La Bible du Semeur

Michée 1:1-16

1Voici les paroles que l’Eternel a adressées à Michée de Morésheth1.1 Localité située à 35 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem, à l’est de Gath. sous les règnes de Yotam, Ahaz et Ezéchias, rois de Juda1.1 Sur Yotam (740 à 732 av. J.-C.) voir 2 R 15.32-38 ; 2 Ch 27.1-9. Sur Ahaz (735 à 715 av. J.-C.) voir 2 R 16.1-20 ; 2 Ch 28.1-27. Sur Ezéchias (715 à 686 ou 698 av. J.-C.) voir 2 R 18 à 20 ; 2 Ch 29 à 32. Ces datations tiennent compte des co-régences.. Cette révélation reçue par Michée concerne les villes de Samarie et de Jérusalem1.1 Samarie et Jérusalem représentent les royaumes dont elles sont la capitale : la première Israël, le royaume du Nord, et la seconde, Juda. Samarie sera conquise par les Assyriens en 722-721 av. J.-C..

Le jugement sur Israël

2Ecoutez vous tous, peuples !

Prête attention, ô terre, |et vous tous qui vivez sur elle :

le Seigneur, l’Eternel |sera témoin à charge contre vous ;

oui, le Seigneur, |depuis son sanctuaire.

L’annonce du jugement

3Voici que l’Eternel |sort de sa résidence.

Il descend et il marche |sur les lieux élevés |que présente la terre.

4Sous ses pas les montagnes fondent,

et le fond des vallées se fend

comme la cire au feu,

comme de l’eau versée |coulant sur une pente.

5Et pourquoi tout cela ? |A cause de la transgression |des enfants de Jacob1.5 C’est-à-dire les deux royaumes israélites, celui du Nord et celui de Juda.,

à cause des péchés |du peuple d’Israël.

Qui incita Jacob |à cette transgression ?

N’est-ce pas Samarie ?

Et qui donc a promu |ces hauts lieux en Juda ?

N’est-ce pas toi, |Jérusalem ?

6Aussi vais-je réduire Samarie |à un monceau de pierres |dans la campagne,

et l’on y plantera des vignes ;

je précipiterai ses pierres |au fond de la vallée

et je la raserai |jusqu’à ses fondations.

7Les statues de ses dieux |seront toutes brisées,

et tous ses gains impurs |seront livrés au feu.

Oui, toutes ses idoles, |je les mettrai en pièces :

elles ont été faites |grâce au salaire |de ses prostitutions.

Aussi serviront-elles |comme salaire |d’autres prostitutions1.7 Les richesses amassées par Samarie au moyen de l’idolâtrie et de la prostitution sacrée seront emportées par les Assyriens : ils les placeront dans leurs temples pour servir au culte de leurs idoles ou encore, leurs soldats s’en serviront pour payer de simples prostituées..

Complainte sur les villes de Juda

8Voilà pourquoi |je vais mener le deuil, |je vais me lamenter,

je vais marcher pieds nus, |sans vêtements.

Je pousserai des cris, |comme ceux du chacal,

et des gémissements |comme font les autruches.

9La plaie de Samarie |est incurable

et elle atteint même Juda.

La voilà qui s’avance |jusqu’à la porte de mon peuple :

jusqu’à Jérusalem.

10Ne le proclamez pas |dans la ville de Gath1.10 Michée joue sur le sens des noms des villes qu’il énumère pour les avertir des malheurs qui les attendent lorsque les Assyriens viendront envahir leur pays. Gath : en Philistie. Le nom de la ville fait assonance en hébreu avec le verbe proclamer.,

ne pleurez pas1.10 Traduction incertaine. L’ancienne version grecque suggère : ne pleurez pas à Acre, ville située à 14 kilomètres au nord-est de Haïfa, dont le nom fait assonance avec le verbe pleurer. Cependant, toutes les autres villes des versets qui suivent (v. 10-15) sont situées en Juda..

Gens de Beth-Leaphra1.10 Site inconnu. Le nom Leaphra fait assonance avec le mot poussière., |couvrez-vous de poussière !

