La Bible du Semeur

Psaumes 82

Dieu juge les dirigeants des nations

1Psaume d’Asaph[a].

Dieu se tient au conseil divin,
au milieu des «dieux[b]», il rend la justice:
«Ah! jusques à quand rendrez-vous des jugements iniques
et prendrez-vous le parti des méchants?
            Pause
Faites droit au faible, et à l’orphelin,
et rendez justice au pauvre et au démuni[c],
libérez le faible et le défavorisé,
délivrez-les de la main des méchants.

Mais ils ne comprennent rien, ils ne savent rien,
ils errent dans les ténèbres;
les fondements du pays en sont ébranlés.
J’avais dit: “Vous êtes des dieux[d],
oui, vous tous, vous êtes des fils du Très-Haut!”
Cependant, vous périrez comme tous les hommes,
et vous tomberez comme n’importe quel dirigeant.»

O Dieu, lève-toi et viens gouverner[e] le monde,
car tu as pour possession tous les peuples!

Notas al pie

  1. 82.1 Voir note 50.1.
  2. 82.1 Terme honorifique qui désigne ici et au v. 6 ceux qui gouvernent et qui rendent la justice (voir 138.1 et note).
  3. 82.3 Voir Ex 22.21-22; Es 1.17; 3.14-15; 11.4; Jr 22.3, 16; cf. Ps 72.2, 4, 12-14; Pr 31.8-9.
  4. 82.6 Voir note v. 1. Cité en Jn 10.34.
  5. 82.8 gouverner : autre traduction: juger. Le verbe hébreu correspondant a souvent un sens plus large que le mot français juger, englobant à la fois l’exercice du pouvoir politique et l’administration de la justice dans les tribunaux. En effet, les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire n’étaient pas séparés dans le Proche-Orient ancien et les dirigeants politiques exerçaient souvent la fonction de juge.

Nkwa Asem

Nnwom 82

Onyankopɔn, Ɔhene Kɛse

1Onyankopɔn yɛ ɔsoro agyinatufo panyin. Anyame betwa hyia a, ɔno na obu atɛn se, “Munnyae atɛnkyewbu; mummmu amumɔyɛfo atɛnkyew. Mommɔ ahiafo ne akunafo yiyedi ho ban. Mummmu mo ani nngu ahiafo ne wɔn a wonni aboafo so. Munnye wɔn mfi nnipa amumɔyɛfo tumi ase. Nim a munnim ne nkwasea a moyɛ! Moadan nnebɔneyɛfo ama atɛntrenee ayera wɔ wiase! Mekae se, “Moyɛ anyame; mo nyinaa yɛ Ɔsorosoroni no mma. Nanso mubewuwu sɛ nnipa; mo nkwa nna to betwa sɛ ɔhene ba biara.” Bra, O Onyankopɔn, na bedi wiase so; aman nyinaa yɛ wo dea.