La Bible du Semeur

Psaumes 73

20 Ici s’achève le recueil des prières de David, fils d’Isaï.

Troisième livre

Pourquoi les méchants réussissent-ils?

1Psaume d’Asaph[a].

Oui, Dieu est bon pour Israël,
pour tous ceux qui ont le cœur pur.
Pourtant, il s’en fallut de peu que mes pieds ne trébuchent,
un rien de plus, et je tombais.
J’étais jaloux des arrogants
en voyant la tranquillité des gens méchants.
Car ils sont exempts de tourments; jusqu’à leur mort[b]
et ont de l’embonpoint.
Ils passent à côté des peines qui sont le lot commun des hommes.
Ils ne subissent pas les maux qui frappent les humains.
Aussi s’ornent-ils d’arrogance comme on porte un collier,
ils s’enveloppent de violence comme d’un vêtement,
leurs yeux sont pétillants dans leur visage plein de graisse,
les mauvais désirs de leur cœur débordent sans mesure.
Ils sont moqueurs, ils parlent méchamment
et, sur un ton hautain, menacent d’opprimer.
Leur bouche s’en prend au ciel même,
leur langue sévit sur la terre.

10 Aussi le peuple les suit-il,
buvant à longs traits leurs paroles,
11 tout en disant: «Dieu? Que sait-il?
Celui qui est là-haut connaît-il quelque chose?»
12 Voilà comment sont les méchants:
toujours tranquilles, ils accumulent les richesses.
13 Alors, c’est donc en vain que je suis resté pur au fond de moi,
que j’ai lavé mes mains pour les conserver innocentes!
14 Tous les jours, je subis des coups,
je suis châtié chaque matin!
15 Si je disais: «Parlons comme eux»,
alors je trahirais tes fils.

16 Je me suis mis à réfléchir: pour tenter de comprendre;
cela était pour moi un sujet de tourment,
17 jusqu’à ce que je me rende au sanctuaire de Dieu[c].
Alors j’ai réfléchi au sort qui les attend.
18 Car, en fait, tu les mets sur un terrain glissant,
tu les entraînes vers la ruine.
19 Comme soudain les voilà dévastés!
Ils sont détruits et emportés par l’épouvante.
20 Comme les images du rêve s’évanouissant au réveil,
Seigneur, quand tu interviendras, tu feras d’eux bien peu de cas.

21 Oui, quand j’avais le cœur amer
et que je me tourmentais intérieurement,
22 j’étais un sot, un ignorant,
je me comportais avec toi comme une bête.
23 Mais je suis toujours avec toi,
et tu m’as saisi la main droite,
24 par ton conseil, tu me conduis,
puis tu me prendras dans la gloire.
25 Qui ai-je au ciel, si ce n’est toi?
Et que désirer d’autre sur cette terre car je suis avec toi?
26 Mon corps peut s’épuiser et mon cœur défaillir,
Dieu reste mon rocher, et mon bien précieux pour toujours.
27 Qui t’abandonne se perdra,
et tu anéantiras tous ceux qui te sont infidèles.
28 Tandis que mon bonheur à moi, c’est d’être près de Dieu.
J’ai pris le Seigneur, l’Eternel, comme refuge
et je raconterai toutes ses œuvres.

Notas al pie

  1. 73.1 Voir note 50.1.
  2. 73.4 jusqu’à leur mort : en coupant autrement les mots hébreux, on comprend: ils ont la santé.
  3. 73.17 Autres traductions: dans le sanctuaire, ou dans le dessein, les secrets, les mystères de Dieu.

The Message

Psalm 73

An Asaph Psalm

11-5 No doubt about it! God is good—
    good to good people, good to the good-hearted.
But I nearly missed it,
    missed seeing his goodness.
I was looking the other way,
    looking up to the people
At the top,
    envying the wicked who have it made,
Who have nothing to worry about,
    not a care in the whole wide world.

6-10 Pretentious with arrogance,
    they wear the latest fashions in violence,
Pampered and overfed,
    decked out in silk bows of silliness.
They jeer, using words to kill;
    they bully their way with words.
They’re full of hot air,
    loudmouths disturbing the peace.
People actually listen to them—can you believe it?
    Like thirsty puppies, they lap up their words.

11-14 What’s going on here? Is God out to lunch?
    Nobody’s tending the store.
The wicked get by with everything;
    they have it made, piling up riches.
I’ve been stupid to play by the rules;
    what has it gotten me?
A long run of bad luck, that’s what—
    a slap in the face every time I walk out the door.

15-20 If I’d have given in and talked like this,
    I would have betrayed your dear children.
Still, when I tried to figure it out,
    all I got was a splitting headache . . .
Until I entered the sanctuary of God.
    Then I saw the whole picture:
The slippery road you’ve put them on,
    with a final crash in a ditch of delusions.
In the blink of an eye, disaster!
    A blind curve in the dark, and—nightmare!
We wake up and rub our eyes. . . . Nothing.
    There’s nothing to them. And there never was.

21-24 When I was beleaguered and bitter,
    totally consumed by envy,
I was totally ignorant, a dumb ox
    in your very presence.
I’m still in your presence,
    but you’ve taken my hand.
You wisely and tenderly lead me,
    and then you bless me.

25-28 You’re all I want in heaven!
    You’re all I want on earth!
When my skin sags and my bones get brittle,
    God is rock-firm and faithful.
Look! Those who left you are falling apart!
    Deserters, they’ll never be heard from again.
But I’m in the very presence of God
    oh, how refreshing it is!
I’ve made Lord God my home.
    God, I’m telling the world what you do!