11Habitants de Shaphir1.11 Localité située peut-être à 12 kilomètres à l’ouest d’Hébron dont le nom serait conservé dans l’actuel Wadi es-Suffar. Son nom ressemble en hébreu à un terme signifiant : être beau.,

allez nus et honteux !

Le peuple de Tsaanân1.11 Site inconnu. Le nom de la ville de Tsaanân fait assonance avec le verbe sortir. |ne sortira plus de sa ville,

et celui de Beth-Haëtsel1.11 Peut-être l’actuelle Dèr el-Asal, à 17 kilomètres au sud-ouest d’Hébron. Le nom Haëtsel ressemble à un verbe hébreu qui signifie : retirer. |ne sait plus que se lamenter |et son soutien vous est ôté.

12Le peuple de Maroth1.12 Site inconnu. Le nom de la ville de Maroth ressemble en hébreu à un terme signifiant : amertume. |est bien malade1.12 est bien malade : hébreu obscur. Autre traduction : espérait le bonheur..

Oui, le malheur |est envoyé par l’Eternel,

jusque devant tes portes, |Jérusalem !

13Habitants de Lakish1.13 Une grande ville de Juda, à 45 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem. Son nom fait assonance en hébreu avec le mot char.,

attelez les coursiers aux chars,

car vous êtes à l’origine |du péché de la communauté de Sion ;

c’est bien chez vous |que les transgressions d’Israël |ont été imitées.

14Voilà pourquoi |vous devez donner à Morésheth-Gath1.14 Voir 1.1 et note. Le nom de la ville ressemble en hébreu au terme désignant la fiancée. |sa lettre de divorce1.14 Autre traduction : voilà pourquoi vous devrez donner pour Morésheth-Gath une dot.,

et les maisons d’Akzib1.14 A 20 kilomètres au nord-ouest d’Hébron (Jos 15.44). Le nom de la ville fait assonance avec le terme rendu par cause de déception. |seront source de tromperie

pour les rois d’Israël.

15Contre vous, habitants de Marésha,

je vais faire venir |un nouveau conquérant,

et le glorieux roi d’Israël |devra se réfugier |à Adoullam1.15 Marésha et Adoullam : deux villes proches d’Akzib. Le nom de la ville de Marésha fait assonance avec le mot conquérant. Adoullam : allusion à l’épisode rapporté en 1 S 22.1..

16Rasez-vous donc, |et tondez-vous la tête, |habitants de Jérusalem,

en signe de douleur |à cause de vos fils |qui font tous vos délices !

Oui, rasez-vous la tête, |rendez-vous chauves, |pareils à des vautours,

parce qu’ils vont être emmenés |loin de vous en exil.

Bíbélì Mímọ́ Yorùbá Òde Òn

Mika 1:1-16

1Ọ̀rọ̀ Olúwa tí ó tọ Mika ará Moreṣeti wá ní àkókò ìjọba Jotamu, Ahasi, àti Hesekiah, àwọn ọba Juda nìwọ̀nyí, ìran tí ó rí nípa Samaria àti Jerusalẹmu.

2Ẹ gbọ́, gbogbo ẹ̀yin ènìyàn,

fetísílẹ̀, ìwọ ayé àti gbogbo ohun tó wà níbẹ̀,

Olúwa Olódùmarè lè ṣe ẹlẹ́rìí sí yín,

1.2: 1Ọb 22.28.Olúwa láti inú tẹmpili mímọ́ rẹ̀ wá.

Ìdájọ́ tí o lòdì sí Samaria àti Jerusalẹmu

3Wò ó! Olúwa ń bọ̀ wá láti ibùgbé rẹ̀;

yóò sọ̀kalẹ̀, yóò sì tẹ ibi gíga ayé mọ́lẹ̀.

4Àwọn òkè ńlá yóò sí yọ́ lábẹ́ rẹ̀,

àwọn Àfonífojì yóò sì pínyà,

bí idà níwájú iná,

bí omi tí ó ń sàn lọ ni ibi gẹ̀rẹ́gẹ̀rẹ́.

