mon serviteur, j’ai fait un serment:
J’affermis ta descendance pour l’éternité,
et j’établirai ton trône aux siècles des siècles[c]
            Pause
O Eternel, les cieux chantent tes prodiges.
L’assemblée des saints célèbre ta fidélité.
Qui dans les nuées est égal à l’Eternel?
Qui est comparable à l’Eternel parmi les êtres célestes?
Car c’est un Dieu redoutable au conseil des saints[d],
il est grand, impressionnant au-dessus de tous ceux qui l’entourent.
Qui, ô Eternel, ô Dieu des armées célestes, qui est puissant comme toi? Qui, ô Eternel?
Ta fidélité rayonne tout autour de toi.
10 Oui, c’est toi seul qui maîtrises l’orgueil de la mer.
Quand ses vagues se déchaînent, toi, tu les apaises.
11 C’est toi qui as écrasé Rahav, le dragon d’Egypte, le blessant à mort[e].
Par ton bras puissant tu as dispersé tes ennemis.
12 A toi appartient le ciel et à toi la terre,
le monde avec tout ce qui s’y trouve, c’est toi qui les as fondés.
13 Le nord et le sud, tu les as créés.
Le mont Thabor et l’Hermon[f], avec joie, t’acclament.
14 Ton bras est armé de force,
ta main est puissante, tu as levé ta main droite[g].
15 Les assises de ton trône sont justice et droit.
L’amour et la vérité marchent devant toi.

16 Oh! qu’il est heureux, le peuple qui sait t’acclamer.
Eternel, à ta lumière, il chemine.
17 Grâce à toi, il se réjouit sans cesse,
grâce à ta justice, il s’élève!
18 Car c’est toi qui fais sa gloire et sa force,
et c’est grâce à ta faveur que nous triomphons.
19 Oui, de l’Eternel dépend notre protecteur,
notre roi est dans la main du Saint d’Israël.

20 Autrefois, tu as parlé dans une révélation à ceux qui sont attachés à toi. Tu as dit:
«J’ai prêté secours à un homme valeureux;
au milieu du peuple, j’ai élevé un jeune homme à une haute fonction:
21 j’ai trouvé mon serviteur David[h];
de mon huile sainte, je lui ai donné l’onction[i].
22 Je le soutiendrai de ma forte main,
et mon bras le rendra fort.
23 Ses ennemis ne pourront jamais le surprendre,
aucun homme inique ne pourra le maltraiter.
24 J’écraserai devant lui tous ses adversaires,
et je frapperai ceux qui le haïssent.
25 Toujours mon fidèle amour l’accompagnera.
Grâce à moi, il relèvera le front.
26 J’étendrai jusqu’à la mer sa domination.
J’établirai son empire jusque sur les fleuves[j].

27 Il m’invoquera par ces mots: “Toi, tu es mon Père,
et mon Dieu, le rocher où je trouve le salut.”
28 Et moi, je ferai de lui mon fils premier-né,
le plus élevé des rois de la terre[k].
29 Je lui garderai toujours toute ma faveur,
et maintiendrai fermement mon alliance avec lui.
30 Je ferai subsister pour toujours sa postérité,
et son trône durera autant que les cieux.

31 S’il arrivait que ses fils délaissent ma Loi,
s’ils ne se conduisaient plus selon mes décrets,
32 s’ils venaient à transgresser mes commandements,
et s’ils n’obéissaient plus à mes ordonnances,
33 je châtierais leur péché avec le bâton,
et leur faute par des coups.
34 Mais je ne renierai pas mon amour pour lui.
Je ne démentirai pas ma fidélité;
35 non, car je ne trahirai jamais mon alliance
et je ne reviendrai pas sur ce que j’ai dit.
36 Un jour, j’ai fait le serment par ma sainteté:
Non, je ne pourrai jamais mentir à David.
37 Sa lignée subsistera éternellement,
et son trône devant moi sera comme le soleil.
38 Comme la lune, à toujours, il se maintiendra.
Là-haut, le témoin céleste en est le garant.»
            Pause
39 Pourtant, tu l’as délaissé, tu l’as rejeté,
et tu t’es mis en colère contre celui qui avait reçu l’onction de ta part.
40 Tu as dédaigné l’alliance faite avec ton serviteur,
et tu as profané sa couronne, la jetant à terre.
41 Tu as fait de larges brèches dans tous ses remparts,
et ses fortifications, tu les as détruites.
42 Tous les passants l’ont pillé,
ses voisins le raillent.
43 Tu as affermi ses adversaires
et tu as rempli de joie tous ses ennemis.
44 Tu as même fait dévier les coups de son glaive.
Tu ne l’as pas soutenu pendant le combat.
45 Tu as éteint sa splendeur,
jeté bas son trône,
46 tu as abrégé sa jeunesse,
et tu l’as couvert de honte.
            Pause
47 Jusques à quand, Eternel, te cacheras-tu sans cesse
et laisseras-tu flamber ta fureur?
48 Veuille tenir compte de la brièveté de ma vie,
as-tu donc créé pour le néant tous les hommes?
49 Quel homme vivra sans voir le trépas?
Qui échappera au séjour des morts?
            Pause
50 Seigneur, où donc sont restées tes faveurs d’antan
que, dans ta fidélité, tu avais promises par un serment à David?
51 Pense, Seigneur, à l’opprobre de tes serviteurs[l],
et pense à ces nombreux peuples dont je suis chargé[m].
52 Pense, Eternel, aux outrages de tes ennemis,
aux outrages qu’ils déversent sur les pas de l’homme qui a reçu l’onction de ta part.
53 Béni soit l’Eternel pour l’éternité!
Amen et amen!

