La Bible du Semeur

Psaumes 127

De qui tout dépend

1Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel[a]. De Salomon.

Si l’Eternel ne bâtit la maison,
en vain les bâtisseurs travaillent.
Si l’Eternel ne garde pas la ville,
en vain la sentinelle veille.
Oui, il est vain de vous lever très tôt et de vous coucher tard,
et de vous donner tant de peine pour gagner votre pain.
Car Dieu en donne autant à ceux qui lui sont chers pendant qu’ils dorment.

Des fils: voilà le patrimoine que donne l’Eternel,
oui, des enfants sont une récompense.
Ils sont pareils aux flèches dans la main d’un guerrier,
les fils de la jeunesse[b].
Heureux est l’homme dont le carquois en est rempli!
Il ne connaîtra pas la honte
lorsqu’il entrera en contestation avec son adversaire aux portes de la ville[c].

Notas al pie

  1. 127.1 Voir note 120.1.
  2. 127.4 Nés alors que les parents étaient encore jeunes et qui pourront donc les assister (v. 5) lorsqu’ils seront âgés.
  3. 127.5 Là où se traitaient les affaires et où l’on exerçait la justice.

Bibelen på hverdagsdansk

Salme 127

Herrens velsignelse over arbejde og hjem

1En valfartssang af Salomon.

Hvis ikke Herren bygger huset,
    er håndværkernes arbejde forgæves.
Hvis ikke Herren vogter byen,
    våger vagterne forgæves.
Det er til ingen nytte at slide og slæbe
    fra tidlig morgen til sen aften,
for Herren sørger for sine, mens de sover,
    han giver dem alt, hvad de har brug for.

Børn er en gave fra Herren,
    efterkommere er en velsignelse.
De børn, man får i sin ungdom,
    vil være til hjælp, når man bliver gammel.
Du er velsignet, hvis du har en stor familie,
    for de kan hjælpe dig, når du kommer under angreb.