La Bible du Semeur

Psaumes 2

L’intronisation du Roi

1Pourquoi tant d’effervescence parmi les nations?
Et pourquoi les peuples trament-ils ces complots inutiles?
Pourquoi les rois de la terre se sont-ils tous soulevés
et les grands conspirent-ils ensemble
contre l’Eternel et contre l’homme qui a reçu l’onction de sa part[a]?
Ils s’écrient:
«Faisons sauter tous leurs liens
et jetons au loin leurs chaînes!»

Mais il rit, celui qui siège sur son trône dans les cieux. Le Seigneur se moque d’eux.
Dans sa colère il leur parle,
dans sa fureur il les épouvante,
en leur tenant ce discours:
«Moi, j’ai établi mon Roi par l’onction
sur Sion, ma montagne sainte.»
Je publierai le décret qu’a promulgué l’Eternel.
Il m’a dit: «Tu es mon Fils;
aujourd’hui, je fais de toi mon enfant[b].
Demande-moi: Que veux-tu? Je te donne en patrimoine tous les peuples de la terre;
et le monde, jusqu’en ses confins lointains, sera ta propriété.
Avec un sceptre de fer, tu les soumettras[c];
comme des vases d’argile, tu les briseras.»

10 C’est pourquoi, rois de la terre, montrez-vous intelligents,
vous qui exercez le gouvernement en ce monde, laissez-vous donc avertir!
11 Servez l’Eternel avec crainte!
Et, tout en tremblant, exultez de joie!
12 Au Fils, rendez votre hommage[d], pour éviter qu’il s’irrite
et que vous périssiez tous dans la voie que vous suivez.
En un instant, sa colère contre vous peut s’enflammer.

Oui, heureux sont tous les hommes qui, en lui, cherchent refuge!

Notas al pie

  1. 2.2 Les v. 1-2 sont cités, d’après la version grecque, en Ac 4.25-26 où les apôtres appliquent ces paroles à Hérode et à Pilate, aux Juifs et aux païens, qui se sont «ligués» contre le Christ.
  2. 2.7 Le jour de son intronisation, le roi est adopté par Dieu comme son fils (cf. 2 S 7.5, 14). Cité en Ac 13.33; Hé 1.5; 5.5.
  3. 2.9 D’après la vocalisation suivie par les versions grecque et syriaque. Le texte hébreu traditionnel a: tu les briseras. Réminiscences en Ap 2.26-27; 12.5; 19.15.
  4. 2.12 Hébreu difficile. Litt.: Baisez le fils, si on interprète le mot fils comme un terme araméen.