La Bible du Semeur

Psaumes 19:1-15

Les deux révélations de Dieu

1Au chef de chœur ; cantique de David.

2Tous les cieux proclament |combien Dieu |est glorieux,

l’étendue céleste |publie l’œuvre de ses mains.

3Un jour en informe un autre,

une nuit à l’autre nuit |en transmet la connaissance.

4Ce ne sont pas des paroles, |ce ne sont pas des discours,

ni des voix qu’on peut entendre19.4 Autre traduction : dont le son n’est pas entendu..

5Cependant, leur voix19.5 leur voix : d’après l’ancienne version grecque. Texte hébreu traditionnel : leur cordeau. La différence provient de l’absence d’une lettre qui a probablement été omise par erreur dans ce dernier. parvient |à toute la terre,

et leurs accents aux confins du monde19.5 Cité en Rm 10.18, d’après l’ancienne version grecque..

Là, Dieu a dressé |pour le soleil une tente.

6Comme un jeune époux |sortant de sa chambre,

comme un guerrier qui s’avance |le soleil s’élance, |joyeux de prendre sa course.

7D’une extrémité du ciel, |il surgit,

et son parcours se prolonge |jusqu’à l’autre extrémité ;

il n’est rien qui se dérobe |à l’ardeur de ses rayons.

8La Loi de l’Eternel est parfaite, |elle nous redonne vie.

L’acte de l’alliance de l’Eternel |est digne de confiance, |et aux gens inexpérimentés |elle donne la sagesse.

9Les décrets de l’Eternel sont justes |et ils font la joie du cœur ;

les commandements de l’Eternel |sont limpides |et ils donnent du discernement.

10La crainte de l’Eternel est pure, |elle subsiste à jamais ;

les règles de droit |édictées par l’Eternel |sont justes toutes ensemble.

11Elles sont plus désirables que de l’or, |que beaucoup d’or pur,

et plus savoureuses que le miel |le plus doux coulant des ruches.

12Ton serviteur, Eternel, |en tire instruction :

à leur obéir, |on recueille un grand profit.

13Qui peut discerner tous ses faux pas ?

Pardonne-moi les péchés |dont je n’ai pas conscience.

14Garde aussi ton serviteur |des pensées d’orgueil :

qu’elles n’aient sur moi |pas la moindre emprise !

Alors je serai intègre, |innocent de grandes fautes.

15Veuille agréer mes paroles,

et la méditation de mon cœur,

ô Eternel, mon Rocher, |mon Libérateur.

Habrit Hakhadasha/Haderekh

Este capítulo no está disponible momentáneamente. Por favor intente nuevamente luego.