La Bible du Semeur

Genèse 34

Le conflit pour un viol

1Dina, la fille que Léa avait donnée à Jacob, sortit pour aller voir les filles du pays. Sichem, fils de Hamor le Hévien qui gouvernait la région, la remarqua: il l’enleva et coucha avec elle en lui faisant violence. Il s’attacha à Dina, la fille de Jacob, en tomba amoureux et toucha le cœur de la jeune fille par ses paroles. Il dit à son père Hamor: Obtiens-moi cette jeune fille pour femme.

Or Jacob avait appris que sa fille Dina avait été déshonorée. Mais comme ses fils étaient aux champs avec son bétail, il n’avait rien dit jusqu’à leur retour. Hamor, le père de Sichem, se rendit chez Jacob pour lui parler. Les fils de Jacob, à cette nouvelle, étaient revenus des champs. Ces hommes, outrés, étaient dans une grande colère parce que Sichem s’était rendu coupable d’une action infâme contre Israël en couchant avec la fille de Jacob, une chose inadmissible. Hamor leur parla ainsi: Sichem, mon fils, s’est épris de votre fille; s’il vous plaît, donnez-la lui pour femme et alliez-vous par mariage avec nous. Vous nous donnerez vos filles et vous prendrez les nôtres. 10 Vous vous établirez chez nous; le pays sera à votre disposition; demeurez-y, vous y ferez vos affaires et vous y acquerrez des propriétés.

11 Sichem, de son côté, s’adressa au père et aux frères de la jeune fille: Faites-moi cette faveur! Je vous donnerai ce que vous me demanderez. 12 Exigez de moi une forte dot et des présents. Je vous donnerai ce que vous me demanderez; accordez-moi seulement la jeune fille pour épouse.

13 Parce qu’on avait déshonoré leur sœur Dina, les fils de Jacob usèrent de ruse en répondant à Sichem et à Hamor, son père, 14 en ces termes: Il ne nous est pas possible de donner notre sœur à un homme incirconcis; ce serait un déshonneur pour nous. 15 Nous ne vous donnerons notre consentement qu’à la condition que, comme nous, vous fassiez circoncire tous ceux qui sont de sexe masculin parmi vous. 16 Alors nous vous donnerons nos filles en mariage et nous épouserons les vôtres, nous nous établirons chez vous et nous formerons un seul peuple. 17 Par contre, si vous n’acceptez pas de vous faire circoncire, nous reprendrons notre fille et nous nous en irons.

18 Hamor et son fils Sichem acceptèrent cette proposition, 19 et le jeune homme fit sans délai ce qu’on lui demandait, tant il était épris de la fille de Jacob. Or, il était le plus influent dans la famille de son père. 20 Il se rendit donc avec lui à la porte[a] de leur ville et ils parlèrent ainsi à leurs concitoyens: 21 Ces gens-là sont bien disposés envers nous; qu’ils s’établissent dans le pays et qu’ils y fassent des affaires; voici le pays est assez vaste pour eux dans toute son étendue. Nous épouserons leurs filles et nous leur donnerons les nôtres. 22 Seulement, ces hommes ne consentiront à habiter avec nous pour que nous formions ensemble un seul peuple que si tous les hommes parmi nous sont circoncis comme chez eux. 23 Ainsi, leurs troupeaux et leurs biens et toutes leurs bêtes de somme nous appartiendront. Consentons donc à ce qu’ils demandent et ils s’établiront chez nous.

24 Alors tous ceux qui se trouvaient à la porte de la ville se laissèrent convaincre par Hamor et son fils Sichem, et tous les hommes et les garçons qui se trouvaient dans la ville furent circoncis. 25 Le troisième jour, alors qu’ils étaient souffrants, deux des fils de Jacob, Siméon et Lévi, les frères de Dina[b], prirent chacun son épée, et tombèrent sur la ville qui se croyait en sécurité. Ils tuèrent tous les hommes et les garçons. 26 Ils tuèrent aussi Hamor et son fils Sichem, reprirent Dina de la maison de Sichem et partirent. 27 Les autres fils de Jacob vinrent achever les blessés et pillèrent la ville, parce qu’on avait déshonoré leur sœur. 28 Ils prirent le gros et le petit bétail ainsi que les ânes et tout ce qui était dans la ville et dans les champs. 29 Ils s’emparèrent de tous leurs biens, de leurs enfants et de leurs femmes et raflèrent tout ce qui était dans les maisons.

