La Bible du Semeur

Psaumes 138

Je veux chanter ta fidélité

1De David.

Je te louerai |de tout mon cœur ;
devant les puissants de ce monde[a], |je te célébrerai |avec de la musique.
Je me prosterne |dirigé vers ton sanctuaire
et je te loue,
pour ton amour |et ta fidélité,
car tu as réalisé tes promesses |en surpassant ta renommée.
Le jour où je t’ai invoqué, |toi tu m’as répondu,
et tu m’as donné du courage, |tu m’as fortifié.

Que tous les rois du monde |te louent, ô Eternel,
à l’écoute de ta parole !
Et qu’ils célèbrent |les œuvres de l’Eternel par leurs chants !
Grande est la gloire |de l’Eternel !
Si haut qu’est l’Eternel, |il voit les humbles,
et de loin il repère |les orgueilleux.

Si je passe par la détresse,
tu préserves ma vie |face à la furie de mes ennemis ;
tu interviens pour me sauver.
Oui, l’Eternel |achèvera son œuvre en ma faveur.
Eternel, ton amour dure à toujours.
N’abandonne donc pas tes créatures !

Notas al pie

  1. 138.1 L’hébreu a : dieux, ce qui peut se comprendre de diverses façons : Dieu, les dieux des nations, les anges (l’ancienne version grecque), les rois (la version syriaque), les juges (le targoum araméen). L’interprétation proposée suit l’emploi du terme « dieux » pour désigner les puissants et les juges au Ps 82.1, 6.

Nkwa Asem

Nnwom 138

Aseda mpaebɔ

1Awurade, mifi me koma nyinaa mu meda wo ase. Meto wo ayeyi dwom wɔ anyame no anim. M’ani kyerɛ wo fi kronkron no, kotow, kamfo wo din esiane wo dɔ a ɛwɔ hɔ daa no ne wo nokware nti, efisɛ woada no adi sɛ, wo din ne w’ahyɛde yɛ tumi. Bere a mefrɛɛ wo no, wubuaa me; wonam w’ahoɔden so hyɛɛ me den. Ahene a wɔwɔ wiase nyinaa bɛkamfo wo, Awurade efisɛ, wɔate wo bɔhyɛ no. Wɔbɛto nea woayɛ ne w’anuonyam kɛse no ho dwom. Ɛwom sɛ wokorɔn de, nanso wohwɛ wɔn a wɔwɔ fam pɛɛ no na ahantanfo rentumi mfa wɔn ho nhintaw wo. Sɛ ɔhaw twa me ho hyia a, wugye me. Woko tia m’atamfo a wɔn bo afuw no, na wonam wo tumi so gye me. Ɛbɔ biara a woahyɛ no, wubedi so; Awurade, wo dɔ wɔ hɔ daa.Wie adwuma a wafi ase no.