La Bible du Semeur

Psaumes 58

Dieu est le juste juge des dirigeants coupables

1Au maître de chant. Sur la mélodie de «Ne détruis pas!». Cantique[a] composé par David.

Vraiment, est-ce en vous taisant que vous rendez la justice[b]?
Jugez-vous les hommes en toute droiture?
Non, vous commettez sciemment l’injustice!
Vous propagez sur la terre la violence de vos mains.
Dès le ventre maternel, les méchants s’écartent du chemin,
depuis leur naissance, les menteurs s’égarent.
Ils sont venimeux comme des serpents,
ils se bouchent les oreilles comme la vipère sourde
qui n’écoute pas la voix des charmeurs
et de l’enchanteur expert dans son art.

O Dieu, brise-leur les dents dans la bouche:
Eternel, arrache les crocs de ces lions!
Que ces gens-là disparaissent comme les eaux qui s’écoulent!
Rends leurs flèches sans effet quand ils tirent de leur arc[c].
Qu’ils périssent comme la limace qui fond tout en se mouvant!
Comme les enfants mort-nés, qu’ils ne voient pas le soleil!
10 Et avant que leurs épines[d] ne deviennent des buissons,
qu’elles soient vertes ou sèches, qu’un tourbillon les emporte[e]!

11 Pour le juste, quelle joie de voir les méchants punis.
Dans leur sang, il se lavera les pieds.
12 Et les hommes pourront dire:
«Oui, ceux qui sont justes trouvent une récompense.
Il y a un Dieu qui exerce la justice sur la terre.»

Notas al pie

  1. 58.1 Signification incertaine.
  2. 58.2 Plusieurs changent la ponctuation des lettres d’un mot hébreu et parviennent à la traduction suivante qui, comme 82.1, 6, appelle les dirigeants des «dieux»: Vos sentences, ô dieux, sont-elles vraiment conformes à la justice? Jugez-vous avec droiture, vous qui n’êtes que des hommes?
  3. 58.8 Hébreu peu clair.
  4. 58.10 Les épines sont un combustible qui dégage rapidement de la chaleur. Ce verset a été très diversement rendu. L’idée commune à toutes les traductions est celle de la rapidité du jugement.
  5. 58.10 Hébreu peu clair.

Nueva Biblia al Día

Salmos 58

Salmos 58

¿Acaso ustedes, gobernantes, actúan con *justicia,
    y juzgan con rectitud a los *seres humanos?
Al contrario, con la *mente traman injusticia,
    y la violencia de sus manos se desata en el país.
Los malvados se pervierten desde que nacen;
    desde el vientre materno se desvían los mentirosos.
Su veneno es como el de las serpientes,
    como el de una cobra que se hace la sorda
para no escuchar la música del mago,
    del diestro en encantamientos.

Rómpeles, oh Dios, los dientes;
    ¡arráncales, Señor, los colmillos a esos leones!
Que se escurran, como el agua entre los dedos;
    que se rompan sus flechas al tensar el arco.
Que se disuelvan, como babosa rastrera;
    que no vean la luz, cual si fueran abortivos.
Que sin darse cuenta, ardan como espinos;
    que el viento los arrastre, estén verdes o secos.

10 Se alegrará el justo al ver la venganza,
    al empapar sus pies en la sangre del impío.
11 Dirá entonces la *gente:
    «Ciertamente los justos son recompensados;
    ciertamente hay un Dios que juzga en la tierra.»