30 Jacob dit à Siméon et à Lévi: Vous me causez des ennuis car vous m’avez rendu odieux aux Cananéens et aux Phéréziens qui habitent le pays. Je ne dispose que d’un petit nombre d’hommes; s’ils se liguent contre moi, ils me battront et extermineront toute ma famille avec moi[c]. 31 Ils lui répliquèrent: Pouvions-nous laisser traiter notre sœur comme une prostituée?

Notas al pie

  1. 34.20 Où se réunissent les notables de la ville et les juges.
  2. 34.25 Ces deux fils de Jacob étaient de la même mère que Dina (Léa: 29.33-34).
  3. 34.30 Voir 49.5-7.

The Message

Genesis 34

11-4 One day Dinah, the daughter Leah had given Jacob, went to visit some of the women in that country. Shechem, the son of Hamor the Hivite who was chieftain there, saw her and raped her. Then he felt a strong attraction to Dinah, Jacob’s daughter, fell in love with her, and wooed her. Shechem went to his father Hamor, “Get me this girl for my wife.”

5-7 Jacob heard that Shechem had raped his daughter Dinah, but his sons were out in the fields with the livestock so he didn’t say anything until they got home. Hamor, Shechem’s father, went to Jacob to work out marriage arrangements. Meanwhile Jacob’s sons on their way back from the fields heard what had happened. They were outraged, explosive with anger. Shechem’s rape of Jacob’s daughter was intolerable in Israel and not to be put up with.

8-10 Hamor spoke with Jacob and his sons, “My son Shechem is head over heels in love with your daughter—give her to him as his wife. Intermarry with us. Give your daughters to us and we’ll give our daughters to you. Live together with us as one family. Settle down among us and make yourselves at home. Prosper among us.”

11-12 Shechem then spoke for himself, addressing Dinah’s father and brothers: “Please, say yes. I’ll pay anything. Set the bridal price as high as you will—the sky’s the limit! Only give me this girl for my wife.”

13-17 Jacob’s sons answered Shechem and his father with cunning. Their sister, after all, had been raped. They said, “This is impossible. We could never give our sister to a man who was uncircumcised. Why, we’d be disgraced. The only condition on which we can talk business is if all your men become circumcised like us. Then we will freely exchange daughters in marriage and make ourselves at home among you and become one big, happy family. But if this is not an acceptable condition, we will take our sister and leave.”

18 That seemed fair enough to Hamor and his son Shechem.

19 The young man was so smitten with Jacob’s daughter that he proceeded to do what had been asked. He was also the most admired son in his father’s family.

20-23 So Hamor and his son Shechem went to the public square and spoke to the town council: “These men like us; they are our friends. Let them settle down here and make themselves at home; there’s plenty of room in the country for them. And, just think, we can even exchange our daughters in marriage. But these men will only accept our invitation to live with us and become one big family on one condition, that all our males become circumcised just as they themselves are. This is a very good deal for us—these people are very wealthy with great herds of livestock and we’re going to get our hands on it. So let’s do what they ask and have them settle down with us.”

24 Everyone who was anyone in the city agreed with Hamor and his son, Shechem; every male was circumcised.

25-29 Three days after the circumcision, while all the men were still very sore, two of Jacob’s sons, Simeon and Levi, Dinah’s brothers, each with his sword in hand, walked into the city as if they owned the place and murdered every man there. They also killed Hamor and his son Shechem, rescued Dinah from Shechem’s house, and left. When the rest of Jacob’s sons came on the scene of slaughter, they looted the entire city in retaliation for Dinah’s rape. Flocks, herds, donkeys, belongings—everything, whether in the city or the fields—they took. And then they took all the wives and children captive and ransacked their homes for anything valuable.

30 Jacob said to Simeon and Levi, “You’ve made my name stink to high heaven among the people here, these Canaanites and Perizzites. If they decided to gang up on us and attack, as few as we are we wouldn’t stand a chance; they’d wipe me and my people right off the map.”

31 They said, “Nobody is going to treat our sister like a whore and get by with it.”