La Bible du Semeur

Psaumes 18:1-51

Merci pour ta délivrance18 Voir 2 S 22.1-51.

1Au chef de chœur, de David, serviteur de l’Eternel. Il adressa à l’Eternel les paroles de ce cantique lorsque l’Eternel l’eut délivré de tous ses ennemis, et en particulier de Saül. 2Il dit ceci :

Je t’aime, ô Eternel, ma force !

3L’Eternel est ma forteresse, |mon rocher, mon libérateur.

Il est mon Dieu, le roc solide |où je me réfugie.

Il est mon Sauveur tout-puissant, |mon rempart et mon bouclier.

4Loué soit l’Eternel : |quand je l’ai appelé,

j’ai été délivré |de tous mes ennemis.

5La mort m’enserrait de ses liens,

et, comme un torrent destructeur, |me terrifiait.

6Oui, le séjour des morts |m’entourait de ses liens,

le piège de la mort |se refermait sur moi.

7Alors, dans ma détresse, |j’invoquai l’Eternel.

Vers mon Dieu, je lançai |mon appel au secours,

mon cri parvint à ses oreilles

et, de son temple18.7 Il s’agit du sanctuaire céleste où Dieu réside., il m’entendit.

8La terre s’ébranla |et elle chancela,

les fondements de ses montagnes |se mirent à frémir,

tout secoués par sa colère.

9De ses narines s’élevait |de la fumée,

et de sa bouche |surgissait un feu dévorant,

des charbons embrasés |en jaillissaient.

10Il inclina le ciel |et descendit,

un sombre nuage à ses pieds.

11Il chevauchait un chérubin18.11 Etres célestes, réels ou symboliques (80.2 ; 99.1 ; Gn 3.24 ; Ex 25.18). En Ez 1 ; 9 ; 10, les chérubins figurent comme les coursiers du char de l’Eternel, porteurs du trône divin. Ici, le chérubin apparaît comme sa monture. |et il volait,

le vent le portait sur ses ailes.

12Il s’enveloppait de ténèbres |pour se cacher dans leurs replis,

des nuages opaques |et l’obscurité de l’orage |formaient sa tente.

13De l’éclat brillant devant lui |jaillissaient des nuages,

de la grêle et des braises.

14L’Eternel tonna dans le ciel,

le Dieu très-haut |fit retentir sa voix

et il lança de la grêle et des braises.

15Et soudain, il tira ses flèches |pour disperser mes ennemis,

il lança de nombreux éclairs |pour les mettre en déroute.

16A ta menace, ô Eternel,

et au souffle tempétueux |de ta colère,

le fond des mers parut,

les fondements du monde |se trouvèrent à nu.

17Du haut du ciel, |il étend sa main pour me prendre,

me retirer des grandes eaux.

18Il me délivre |d’un ennemi puissant,

de gens qui me haïssent |et sont plus forts que moi.

19Ils m’affrontaient |au jour de mon désastre,

mais l’Eternel |a été mon appui.

20Il m’a retiré du danger, |l’a éloigné de moi,

il m’en a délivré, |à cause de son affection pour moi.

21L’Eternel a agi |en tenant compte |de ma conduite juste,

comme mes mains sont pures, |il m’a récompensé ;

22car j’ai suivi |les voies qu’il a prescrites,

je n’abandonne pas mon Dieu |pour m’adonner au mal.

23J’ai toujours ses lois sous les yeux,

je ne fait fi |d’aucun de ses commandements.

24Envers lui, je suis sans reproche,

je me suis gardé du péché.

25L’Eternel m’a récompensé |d’avoir agi avec droiture

et d’avoir gardé les mains pures sous ses yeux.

26Avec ceux qui sont bienveillants, |toi, tu te montres bienveillant.

Avec qui est irréprochable, |tu es irréprochable.

27Et avec celui qui est pur, |tu es toi-même pur,

et avec celui qui agit |de manière tordue, |tu empruntes des chemins détournés.

28Toi, tu sauves un peuple affligé,

tu fais baisser les yeux |aux orgueilleux.

29Tu fais briller ma lampe ;

ô Eternel, mon Dieu, |tu illumines mes ténèbres.

30Avec toi, je me précipite |sur une troupe bien armée,

avec mon Dieu, |je franchis des murailles.

31Parfaites sont les voies |que Dieu prescrit,

la parole de l’Eternel |est éprouvée.

Ceux qui le prennent pour refuge |trouvent en lui un bouclier.

32Qui est Dieu, sinon l’Eternel ?

Qui est un roc ? C’est notre Dieu !

33C’est Dieu qui m’arme de vaillance,

il me trace un chemin parfait.

34Grâce à lui, je cours comme une gazelle,

il me fait prendre position |sur les hauteurs.

35C’est lui qui m’entraîne au combat,

et me fait tendre l’arc de bronze18.35 Signe d’une force extraordinaire..

36Ta délivrance |me sert de bouclier,

de ta main droite, |tu me soutiens,

et ta sollicitude me grandit.

37Tu m’amènes à marcher |sur un chemin bien large,

mes jambes ne fléchissent pas.

38Je poursuis tous mes ennemis, |je les rattrape

et je ne reviens pas |sans les avoir exterminés.

39Je frappe : aucun ne peut se relever,

ils tombent sous mes pieds.

40Tu me rends fort pour le combat,

tu fais plier mes agresseurs : |les voilà à mes pieds.

41Tu mets mes ennemis en fuite,

et ceux qui me haïssent, |je les anéantis.

42Ils ont beau crier au secours, |personne ne vient à leur aide

et s’ils appellent l’Eternel, |celui-ci ne leur répond pas.

43Je les broie comme une poussière |qu’emporterait le vent.

Je les balaie |comme la boue des rues.

44En face d’un peuple en révolte18.44 Peut-être une allusion aux tribus nord-israélites, qui, durant sept ans, ont été en guerre contre David avant de le reconnaître comme roi de tout Israël (2 S 2 à 5), ou bien aux peuples non israélites assujettis par David (2 S 5 ; 8 ; 10)., |tu me fais triompher.

Tu m’établis chef d’autres peuples.

Un peuple qu’autrefois |je ne connaissais pas |m’est maintenant soumis.

45Au premier mot, ils m’obéissent,

et des étrangers me courtisent.

46Les étrangers perdent courage,

tremblants, ils quittent leurs bastions.

47Dieu est vivant ! Qu’il soit béni, |lui qui est mon rocher !

Que l’on proclame la grandeur |de ce Dieu qui est mon Sauveur !

48Ce Dieu m’accorde ma revanche,

il me soumet des peuples.

49Il me délivre de mes ennemis.

Oui, tu me fais triompher d’eux,

tu me délivres |des hommes violents.

50Aussi je publie tes louanges, |parmi les peuples |ô Eternel,

je te célèbre par mes chants18.50 Cité en Rm 15.9..

51Pour son roi, l’Eternel opère |de grandes délivrances.

Il traite avec bonté |l’homme qui de sa part |a reçu l’onction d’huile sainte,

David et sa postérité, |pour toute éternité.

Habrit Hakhadasha/Haderekh

Este capítulo no está disponible momentáneamente. Por favor intente nuevamente luego.