La Bible du Semeur

Psaumes 82

Dieu juge les dirigeants des nations

1Psaume d’Asaph[a].

Dieu se tient au conseil divin,
au milieu des «dieux[b]», il rend la justice:
«Ah! jusques à quand rendrez-vous des jugements iniques
et prendrez-vous le parti des méchants?
            Pause
Faites droit au faible, et à l’orphelin,
et rendez justice au pauvre et au démuni[c],
libérez le faible et le défavorisé,
délivrez-les de la main des méchants.

Mais ils ne comprennent rien, ils ne savent rien,
ils errent dans les ténèbres;
les fondements du pays en sont ébranlés.
J’avais dit: “Vous êtes des dieux[d],
oui, vous tous, vous êtes des fils du Très-Haut!”
Cependant, vous périrez comme tous les hommes,
et vous tomberez comme n’importe quel dirigeant.»

O Dieu, lève-toi et viens gouverner[e] le monde,
car tu as pour possession tous les peuples!

Notas al pie

  1. 82.1 Voir note 50.1.
  2. 82.1 Terme honorifique qui désigne ici et au v. 6 ceux qui gouvernent et qui rendent la justice (voir 138.1 et note).
  3. 82.3 Voir Ex 22.21-22; Es 1.17; 3.14-15; 11.4; Jr 22.3, 16; cf. Ps 72.2, 4, 12-14; Pr 31.8-9.
  4. 82.6 Voir note v. 1. Cité en Jn 10.34.
  5. 82.8 gouverner : autre traduction: juger. Le verbe hébreu correspondant a souvent un sens plus large que le mot français juger, englobant à la fois l’exercice du pouvoir politique et l’administration de la justice dans les tribunaux. En effet, les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire n’étaient pas séparés dans le Proche-Orient ancien et les dirigeants politiques exerçaient souvent la fonction de juge.

O Livro

Salmos 82

Salmo de Asafe.

1Deus levantou-se no meio da assembleia celeste.
Ele julga os juízes:
Até quando continuarão vocês a julgar sem justiça,
    e a considerar as pessoas
    segundo o que elas são na aparência?
Que os vossos juízes sejam em defesa dos órfãos, dos pobres;
    a favor dos aflitos e necessitados.
Livrem os miseráveis e os infelizes das mãos dos homens perversos
    que os oprimem.

Mas eles não sabem nada de justiça divina; não percebem.
    Andam como cegos.
E os próprios fundamentos da sociedade estão abalados.
Eu tenho-vos dito que vocês são como deuses,
    filhos do Deus que está acima de tudo.
Mas o facto é que perante a morte vocês são simples humanos,
    e hão-de morrer,
    tanto como os mais categorizados na sociedade.

Levanta-te, ó Deus, e julga a Terra,
    pois que te pertencem todos os povos.