La Bible du Semeur

Psaumes 50

Dieu va juger son peuple

1Psaume d’Asaph[a].

Le Dieu suprême, l’Eternel a parlé et il a convoqué la terre
du levant du soleil à son couchant.
De Sion, parfaite en beauté,
Dieu resplendit.
Qu’il vienne notre Dieu! Qu’il ne garde pas le silence!
Devant lui, un feu dévorant,
autour de lui, c’est l’ouragan.
Le ciel en haut, il le convoque,
et il convoque aussi la terre: il vient pour gouverner son peuple.
«Rassemblez ceux qui me sont attachés,
ceux qui ont conclu avec moi l’alliance par le sacrifice.»
Le ciel publiera sa justice,
c’est Dieu qui gouverne le monde.
            Pause
Mon peuple, écoute, je te parle,
Israël, je témoigne contre toi,
moi qui suis Dieu, ton Dieu.
Ce n’est pas pour tes sacrifices que je t’adresse des reproches:
j’ai constamment tes holocaustes sous les yeux.
Je ne prendrai ni des taureaux dans ton étable,
ni des boucs dans tes fermes,
10 car tous les animaux des forêts sont à moi,
à moi, les bêtes par milliers dans les montagnes!
11 Je connais tous les oiseaux des montagnes
et tous les animaux des champs me sont à portée de la main.
12 Si j’avais faim, te le dirais-je?
L’univers est à moi et tout ce qu’il renferme.
13 Vais-je manger la viande des taureaux,
ou m’abreuver du sang des boucs?
14 En sacrifice à Dieu offre donc ta reconnaissance!
Accomplis envers le Très-Haut les vœux que tu as faits.
15 Alors tu pourras m’appeler au jour de la détresse:
je te délivrerai, et tu me rendras gloire.

16 Au méchant aussi, Dieu s’adresse:
«Pourquoi rabâches-tu mes lois?
Tu as mon alliance à la bouche,
17 mais tu détestes l’instruction
et tu rejettes mes paroles au loin, derrière toi.
18 A peine as-tu vu un voleur, tu deviens son complice,
et puis, tu fais cause commune avec les adultères.
19 Ta bouche forge la malice.
Ta langue tisse le mensonge.
20 Lorsque tu t’assieds avec d’autres, tu calomnies ton frère,
et tu jettes le déshonneur sur le fils de ta mère.
21 Lorsque tu agissais ainsi et que je n’ai rien dit,
as-tu vraiment imaginé que je te ressemblais?
Aussi je vais te corriger, tout mettre sous tes yeux.

22 Comprenez donc cela, vous qui ignorez Dieu,
sinon je vous déchirerai et nul ne vous délivrera.
23 Qui, en guise de sacrifice, m’offre de la reconnaissance, celui-là me rend gloire,
et à celui qui règle son chemin,
je ferai voir le salut que Dieu donne.»

Notas al pie

  1. 50.1 Sur Asaph, voir 1 Ch 6.16-17, 24; 25.1; 2 Ch 35.15. Asaph était l’un des trois chefs de chœur de David; il nous a laissé douze psaumes.

The Message

Psalm 50

An Asaph Psalm

11-3 The God of gods—it’s God!—speaks out, shouts, “Earth!”
    welcomes the sun in the east,
    farewells the disappearing sun in the west.
From the dazzle of Zion,
    God blazes into view.
Our God makes his entrance,
    he’s not shy in his coming.
Starbursts of fireworks precede him.

4-5 He summons heaven and earth as a jury,
    he’s taking his people to court:
“Round up my saints who swore
    on the Bible their loyalty to me.”

The whole cosmos attests to the fairness of this court,
    that here God is judge.

7-15 “Are you listening, dear people? I’m getting ready to speak;
    Israel, I’m about ready to bring you to trial.
This is God, your God,
    speaking to you.
I don’t find fault with your acts of worship,
    the frequent burnt sacrifices you offer.
But why should I want your blue-ribbon bull,
    or more and more goats from your herds?
Every creature in the forest is mine,
    the wild animals on all the mountains.
I know every mountain bird by name;
    the scampering field mice are my friends.
If I get hungry, do you think I’d tell you?
    All creation and its bounty are mine.
Do you think I feast on venison?
    or drink draughts of goats’ blood?
Spread for me a banquet of praise,
    serve High God a feast of kept promises,
And call for help when you’re in trouble—
    I’ll help you, and you’ll honor me.”

16-21 Next, God calls up the wicked:

“What are you up to, quoting my laws,
    talking like we are good friends?
You never answer the door when I call;
    you treat my words like garbage.
If you find a thief, you make him your buddy;
    adulterers are your friends of choice.
Your mouth drools filth;
    lying is a serious art form with you.
You stab your own brother in the back,
    rip off your little sister.
I kept a quiet patience while you did these things;
    you thought I went along with your game.
I’m calling you on the carpet, now,
    laying your wickedness out in plain sight.

22-23 “Time’s up for playing fast and
    loose with me.
I’m ready to pass sentence,
    and there’s no help in sight!
It’s the praising life that honors me.
    As soon as you set your foot on the Way,
I’ll show you my salvation.”