La Bible du Semeur

Psaumes 74

Lamentation sur le sanctuaire détruit

1Méditation[a] d’Asaph[b].

Pourquoi, ô Dieu, nous délaisser sans cesse?
Pourquoi t’irrites-tu
contre nous, le troupeau dont tu es le berger?
Souviens-toi de ton peuple
que tu t’es acquis autrefois: cette tribu que tu as délivrée pour en faire ton patrimoine.
Souviens-toi du mont de Sion où tu as fixé ton séjour!
Viens visiter ces lieux qui sont toujours en ruine:
l’ennemi a tout saccagé au sanctuaire[c].
Tes adversaires ont rugi au lieu où l’on te rencontrait,
et ils y ont dressé leurs étendards en signe de victoire.
Ils ont été pareils à ceux qui lèvent la cognée
pour abattre les arbres d’un bosquet.
Tous les ouvrages taillés dans le bois[d], ils les ont mis en pièces,
à coups de haches et de masses.
Ils ont mis le feu à ton sanctuaire,
ils ont rasé et profané le lieu où tu demeures.
Ils pensaient en eux-mêmes: «Nous les détruirons tous ensemble!»
Ils ont brûlé dans le pays
tous les endroits où l’on rendait un culte à Dieu.
Nous ne voyons plus de signes miraculeux.
Et il n’y a plus de prophètes.
Personne parmi nous ne sait combien de temps encore tout cela durera.

10 Jusques à quand, ô Dieu, l’agresseur blasphémera-t-il?
L’ennemi pourra-t-il t’insulter sans relâche?
11 Pourquoi te retiens-tu d’intervenir?
Ne reste donc pas inactif: viens les exterminer!
12 Pourtant, Dieu est mon Roi depuis les temps anciens,
il est l’auteur d’actes de délivrance au milieu du pays!
13 C’est toi qui as fendu la mer par ta puissance!
C’est toi qui as brisé les crânes des monstres sur les eaux!
14 Toi qui as fracassé les têtes du grand dragon marin[e],
et qui l’as donné en pâture
aux animaux sauvages du désert[f]!
15 Toi qui as fait jaillir des sources et des eaux en torrent[g]!
Toi qui as desséché le lit des fleuves permanents[h]!
16 A toi le jour, à toi la nuit!
Toi qui as mis en place la lune et le soleil.
17 C’est toi qui as fixé les bornes de la terre,
tu as fait l’été et l’hiver!
18 Souviens-toi donc, ô Eternel, que l’ennemi t’a insulté,
qu’un peuple d’insensés t’a outragé!
19 Ne livre pas aux bêtes fauves ta tourterelle[i],
n’oublie pas indéfiniment le sort des affligés qui t’appartiennent!
20 Mais considère ton alliance[j], car la mesure est comble!
Les lieux retirés du pays
sont des repaires de violence[k].
21 Ne laisse pas les opprimés repartir dans la honte!
Que le pauvre et le malheureux aient lieu de te louer!
22 Debout, ô Dieu! défends ta cause!
Souviens-toi des insultes
que, tout au long du jour, les insensés t’adressent.
23 N’oublie pas les clameurs de tous tes adversaires,
ni le tumulte que tes ennemis font monter constamment.

Notas al pie

  1. 74.1 Signification incertaine.
  2. 74.1 Voir note 50.1.
  3. 74.3 Allusion à la destruction du Temple par les Babyloniens (2 Ch 36.18-19; Dn 9.17).
  4. 74.6 Autre traduction: portes.
  5. 74.14 Du Léviathan, monstre mythologique à sept têtes (dans les poèmes d’Ougarit), voir106.26; Jb 3.8; 7.12; Es 27.1.
  6. 74.14 Autre traduction: aux hyènes.
  7. 74.15 Voir Ex 17.6; Nb 20.11.
  8. 74.15 Voir Ex 14.29; Jos 2.10.
  9. 74.19 Terme de tendresse désignant Israël.
  10. 74.20 L’alliance conclue avec Israël sur le mont Sinaï était assortie d’une promesse de sécurité et de bénédiction dans son pays (Ex 19.5-6; 23.27-31; 34.10-11; Lv 26.11-12, 42, 44-45; Dt 28.1-14; voir Ps 105.8-11; 106.45; 111.5, 9; Es 54.10; Jr 14.21; Ez 16.60).
  11. 74.20 Hébreu peu clair. Autres traductions: car ils sont pleins, les lieux sombres du pays, repaires de violence ou car partout les lieux …

Nova Versão Internacional

Salmos 74

Salmo 74

Poema da família de Asafe.

Por que nos rejeitaste definitivamente, ó Deus?
Por que se acende a tua ira
    contra as ovelhas da tua pastagem?
Lembra-te do povo que adquiriste
    em tempos passados,
da tribo da tua herança, que resgataste,
    do monte Sião, onde habitaste.
Volta os teus passos
    para aquelas ruínas irreparáveis,
para toda a destruição
    que o inimigo causou em teu santuário.

Teus adversários gritaram triunfantes
    bem no local onde te encontravas conosco,
e hastearam suas bandeiras em sinal de vitória.
Pareciam homens armados com machados
    invadindo um bosque cerrado.
Com seus machados e machadinhas
    esmigalharam todos os revestimentos
    de madeira esculpida.
Atearam fogo ao teu santuário;
profanaram o lugar da habitação do teu nome.
Disseram no coração:
    “Vamos acabar com eles!”
Queimaram todos os santuários do país.
Já não vemos sinais miraculosos;
não há mais profetas,
e nenhum de nós sabe
    até quando isso continuará.

10 Até quando o adversário irá zombar, ó Deus?
Será que o inimigo blasfemará
    o teu nome para sempre?
11 Por que reténs a tua mão, a tua mão direita?
Não fiques de braços cruzados! Destrói-os!

12 Mas tu, ó Deus,
    és o meu rei desde a antigüidade;
trazes salvação sobre a terra.
13 Tu dividiste o mar pelo teu poder;
quebraste as cabeças das serpentes das águas.
14 Esmagaste as cabeças do Leviatã[a]
e o deste por comida às criaturas do deserto.
15 Tu abriste fontes e regatos;
secaste rios perenes.
16 O dia é teu, e tua também é a noite;
estabeleceste o sol e a lua.
17 Determinaste todas as fronteiras da terra;
fizeste o verão e o inverno.

18 Lembra-te de como o inimigo
    tem zombado de ti, ó Senhor,
como os insensatos têm blasfemado o teu nome.
19 Não entregues a vida da tua pomba
    aos animais selvagens;
não te esqueças para sempre da vida
    do teu povo indefeso.
20 Dá atenção à tua aliança,
porque de antros de violência se enchem
    os lugares sombrios do país.
21 Não deixes que o oprimido
    se retire humilhado!
Faze que o pobre e o necessitado
    louvem o teu nome.

22 Levanta-te, ó Deus, e defende a tua causa;
lembra-te de como os insensatos
    zombam de ti sem cessar.
23 Não ignores a gritaria dos teus adversários,
o crescente tumulto dos teus inimigos.

Notas al pie

  1. 74.14 Ou monstro marinho