La Bible du Semeur

Psaumes 80:1-20

Jusques à quand, Seigneur ?

1Au chef de chœur, à chanter sur la mélodie des « Lis80.1 Signification incertaine. Autre traduction : avec accompagnement sur instrument à six cordes. de la Loi ». Psaume d’Asaph80.1 Voir note 50.1..

2O Berger d’Israël, |tends vers moi ton oreille,

toi qui conduis Joseph80.2 Père d’Ephraïm et de Manassé (Gn 48.8-20) peut désigner les dix tribus du Nord, mais comme Joseph fut établi « fils aîné » par Jacob (Gn 48.5), ce nom peut aussi se référer à tout Israël. |comme un troupeau !

O toi qui sièges |entre les chérubins80.2 Les deux figures ailées qui dominaient le coffre sacré (Ex 25.22 ; 1 R 6.23-28).,

parais dans ta splendeur

3aux regards d’Ephraïm, |de Benjamin, |de Manassé80.3 Les trois tribus des descendants de Rachel qui suivaient immédiatement le coffre sacré (Nb 10.21-24) dans la marche vers le pays promis. ! |Déploie ta force !

Viens nous sauver !

4O Dieu, rétablis-nous,

montre-toi favorable, |et nous serons sauvés !

5O Eternel, |Dieu des armées célestes,

jusques à quand |seras-tu en colère

en réponse aux prières |que t’adresse ton peuple ?

6Tu le nourris |d’un pain trempé de pleurs.

Tu lui fais boire |des larmes sans mesure.

7Tu fais de nous |un brandon de discorde |pour nos voisins !

Et nos ennemis se moquent de nous.

8Dieu des armées célestes, |rétablis-nous,

montre-toi favorable, |et nous serons sauvés !

9Tu avais arraché |de l’Egypte une vigne80.9 Israël est plusieurs fois comparé à une vigne (voir Es 5.1-7 ; 27.2-6 ; Ez 15.1-8 ; Jn 15.1-10).,

puis tu as chassé des peuplades, |et tu l’as replantée.

10Tu avais déblayé |le terrain devant elle

et elle a pris racine |profondément en terre, |puis elle a rempli le pays.

11Son ombre couvrait les montagnes,

ses sarments ressemblaient |aux plus grands cèdres.

12Elle étendait |ses vrilles vers la mer

et ses rejets |allaient jusqu’à l’Euphrate80.12 La mer Méditerranée et l’Euphrate étaient les limites extrêmes du royaume d’Israël sous David et Salomon..

13Pourquoi as-tu |défoncé ses clôtures ?

Tous les passants |viennent y grappiller.

14Le sanglier |qui sort de la forêt |la retourne en tous sens.

Les animaux des champs |viennent y pâturer.

15Dieu des armées célestes, |reviens enfin !

Jette un regard |du haut du ciel et vois !

Viens t’occuper |de cette vigne !

16Viens protéger |ce cep que tu as toi-même planté,

ce rejeton80.16 Il y a sans doute ici un jeu de mots sur le double sens du terme : le rejeton est le « rameau de Joseph » (Gn 49.22) mais aussi le rejeton davidique dont il est question au v. 18. |que tu as fait grandir pour toi !

17On y a mis le feu, |elle a été coupée !

Que sous l’effet de ta colère |les ennemis périssent !

18Protège l’homme |qui se tient à ta droite,

cet homme que pour ton service |tu as fortifié.

19Et, jamais plus, |nous ne te quitterons.

Fais-nous revivre |et nous t’invoquerons !

20O Eternel, |Dieu des armées célestes, |rétablis-nous,

montre-toi favorable, |et nous serons sauvés !