La Bible du Semeur

Psaumes 120

Délivre-moi !

1Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel[a].

Dans ma détresse, |j’ai fait appel |à l’Eternel,
et il m’a répondu.
O Eternel, |délivre-moi |des lèvres fausses,
des langues mensongères !

Que te donnera l’Eternel ?
Comment récompensera-t-il |ta langue mensongère ?
Il t’enverra |une volée de flèches |bien aiguisées
avec des braises de genêts[b].
Malheur à moi ! |Car je vis à Méshek[c], en étranger,
ou parmi les nomades de Qédar.
Bien trop longtemps |j’ai habité
parmi des gens |qui détestent la paix.
Je veux la paix, |mais quand j’en parle,
eux, ils sont pour la guerre.

Notas al pie

  1. 120.1 L’expression hébraïque (montée) a été diversement comprise. Selon les auteurs juifs, il s’agirait de cantiques chantés lors de la fête des Cabanes sur les degrés du Temple. Pour d’autres, l’expression se rapporterait à une gradation d’un verset à l’autre. L’interprétation la plus probable consiste à voir dans ces psaumes des cantiques chantés durant les pèlerinages à Jérusalem pour les grandes fêtes annuelles pendant que l’on montait vers la ville sainte, située sur une colline.
  2. 120.4 Autres traductions : une volée de flèches, chargées de braises de genêts ; ou : ta langue mensongère ? – Volée de flèches chargées de braises de genêts.
  3. 120.5 En Asie Mineure.

Bibelen på hverdagsdansk

Salme 120

En landflygtigs bøn

1En valfartssang.

I min nød råbte jeg til Herren,
    og han svarede mig.
„Herre,” bad jeg, „red mig fra de løgnere,
    som hele tiden snyder og bedrager!”
Hvad skal Herren gøre ved bedragerne?
    Hvordan skal han straffe dem?
Jo, med krigerens spidse pile,
    som blev skærpet ved de gloende trækul.
Hvor længe skal jeg leve her i Meshek,
    bo som fremmed blandt Kedars telte?
Alt for længe har jeg været hos et folk, der hader fred.
    Jeg taler fredens sag, men de råber på krig.