Notas al pie

  1. 89.1 Sens incertain.
  2. 89.1 Voir 1 R 5.11; 1 Ch 6.16-29; 15.16-19.
  3. 89.5 Voir 2 S 7.12-16; 1 Ch 17.11-14; Ps 132.11-12.
  4. 89.8 Très certainement les anges.
  5. 89.11 Voir Ps 87.4 et la note.
  6. 89.13 Sommets imposants du nord d’Israël.
  7. 89.14 Signe de puissance (le dieu Baal était souvent représenté avec la main droite levée).
  8. 89.21 Voir 1 S 13.14 et Ac 13.22.
  9. 89.21 Voir 1 S 16.12-13.
  10. 89.26 La mer est la Méditerranée, les fleuves l’Euphrate et ses divers bras ou canaux; c’étaient les limites des domaines promis à David et à Salomon.
  11. 89.28 Voir Col 1.15.
  12. 89.51 Plusieurs manuscrits hébreux, l’ancienne version grecque et la version syriaque ont: ton serviteur.
  13. 89.51 Autre traduction: Considère, Seigneur, de quel opprobre tes serviteurs sont affligés par de nombreux peuples et quelle souffrance il me cause.

The Message

Psalm 89

An Ethan Prayer

11-4 Your love, God, is my song, and I’ll sing it!
    I’m forever telling everyone how faithful you are.
I’ll never quit telling the story of your love—
    how you built the cosmos
    and guaranteed everything in it.
Your love has always been our lives’ foundation,
    your fidelity has been the roof over our world.
You once said, “I joined forces with my chosen leader,
    I pledged my word to my servant, David, saying,
‘Everyone descending from you is guaranteed life;
    I’ll make your rule as solid and lasting as rock.’”

5-18 God! Let the cosmos praise your wonderful ways,
    the choir of holy angels sing anthems to your faithful ways!
Search high and low, scan skies and land,
    you’ll find nothing and no one quite like God.
The holy angels are in awe before him;
    he looms immense and august over everyone around him.
God-of-the-Angel-Armies, who is like you,
    powerful and faithful from every angle?
You put the arrogant ocean in its place
    and calm its waves when they turn unruly.
You gave that old hag Egypt the back of your hand,
    you brushed off your enemies with a flick of your wrist.
You own the cosmos—you made everything in it,
    everything from atom to archangel.
You positioned the North and South Poles;
    the mountains Tabor and Hermon sing duets to you.
With your well-muscled arm and your grip of steel—
    nobody trifles with you!
The Right and Justice are the roots of your rule;
    Love and Truth are its fruits.
Blessed are the people who know the passwords of praise,
    who shout on parade in the bright presence of God.
Delighted, they dance all day long; they know
    who you are, what you do—they can’t keep it quiet!
Your vibrant beauty has gotten inside us—
    you’ve been so good to us! We’re walking on air!
All we are and have we owe to God,
    Holy God of Israel, our King!

19-37 A long time ago you spoke in a vision,
    you spoke to your faithful beloved:
“I’ve crowned a hero,
    I chose the best I could find;
I found David, my servant,
    poured holy oil on his head,
And I’ll keep my hand steadily on him,
    yes, I’ll stick with him through thick and thin.
No enemy will get the best of him,
    no scoundrel will do him in.
I’ll weed out all who oppose him,
    I’ll clean out all who hate him.
I’m with him for good and I’ll love him forever;
    I’ve set him on high—he’s riding high!
I’ve put Ocean in his one hand, River in the other;
    he’ll call out, ‘Oh, my Father—my God, my Rock of Salvation!’
Yes, I’m setting him apart as the First of the royal line,
    High King over all of earth’s kings.
I’ll preserve him eternally in my love,
    I’ll faithfully do all I so solemnly promised.
I’ll guarantee his family tree
    and underwrite his rule.
If his children refuse to do what I tell them,
    if they refuse to walk in the way I show them,
If they spit on the directions I give them
    and tear up the rules I post for them—
I’ll rub their faces in the dirt of their rebellion
    and make them face the music.
But I’ll never throw them out,
    never abandon or disown them.
Do you think I’d withdraw my holy promise?
    or take back words I’d already spoken?
I’ve given my word, my whole and holy word;
    do you think I would lie to David?
His family tree is here for good,
    his sovereignty as sure as the sun,
Dependable as the phases of the moon,
    inescapable as weather.”

38-51 But God, you did walk off and leave us,
    you lost your temper with the one you anointed.
You tore up the promise you made to your servant,
    you stomped his crown in the mud.
You blasted his home to kingdom come,
    reduced his city to a pile of rubble
Picked clean by wayfaring strangers,
    a joke to all the neighbors.
You declared a holiday for all his enemies,
    and they’re celebrating for all they’re worth.
Angry, you opposed him in battle,
    refused to fight on his side;
You robbed him of his splendor, humiliated this warrior,
    ground his kingly honor in the dirt.
You took the best years of his life
    and left him an impotent, ruined husk.
How long do we put up with this, God?
    Are you gone for good? Will you hold this grudge forever?
Remember my sorrow and how short life is.
    Did you create men and women for nothing but this?
We’ll see death soon enough. Everyone does.
    And there’s no back door out of hell.
So where is the love you’re so famous for, Lord?
    What happened to your promise to David?
Take a good look at your servant, dear Lord;
    I’m the butt of the jokes of all nations,
The taunting jokes of your enemies, God,
    as they dog the steps of your dear anointed.

52 Blessed be God forever and always!
Yes. Oh, yes.