5Nítorí ìré-òfin-kọjá Jakọbu ni gbogbo èyí,

àti nítorí ẹ̀ṣẹ̀ ilé Israẹli.

Kí ni ìré-òfin-kọjá Jakọbu?

Ǹjẹ́ Samaria ha kọ?

Kí ni àwọn ibi gíga Juda?

Ǹjẹ́ Jerusalẹmu ha kọ?

6“Nítorí náà, èmi yóò ṣe Samaria bí òkìtì lórí pápá,

bí ibi ti à ń lò fún gbígbin ọgbà àjàrà.

Èmi yóò gbá àwọn òkúta rẹ̀ dànù sínú àfonífojì.

Èmi yóò sí tú ìpilẹ̀ṣẹ̀ rẹ̀ palẹ̀.

7Gbogbo àwọn ère fínfín rẹ̀ ni a ó fọ́ sí wẹ́wẹ́

gbogbo àwọn ẹ̀bùn tẹmpili rẹ̀ ni a ó fi iná sun:

Èmi yóò sì pa gbogbo àwọn òrìṣà rẹ̀ run.

Nítorí tí ó ti kó àwọn ẹ̀bùn rẹ̀ jọ láti inú owó èrè panṣágà,

gẹ́gẹ́ bí owó èrè panṣágà, wọn yóò sì tún padà sí owó iṣẹ́ panṣágà.”

Ẹkún òun ọfọ̀

8Nítorí èyí, èmi yóò sì sọkún,

èmi yóò sì pohùnréré ẹkún:

èmi yóò máa lọ ní ẹsẹ̀ lásán àti ní ìhòhò

Èmi yóò ké bí akátá,

èmi yóò sì máa dárò bí àwọn ọmọ ògòǹgò.

9Nítorí tí ọgbẹ́ rẹ̀ jẹ́ aláìlèwòtán;

ó sì ti wá sí Juda.

Ó sì ti dé ẹnu-bodè àwọn ènìyàn mi,

àní sí Jerusalẹmu.

10Ẹ má ṣe sọ ní Gati

ẹ má ṣe sọkún rárá.

Ní ilẹ̀ Beti-Ofra

mo yí ara mi nínú eruku.

11Ẹ kọjá lọ ni ìhòhò àti ni ìtìjú,

ìwọ tí ó ń gbé ni Ṣafiri.

Àwọn tí ó ń gbé ni Ṣaanani

kì yóò sì jáde wá.

Beti-Eseli wà nínú ọ̀fọ̀;

A ó sì gba ààbò rẹ̀ kúrò lọ́wọ́ yin.

12Nítorí àwọn tí ó ń gbé ni Marati ń retí ìre,

Ṣùgbọ́n ibi sọ̀kalẹ̀ ti ọ̀dọ̀ Olúwa wá sí ẹnu-bodè Jerusalẹmu.

13Ìwọ olùgbé Lakiṣi,

dì kẹ̀kẹ́ mọ́ ẹranko tí ó yára.

Òun sì ni ìbẹ̀rẹ̀ ẹ̀ṣẹ̀

sí àwọn ọmọbìnrin Sioni,

nítorí a rí àìṣedéédéé Israẹli nínú rẹ̀.

14Nítorí náà ni ìwọ ó ṣe fi ìwé ìkọ̀sílẹ̀

fún Moreṣeti Gati.

Àwọn ilé Aksibu yóò jẹ́ ẹlẹ́tàn sí àwọn ọba Israẹli.

15Èmi yóò sì mú àrólé kan wá sórí rẹ ìwọ olùgbé Meraṣa.

Ẹni tí ó jẹ́ ògo Israẹli

yóò sì wá sí Adullamu.

16Fá irun orí rẹ nínú ọ̀fọ̀

nítorí àwọn ọmọ rẹ aláìlágbára,

sọ ra rẹ̀ di apárí bí ẹyẹ igún,

nítorí wọn yóò kúrò lọ́dọ̀ rẹ lọ sí ìgbèkùn.